Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 05:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Anjelica, Ankya, Azilis, Bénédicte, Bookworm, Caro[line],Chrys, Emma, Fleur, George, Herisson08, Hilde, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, MyrtilleD, Séverine, Violette.

 

Élégie

 

Automne aux voiles bleus qui rêves sous les hêtres,

les mains pleines déjà de feuilles pourpre et or,

dans tes brouillards légers je sens fondre mon être,

et je me sens mourir, automne, de ta mort.

 

Les vergers, au soleil, sont roses de colchiques,

où tu fais mollement tomber les lourds fruits mûrs,

et saigne en moi mon coeur, mon coeur mélancolique,

de voir les cerisiers tout rouges dans l'azur.

 

Mon coeur rempli d'amour, que nul passant ne cueille,

tombe avec les fruits mûrs dans le gazon mouillé;

un désir sans espoir tombe avec chaque feuille,

- et je serai bientôt un arbre dépouillé.

 

Automne qui t'en vas incliné vers la terre,

comme si tu marchais au milieu des tombeaux,

ton visage pour nous est toujours un mystère,

mais je sais qu'il est triste et je sais qu'il est beau.

 

Automne aux voiles bleus qui fuis dans la vêprée,

fantôme du printemps - mais l'hiver va venir, -

défends-moi de l'hiver, automne aux mains sacrées:

tu donnes tant de grâce à ce qui doit mourir!

 

Gonzague de Reynold (1880-1970), Conquête du Nord, Paris, Gallimard, 1931.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Dimanches poétiques
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.