Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 septembre 2015 7 27 /09 /septembre /2015 05:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Alex, Amos, Anjelica, Ankya, Azilis, Bénédicte, Bookworm, Cagire, Caro[line], Chrestomanci, Chrys, Edelwe, Emma, Esmeraldae, Ferocias, Fleur, George, Herisson08, Hilde, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, Marie, MyrtilleD, Saphoo, Séverine, Tinusia, Violette, Yueyin

Souvenez-vous de moi

Mon oeil distrait, errant dans la prairie,
T'a reconnue avec transport.
Suis-moi, rappelle à mon âme attendrie
Les moments passés sur ce bord.
Mais non, fleuris et meurs sur ce rivage,
J'y voudrais mourir près de toi...
Je pars... Vous tous dont j'emporte l'image,
Souvenez-vous de moi !

 

Pauline de Flaugergues (1799-1878). Source.

 

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Dimanches poétiques
commenter cet article
20 septembre 2015 7 20 /09 /septembre /2015 05:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Alex, Amos, Anjelica, Ankya, Azilis, Bénédicte, Bookworm, Cagire, Caro[line], Chrestomanci, Chrys, Edelwe, Emma, Esmeraldae, Ferocias, Fleur, George, Herisson08, Hilde, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, Marie, MyrtilleD, Saphoo, Séverine, Tinusia, Violette, Yueyin

 

Images d'automne

 

Lorsque revient le doux automne,

Soulignant d'or les châtaigniers,

La brume s'installe et moutonne;

Lorsque revient le doux automne,

A la maison l'âtre chantonne...

Les foins embaument les greniers

Lorsque revient le doux automne,

Soulignant d'or les châtaigniers.

 

Le temps s'endort à la campagne,

L'oiseau déserte le jardin

Où l'ombre frileuse témoigne:

Le temps s'endort à la campagne;

Mais l'heure tiède l'accompagne

Et cueille un dernier grenadin!

Le temps s'endort à la campagne,

L'oiseau déserte le jardin.

 

Les bois sont de dentelle rousse

Et l'azur s'accroche aux roseaux

Qu'un vent malicieux retrousse.

Les bois sont de dentelle rousse,

Un pan de lumière éclabousse

Le soir où danse un vol d'oiseaux...

Les bois sont de dentelle rousse,

Et l'azur s'accroche aux roseaux.

 

Aline Morzier, dans Mélodies, Petit-Lancy, Cercle romand de poésie classique, 2002.

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Dimanches poétiques
commenter cet article
13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 05:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Alex, Amos, Anjelica, Ankya, Azilis, Bénédicte, Bookworm, Cagire, Caro[line], Chrestomanci, Chrys, Edelwe, Emma, Esmeraldae, Ferocias, Fleur, George, Herisson08, Hilde, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, Marie, MyrtilleD, Saphoo, Séverine, Tinusia, Violette, Yueyin

 

L'été au coeur

 

L'été, tard venant, a installé ses batteries,

a tiré du canon, allumé ses fournaises,

remué ses braises;

longuement il a réchauffé ses bassins,

brassé ses boissons,

allumant de ses feux les matins et les soirs.

L'été au coeur du monde,

au coeur des gens s'est installé

pour n'en plus déloger.

 

Bertrand Baumann (1941- ), Avec mon destin bras-dessus, bras-dessous, Vevey, L'Aire, 2015.

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Dimanches poétiques
commenter cet article
6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 05:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Alex, Amos, Anjelica, Ankya, Azilis, Bénédicte, Bookworm, Cagire, Caro[line], Chrestomanci, Chrys, Edelwe, Emma, Esmeraldae, Ferocias, Fleur, George, Herisson08, Hilde, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, Marie, MyrtilleD, Saphoo, Séverine, Tinusia, Violette, Yueyin

 

L'amitié en fleur
 
Au jardin du bonheur, au coeur des sentiments
Je te vois en beauté, sereine d'espérance.
En noblesse croissant, ignorant l'ingérence
Toi, la fleur amitié, mérites compliments.
 
Charme frais et discret est tohn bel ornement
Offrant la pureté de ton inflorescence,
Le bouquet éclatant de ta magnificence.
Arc-en-ciel de couleurs, tu surprends gentiment.
 
