Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 février 2016 7 28 /02 /février /2016 06:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Anjelica, Ankya, Azilis, Bénédicte, Bookworm, Caro[line],Chrys, Emma, Fleur, George, Herisson08, Hilde, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, MyrtilleD, Séverine, Violette.

 

 

Nocturne

 

Sonnent les cloches de minuit

Mais qu'ai-je fait de mes jornées

de mes printemps de mes étés

 

Mon sac est lourd de clés rouillées

d'odeurs de routes et d'océans

de roses des sables et des vents

 

Les poches de mon paletot

pleines de cartes pas jouées

de dames de coeur déchirées

 

A l'hôtel des vieux vagabonds

au contrevent de la mansarde

un soutien-gorge est accroché

 

La sommelière à la fenêtre

me fait un signe de la main

Je monte le long escalier

 

J'arrive en haut tout essoufflé

ouvre une porte dans la nuit

et tombe les yeux éblouis

dans la poussière des étoiles

 

Jean-Luc Chaubert, Le poète et le goéland qui a lu Nietzsche, Pailly, Editions du Madrier, 2015.

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Dimanches poétiques
commenter cet article
21 février 2016 7 21 /02 /février /2016 06:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Anjelica, Ankya, Azilis, Bénédicte, Bookworm, Caro[line],Chrys, Emma, Fleur, George, Herisson08, Hilde, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, MyrtilleD, Séverine, Violette.

 

Ruine achevée

 

J'ai perdu le secret qu'on m'avait donné

Je ne sais plus rien faire

 

Un moment j'ai cru que ça pourrait aller

Plus rien ne tient

C'est un homme sans pieds qui voudrait courir

Une femme sans tête qui voudrait parler

Un enfant qui n'a guère que ses yeux pour pleurer

 

Pourtant je t'avais vu partir

Tu étais déjà loin

Une trompe sonnait

La foule criait

Et toi tu ne te retournais pas

 

Nous avons un long chemin à suivre pas à pas

Nous le ferons ensemble

 

Je déteste ton visage radieux

La main que tu me tends

Et ton visage tu es vieux

Tu me ressembles

 

Au retour je ne retrouve rien

On ne m'a rien donné

Tout est dépensé

 

Un pan de décor qui s'écroule

Dans la nuit

 

Pierre Reverdy (1889-1960), Plupart du temps, I, Paris, Poésie/Gallimard, 1969.

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Dimanches poétiques
commenter cet article
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 06:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Anjelica, Ankya, Azilis, Bénédicte, Bookworm, Caro[line],Chrys, Emma, Fleur, George, Herisson08, Hilde, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, MyrtilleD, Séverine, Violette.

 

Sous le ciel de Venise

 

Lorsque le bel été s'enfuit en flammerole,

Emaillant ses rayons sur des airs d'opéras,

La feuille mordorée aux légers falbalas

S'envole dans le vent, caressant la gondole...

 

Ce paradis d'embruns chatoie en un symbole:

La Venise éternelle au ciel de taffetas

Fait les amants heureux, costumés de damas,

Qui s'élancent masqués en longue farandole!

 

Cette nuit qui captive au jardin d'hibiscus

Le souffle de cristal des Stradivarius

Vient enlacer la lune en belle écharpe blonde...

 

Aux brises des minuits, les joyaux étoilés

Tombent dans les canaux, semant le miel sur l'onde;

Ruisselle d'or la barque, aux rideaux dévoilés...

 

Jacqueline Aeby, dans Mélodies, Petit-Lancy, Cercle romand de poésie classique, 2002.

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Dimanches poétiques
commenter cet article
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 06:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Anjelica, Ankya, Azilis, Bénédicte, Bookworm, Caro[line],Chrys, Emma, Fleur, George, Herisson08, Hilde, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, MyrtilleD, Séverine, Violette.

 

Regard

 

Lorsque vos yeux ont traversé

L'espace, pour un instant nôtre,

D'un feu mon coeur fut transpercé,

Brûlure pareille à nulle autre.

