Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 février 2015 5 20 /02 /février /2015 21:12

hebergement d'imageLu par Goliath.

 

Trois femmes, trois biographies. Avec "Un kiwi dans le cendrier", l'auteure belge Catherine Deschepper propose un recueil de nouvelles atypique - est-ce d'ailleurs vraiment un recueil de nouvelles? En ouvrant le débat, l'auteure signe un joli coup, très personnel, pour son entrée en littérature.

 

La forme interpelle le lecteur, en effet. Celui-ci suit le parcours de trois femmes archétypiques: l'épouse modèle, la jeune célibataire et la femme divorcée. La structure du roman adopte dès lors un rythme ternaire, chaque chapitre constituant un groupe de trois séquences où chacune des femmes est confrontée à un aspect précis de la vie: état civil, corps, sexe, temps, loisirs, etc. Plutôt que des nouvelles se suffisant classiquement à elles-mêmes, ces séquences sont autant de moments de vie. Le lecteur retrouve les personnages féminins de l'ouvrage de manière cyclique et régulière. au fil des "chapitres".

 

Ces chapitres ne reculent pas devant un certain humour, réminiscence du vécu de l'auteur peut-être. Les instants évoquant par exemple les encoubles quotidiennement vécues par Emma, trente ans, mariée et jonglant avec ses quatre enfants, ont par exemple de quoi faire naître un certain sourire, un brin ambigu: Emma paraît heureuse en surface, mais l'est-elle vraiment?

 

De l'autre côté, la solitude et la liberté insolente de Zoé a son prix: une certaine amertume. Quant au divorce d'Inès, il suggère que la femme en question a dû se trouver au mauvais moment au mauvais endroit - comme un kiwi dans un cendrier, comme elle-même dans un hôtel trop cher pour elle, en l'occurrence le Lutétia à Paris.

 

Catherine Deschepper secoue les limites du genre de la nouvelle - et met à l'épreuve la ligne éditoriale des éditions Quadrature. Ses séquences forment quelque chose qui n'est plus un recueil de nouvelles au sens habituel, sans pour autant être résolument un roman: si des échos naissent certes entre les trois personnages féminins, ceux-ci n'ont rien à voir entre eux si l'on considère leur parcours. Mais entre sourires, sentiments et introspections, l'auteure offre ici un ouvrage atypique et réussi, portrait croisé, tressé, de trois femmes - et d'une certaine féminité moderne.

 

Catherine Deschepper, Un kiwi dans le cendrier, Louvain-la-Neuve, Quadrature, 2015.

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.