Louange donc à toi que je garnis d'émois:
Belle de l'univers, jamais ne me déçois,
Calice des vertus, quintessence de l'homme.
 
Ainsi je t'inscrirai sur la page du jour.
Je pressens plus encore, à dessein je te nomme
Reine des sentiments, mieux, essence d'amour.
 
Pierrette Kirchner-Zufferey (1941- ), dans Renouveau, revue du cercle romand de poésie classique, Petit-Lancy, Cercle romand de poésie classique, 2000.
Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Dimanches poétiques
commenter cet article
30 août 2015 7 30 /08 /août /2015 05:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Alex, Amos, Anjelica, Ankya, Azilis, Bénédicte, Bookworm, Cagire, Caro[line], Chrestomanci, Chrys, Edelwe, Emma, Esmeraldae, Ferocias, Fleur, George, Herisson08, Hilde, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, Marie, MyrtilleD, Saphoo, Séverine, Tinusia, Violette, Yueyin

 

Pluie et cauchemar

 

Dans un cliquetis sec d'aiguilles travailleuses,

A petits points précis, minutieux, têtus,

La pluie aux mille doigts de larmes revêtus,

Tisse autour du matin ses mailles ennuyeuses.

 

Désemparé, le ciel pleure ses orpailleuses

Fuyant la ville morte où les bruits se sont tus.

Sur ce désert brumeux, seuls, les faîtes pointus

D'une église engloutie émergent des veilleuses.

 

La paroisse fantôme, avec ses toits absents,

Célébrant quelque culte et rites angoissants

Gît, tel un naufragé foudroyé par l'orage.

 

Mais voici qu'à travers le ruisselant tricot

Le soleil se faufile et, miracle ou mirage,

Devant mon lit défait, rit un coquelicot.

 

Marie-Rose Courtieu, dans Renouveau, Genève, Cercle romand de poésie classique, novembre 1999.

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Dimanches poétiques
commenter cet article
23 août 2015 7 23 /08 /août /2015 05:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Alex, Amos, Anjelica, Ankya, Azilis, Bénédicte, Bookworm, Cagire, Caro[line], Chrestomanci, Chrys, Edelwe, Emma, Esmeraldae, Ferocias, Fleur, George, Herisson08, Hilde, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, Marie, MyrtilleD, Saphoo, Séverine, Tinusia, Violette, Yueyin

 

Je suis une fille de passage,

Une fille pas sage.

Mais qui déjà à son âge

A parcouru un bon bout de chemin.

J'aimerais que l'on s'aime d'un amour serein,

C'est tout ce dont je rêve et cela n'est pas vain.

Même si je t'ai causé quelques souffrances,

Ce sont mes propres blessures que je panse,

Et c'est toujours à toi que je pense.

J'ai cru voir une lueur d'espoir,

M'est-il encore permis d'y croire?

Tu sais la nuit, le soleil n'est pas noir...

 

Caroline Berthet (1974- ), Comme un miroir en mille morceaux, Paris, Les Editions du Panthéon, 2002.

 

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Dimanches poétiques
commenter cet article
16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 05:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Alex, Amos, Anjelica, Ankya, Azilis, Bénédicte, Bookworm, Cagire, Caro[line], Chrestomanci, Chrys, Edelwe, Emma, Esmeraldae, Ferocias, Fleur, George, Herisson08, Hilde, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, Marie, MyrtilleD, Saphoo, Séverine, Tinusia, Violette, Yueyin

 

CCXL

 

Les poissons escaillez aiment les moites eaus,

Les fleuves et les lacs: les animaux sauvages

Aiment les bois touffus, les creus et les boccages.

Et l'air dous et serain est aimé des oiseaux:

 

Les grillons babillars aiment l'email des preaus

S'esgayant au Prin-tems parmi le verd herbage,

Leslesars et serpens envenimez de rage

Aiment des murs rompus les humides caveaux.

 

Bref naturellement chacun aime et desire

Le lieu originel d'où sa naissance il tire

Auquel mesmes il doit resider longuement:

 

L'homme seul derivant comme plante divine

Du ciel spirituel sa feconde origine,

Prefere à sa patrie un long bannissement.

 

Jean-Baptiste Chassignet (1571-1635), dans Poètes du XVIe siècle, Paris, Gallimard/La Pléiade, 1953/1991.