 

Livrée au seul jeu du hasard

La lumière d'une rencontre

Se joue autour d'un vif regard,

Mais à ce fait je n'ai rien contre.

 

Eh bien, vos yeux quêtant l'accueil,

Hésitants comme la foulée

De nos pas devant un écueil

Ont allumé les miens d'emblée.

 

Tressaillit le rêve endormi

Au fond de ma vieille mémoire.

Ah! le fidèle et tendre ami

Auquel aujourd'hui je veux croire.

 

Vous que j'attendais, vous voilà!

Est-ce vraiment votre visage?

Je doute encore à vous voir là,

Des yeux brûlants pour toute image.

 

Pierrette Kirchner-Zufferey (1941- ), dans Mélodies, Petit-Lancy, Cercle romand de poésie classique, 2002.

 

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Dimanches poétiques
commenter cet article
31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 06:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Anjelica, Ankya, Azilis, Bénédicte, Bookworm, Caro[line],Chrys, Emma, Fleur, George, Herisson08, Hilde, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, MyrtilleD, Séverine, Violette.

 

Le Doudou

 

Il semble fatigué, son poil est défraîchi
Et d’un blanc éclatant, il a viré au gris.
Je l’ai pourtant lavé, bien plus que de raison,
Désirant tendrement que tes nuits sentent bon.

 

Il a perdu son nez à force de caresses,
De gestes maladroits et sans délicatesse
J’ai dû le remplacer par un bouton velours
Pour vite consoler ton cœur devenu lourd.

 

Je n’ai jamais compté le nombre de ces nuits
Passées à explorer les recoins de ton lit,
Recherchant affolée, quand tu faisais tes dents
L’oreille décousue par tes mordillements.

 

Ton profond désarroi, ton angoisse, étaient tels
Que tu battais l’ancien record de décibels.
Assise auprès de toi je recousais l’oreille
Pour apaiser tes cris et te rendre au sommeil.

 

Tu as grandi depuis, tu n’es plus une enfant,
Te voici jeune fille, presque adulte et pourtant
Tu n’as jamais voulu te séparer de lui ;
Il rassure toujours les affres de tes nuits.

 

Il a bien triste mine et n’est plus reluisant,
Néanmoins il demeure ton humble confident.
Il a subi le temps, souffert de ses attaques
Mais ton attachement, lui, est resté intact…

 

Liliane Rosati. Source: Webnet.

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Dimanches poétiques
commenter cet article
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 06:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Anjelica, Ankya, Azilis, Bénédicte, Bookworm, Caro[line],Chrys, Emma, Fleur, George, Herisson08, Hilde, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, MyrtilleD, Séverine, Violette.

 

Les chats de Cyrille

A Thérèse Rovelli

 

Comme j'allais cherchant un livre

Je titubai tel un homme ivre

Dans le dédale du salon

Séparé par un échelon

 

J'aperçus une femme blonde

Debout près d'une mappemonde

Un chaton blanc sur une table

En riant lisait une fable

 

Jamais je ne vis un tel chat

Un félin né pour l'Opéra

Un oeil était bleu, l'autre vert

Cas peu fréquent en l'Univers

 

Il avait l'air spirituel

Je le crus intellectuel

Il feuilletait de gros bouquins

Des incunables maroquins

 

Son compagnon de robe noire

Farfouillait dans une écritoire

La femme blonde était songeuse

Et semblait vaguement frileuse

 

Elle prit les chats dans ses bras

Fit quelques pas de mazurka

Un minet battait la mesure

L'autre s'enfuit à vive allure

 

Paul Farquet, Les chats entre eux et avec nous..., Sierre, Editions Arts Graphiques Schoechli, 1984.

 

 

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Dimanches poétiques
commenter cet article
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 06:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Anjelica, Ankya, Azilis, Bénédicte, Bookworm, Caro[line],Chrys, Emma, Fleur, George, Herisson08, Hilde, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, MyrtilleD, Séverine, Violette.

