Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 21:21

hebergement d'imageLu par Thierry Vagne.

 

Il y a quelque chose de jouissif à se plonger dans "Orgies et bacchanales", ouvrage le plus récent de l'écrivain et essayiste Jean-Noël von der Weid. Face au sujet traité, l'auteur sait trouver le ton juste, tout en faisant montre de sa vaste érudition. Il sera question, ici, de Bacchus, des bacchanales et des métamorphoses de leur approche par les artistes au fil des âges. Et il sera aussi question de l'entourage de Bacchus, entre autres d'Ariane, abandonnée par Thésée à Naxos (à travers "Ariane à Naxos" de Richard Strauss, entre autres), ou de Séléné, mère du dieu - certes né de la cuisse de Jupiter...

 

L'approche rappelle "Le Flux et le fixe", ouvrage où Jean-Noël von der Weid explorait les points de contact entre la musique, art du flux, et la peinture, art du fixe. Le lecteur est renvoyé à un site Internet (ici) pour voir les oeuvres d'art décrites - un petit inconfort, puisqu'il faut passer un livre sur papier à l'univers de l'internet. Le lecteur retrouve par ailleurs, plus affirmée, la volonté d'une approche chronologique.

 

Il y a dans "Orgies et bacchanales" la richesse que peut offrir un regard tous azimuts, et l'on ne peut que s'en réjouir. L'auteur évoque dès le début les musiques antiques, dressant l'instrumentaire de l'ère gréco-romaine et rappelant qu'il ne nous reste guère qu'une minute de musique datant du temps des Romains. Dans la foulée, il oppose la violence bachique, musicalement rendue par la percussion et les vents (à l'exemple de la diaule), à l'ordre apollinien, associé aux cordes, et à la lyre en particulier. En une belle évocation du boeuf gras - il n'y manque que celui de Verdi, dans "La Traviata"... - il rappelle aussi le lien entre les fêtes bachiques païennes et le carnaval.

 

L'auteur navigue à travers les âges avec aisance, rappelant que des oeuvres d'aujourd'hui rappellent le passé, à l'instar du "Grand Macabre" de György Ligeti. Certains monuments artistiques font l'objet d'un encadré qui explique leur importance et leur particularité. Démarche pertinente qui permet au lecteur de s'arrêter plus longuement sur une composition musicale, une oeuvre d'art exemplaire, etc. Les contemporains ne sont pas oubliés, à l'instar de figures telles que Thomas Hirschhorn pour les arts ou Wolfgang Rihm pour la musique.

 

A travers les âges, l'auteur énumère et analyse d'innombrables oeuvres et coutumes connues et méconnues. Observateur tous azimuts, son regard est critique, et il ne se gêne pas de partager ses impressions, qu'il porte aux nues ou voue aux gémonies telle oeuvre, tel courant. Ainsi n'est-il guère tendre envers certains éléments modernes tels que les Techno Parades ou le binge drinking, qu'il perçoit comme des dégénérescences des bacchanales. Un point de vue déjà annoncé dans "Le Flux et le Fixe", mais plus affirmé dans "Orgies et bacchanales".

 

Erudit, solidement étayé par une imposante bibliographie, "Orgies et bacchanales" est une lecture exigeante mais excitante: l'auteur a su trouver le ton qui sied à son sujet, fait de familiarités, de traits passionnés et flamboyants, de belles phrases copieuses et chantournées, et d'un vocabulaire précis et opulent à la fois. L'auteur signe ici un bel ouvrage d'histoire de l'art, qui est aussi une fête des mots - à l'image de la considérable fête des sens à laquelle l'on pense dès qu'il est question de Bacchus et des bacchanales.

 

Jean-Noël von der Weid, Orgies et bacchanales - Triomphe de l'excès, Paris, Berg International, 2014.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

halcyon 03/12/2014 12:15

Merci pour ce billet intéressant. Le titre est déjà intriguant, cela plus vos commentaires me donnent envie de lire ce livre.

DF 03/12/2014 21:31

Goûtez à ce livre, c'est du très bon: érudit et écrit dans un style parfaitement en phase avec le sujet. Et merci de votre visite par ici!

Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.