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Dimanches poétiques
commenter cet article
2 août 2015 7 02 /08 /août /2015 05:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Alex, Amos, Anjelica, Ankya, Azilis, Bénédicte, Bookworm, Cagire, Caro[line], Chrestomanci, Chrys, Edelwe, Emma, Esmeraldae, Ferocias, Fleur, George, Herisson08, Hilde, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, Marie, MyrtilleD, Saphoo, Séverine, Tinusia, Violette, Yueyin

 

La crème de Chavannes-les-Forts

(petit poème en vers de onze pieds)

 

Je n'oublierai jamais ton corps onctueux

Environnant ma langue tout comme un lierre,

Ton goût suave et savoureux, ton moelleux,

Dans les jardins divins de Bouloz-la-fière,

Sublime crème de Chavannes-les-Forts,

Tôt dégustée sur un couple de meringues,

Chez mes chers amis au tempérament dingue,

Aux talents de maîtres-queux et au coeur d'or!

 

Quand sera terminé le temps du boulot,

Ah! emporter au Ciel Chavannes-les-Forts

Et sa crème et les meringues de Bouloz

Et les Clerc, qui sont à eux seuls des trésors,

Oublier stress, soucis, sueur, peine et deuils

Et laisser sur la terre tous nos cercueils

En corbillard fribourgeois à croque-mort

Pour aller déclamer Là-Haut ce poème,

La bouche toute embardouflée de la crème

Céleste et douce de Chavannes-les-Forts!

 

Jacqueline Thévoz (1926- ), De la Terre au Ciel, Sierre, Editions A la Carte, 2015.

 

 

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Dimanches poétiques
commenter cet article
26 juillet 2015 7 26 /07 /juillet /2015 05:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Alex, Amos, Anjelica, Ankya, Azilis, Bénédicte, Bookworm, Cagire, Caro[line], Chrestomanci, Chrys, Edelwe, Emma, Esmeraldae, Ferocias, Fleur, George, Herisson08, Hilde, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, Marie, MyrtilleD, Saphoo, Séverine, Tinusia, Violette, Yueyin

 

Eté camarguais

 

Entre les bras du Rhône au soleil de l'été

la Camargue jouit du plaisir qui l'embrase;

dans les pins-parasols que la lumière ébrase

la cigale n'en finit pas de craqueter...

 

Noir feutre à larges bords, le gardian monté

jugulaire au menton par gestes périphrase,

rassemble la manade autour d'une herbe rase

ou le long du marais ocellé de clarté.

 

Sur le pont du canal, un pêcheur de passage,

le sombrero de paille éclipsant son visage,

suppute canne en main les spasmes du bouchon,

 

tandis que sur l'étang fusent les demoiselles

et que les grands oiseaux sur leurs pattes de jonc

baignent dans le lagon les flammes de leurs ailes.

 

Paul le Roulier, dans "Moniteur du Caveau stéphanois", numéro 132/octobre 1984.

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Dimanches poétiques
commenter cet article
19 juillet 2015 7 19 /07 /juillet /2015 05:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Alex, Amos, Anjelica, Ankya, Azilis, Bénédicte, Bookworm, Cagire, Caro[line], Chrestomanci, Chrys, Edelwe, Emma, Esmeraldae, Ferocias, Fleur, George, Herisson08, Hilde, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, Marie, MyrtilleD, Saphoo, Séverine, Tinusia, Violette, Yueyin

 

La vieille église

 

Je suis venu saluer

La vieille Eglise des dimanches,

Silhouette de pierres blanches,

Qui ne semble pas s'ennuyer.

 

Dominant de son promontoire

Le val, l'horizon turbulent,

Tel un fort gardien vigilant

Qui serait sorti d'un grimoire.

 

Ecoutant les bruits et les chants,

Debout comme une fière veuve,

Elle voit la forêt, le fleuve,

Par dessus les toits et les champs.

 

Connaissant tout de son histoire,

Elle sourit au temps passé

Ainsi qu'au temps présent pressé;

La fidélité, c'est sa gloire.

 

Roland Jourdan, dans Renouveau, revue du Cercle romand de poésie classique, mai 2000.

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Dimanches poétiques
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.