 

Clac

 

Clac clac clac

Bruit de clés

Bruit de serrures

Bruits de claques

Je suis bouclé

Ne pense qu'à faire le mur

Qu'à sortir de ma cellule

Où ne pullulent

Pas des rats

Mais des matons scélérats

 

Hôpital pour les fous

Trou

Où l'on m'a enchaîné

Pour un jour ou des années

Courage

Bâillonne ta rage

Le temps est ton allié

Viendra le moment tant désiré

Où les matons seront à leur tour bouclés

Et c'est moi qui porterai les clés

 

Michel Viala (1933-2013), Poésie choisie, Orbe, CamPoche, 2009.

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Dimanches poétiques
commenter cet article
10 janvier 2016 7 10 /01 /janvier /2016 06:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Anjelica, Ankya, Azilis, Bénédicte, Bookworm, Caro[line],Chrys, Emma, Fleur, George, Herisson08, Hilde, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, MyrtilleD, Séverine, Violette.

 

Ton Mary paroist plus vieux

 

Ton Mary paroist plus vieux
Que les murailles de Rome ;
Et tu dis qu'il te sert mieux
Que ne feroit un jeune homme.

 

Lisette, je n'en croy rien.
Seme ailleurs tes artifices :
Tu mens pour m'oster le bien
Que tu dois à mes services.

 

L'Avant-couriere du jour
Dit que Titon fait l'Amour
D'une façon trop austere.

 

Et les jeux d'un vieux Jalous
Ne furent jamais si dous
Que ceux d'un jeune Adultere.

 

François Maynard (1582-1646). Source: Poésie.webnet.

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Dimanches poétiques
commenter cet article
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 06:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Anjelica, Ankya, Azilis, Bénédicte, Bookworm, Caro[line],Chrys, Emma, Fleur, George, Herisson08, Hilde, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, MyrtilleD, Séverine, Violette.

 

Plus qu’une chimère…

 

Alors que les cadeaux au ruban de carmin

S’entassent près de l’arbre en offrande polie,

On songe à ces instants que la mémoire allie

Aux actes perpétrés de délétère main.

 

Nous nous crûmes plongés en un temps inhumain !

Nous étions Bataclan, mais fûmes-nous Charlie ?

Devons-nous à présent céder à la folie ?

Faut-il la boule au cœur, envisager demain ?

 

Adieu deux mille quinze, elle s’est achevée !

De ses jours orageux, remuante cuvée,

Retenons la lueur et visons droit devant.

 

Oublions un moment sa flavescence amère !

Quand sonnent douze coups, souhaitons-nous bon vent ;

Qu’au monde le bonheur soit plus qu’une chimère !

 

Daniel Fattore (1974- ).

Repost 0
27 décembre 2015 7 27 /12 /décembre /2015 06:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Anjelica, Ankya, Azilis, Bénédicte, Bookworm, Caro[line],Chrys, Emma, Fleur, George, Herisson08, Hilde, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, MyrtilleD, Séverine, Violette.

 

Promesse d'avenir

 

Hommes et femmes

de brûlante sève

ouvrez pour nous

en ce troisième millénaire

une civilisation du sens.

 

Nous ne voulons plus

de contrats de guerre et de haine

ni de pactes d'indifférence et d'absurdité.

 

Les bras fleuris

venez à nous

riches de hautes convictions

porteurs de messages éclairés.

 

Sous les frondaisons généreuses de votre engagement

nous entrerons avec vous

dans une apocalypse de joie.

 

En écoutant l'Allegro non troppo et molto maestoso en si bémol mineur Op. 23 du Concerto de piano n° 1 de P. I. Tchaïkovsky.

 

Amalita Hess, Au clair de ta joie, Fribourg, Editions du Cassetin, 2002.

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Dimanches poétiques
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.