Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 21:27

Trump

Lu par Valérie Débieux.

Le site de l'éditeur.

 

Cela a tout l'air d'un canular. Qu'on en juge: l'éditeur prétend avoir reçu un manuscrit anonyme dans sa boîte aux lettres, avec un mot pressant pour qu'il soit publié. Ce manuscrit, c'est "La vérité sur Donald Trump". Il est signé Dick Joekers. Impossible de ne pas penser à Joël Dicker... ni de se demander qui se cache derrière ce pseudonyme. Il paraît que c'est un écrivain suisse romand! Il paraît... Et dans l'absolu, l'aurait-on publié?

 

L'ouvrage est court, et sa brièveté lui donne des allures de pochade plutôt réussie. Celle-ci, en effet, démontre que s'il faut retenir une qualité de Donald Trump, c'est qu'il a le format requis pour faire un excellent personnage de roman. Cela, même si l'intrigue de "La vérité sur Donald Trump" a déjà un peu vieilli: ce petit livre a paru au printemps 2016, loin des Etats-Unis mais près du Salon du livre de Genève, et saisit son sujet au moment des primaires du parti républicain, en vue des élections de novembre 2016. A un moment où personne n'y croyait sérieusement, en somme. 

 

Reste qu'en un peu moins de cent pages, le lecteur a droit à un portrait du milliardaire appelé à devenir le quarante-cinquième président des Etats-Unis. La caricature est là, certes. Elle fait de Donald Trump un bonhomme empreint d'égotisme, ramenant tout au fric et à sa personne, ce que soulignent les majuscules du récit et les amples citations de discours de campagne, qui ne laissent qu'à peine entendre les exclamations des supporters.

 

Il y a plus: l'auteur fait de Donald Trump une espèce de bulldozer, capable d'abattre tous les obstacles qui sont sur son chemin. Il est question de Hillary Clinton, certes; mais elle paraît fort lointaine, et les adversaires de Donald Trump, au moment où l'histoire les saisit, sont plutôt les hommes restant en lice pour la primaire du parti républicain américain. Le lecteur croisera donc des figures déjà presque oubliées, comme Ted Cruz ou John Kasich. L'auteur a l'habileté d'intégrer au discours de Donald Trump les surnoms dont il aime à affubler ses adversaires; il n'y manque que le fameux "Crooked Hillary"...

 

Ces quelques adversaires sont donc trop minables pour être crédibles, laissant l'impression que pour le candidat à l'investiture républicaine, tout est trop facile. Outre les apparatchiks, il y a entre autres cet assassin d'occasion, qui renonce à tuer le candidat après avoir épuisé ses économies. Et il y a aussi, mais cela ne va pas bien loin hélas, les jeux de pouvoir qui fonctionnent dans l'entourage de Donald Trump: un fils tiraillé entre diverses loyautés, une porte-parole amante du candidat, etc. Ces pages adverses sont, pour l'auteur, l'occasion de rappeler assez longuement le Second amendement de la Constitution américaine, fondateur du droit controversé, pour les Américains, à avoir une arme.

 

A travers les lignes, le lecteur découvre donc un personnage qui renverse tout sur son passage, ce que l'auteur de "La Vérité sur Donald Trump" ne semble guère aimer. L'écrivain réussit, en un roman adroit mais qui reste certes un peu mou pour faire une satire franchement vacharde, à renvoyer l'image instantanée qu'avait le candidat à la candidature du parti républicain, et aussi à esquisser les états d'âme de certains personnages comme Hope Hicks, directrice de la communication de Donald Trump, ou Katrina Pierson. De l'eau a coulé depuis sous le pont Verrazano; mais l'auteur, derrière le faux-nez de Dick Joekers, réussit à capter un instantané d'un homme qui, au moment où le livre a été écrit, n'était nullement un candidat sérieux à la présidence des Etats-Unis d'Amérique. Comme quoi, hein...

 

Dick Joekers, La vérité sur Donald Trump, Vevey, Hélice Hélas, 2016.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.