Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mai 2013 6 18 /05 /mai /2013 14:06

hebergeur imageLes vins, c'est tout un univers, et l'amateur de bons breuvages devrait se souvenir que la Géorgie est le berceau mondial de la viticulture. Et qu'aujourd'hui encore, ce pays produit d'excellents vins qui gagneraient à être connus. La maison Badagoni a par exemple, dans ses chais, un petit Tsinandali fort agréable - et c'est bien le moins que l'on puisse dire. C'est un vin rare sous nos latitudes: je l'ai trouvé l'autre jour dans un magasin de spécialités russes situé à Berne.

 

Le producteur promet que ce vin est sec (en russe: сухое), et la promesse est tenue à cent pour cent. Bien frais, ce vin révèle ainsi des impressions qui ne sont pas sans rappeler, paradoxalement, certains chasselas suisses: aromatiques au nez, d'une grande retenue en bouche. Dès lors, on aurait envie de le préconiser en apéritif, frappé, tout seul, ou alors avec de petits feuilletés.

 

Et puis, peu à peu, ce Tsinandali complexe, millésime 2010, se révèle. Comme constante, il a le tranchant requis pour passer avec un plat de poissons, assorti d'une bonne pointe d'amertume. Il offre aussi des arômes qui, de manière étonnante, oscillent entre la pomme telle qu'elle est lorsqu'on mord dedans et l'ananas comme on l'aime, avec une véritable chaleur qui flatte le palais. Progressivement, ces arômes s'imposent avec une vigueur à la fois prévisible (ils sont portés par un taux d'alcool de 13%, quand même) et inattendue.

 

La contre-étiquette suggère un vin presque jaune paille; j'irais jusqu'à gommer l'adverbe "presque", tant il est vrai que la pâleur de ce blanc rappelle la teinte des blés. Elle promet par ailleurs un vin d'une grande élégance. Pas faux; j'ai plutôt envie de dire, après dégustation, que ce vin tout en paradoxes a la finesse d'une aiguille qui pique spontanément au bon endroit, là où ça fait du bien et où ça sait surprendre.

Partager cet article
Repost0

commentaires

W
I am planning to make a wine from home. it will be much better to create from home itself if you are a continues drinker. Do you know the exact recipe of making it from home without loosing the taste of it?
K
Me revoilà... Pardon pour le "c" intempestif dans le mot "aqua". J'espère que vous n'en avez pas été trop choqué??
D
Bonjour Alba, et merci de votre message! De mon côté, la vie est stable; j'ai eu un peu de temps pour travailler sur mes écrits durant le week-end prolongé de l'Ascension, et j'en ai profité autant que possible, replongeant dans mon roman. C'est amusant, mais après l'avoir laissé reposé, j'y ai découvert quelques éléments surprenants qu'il me faudra exploiter. C'est donc loin d'être la fin... En parallèle, j'ai une nouvelle à finaliser, et une autre confiée aux bons soins d'un concours - sans oublier la poésie, bien sûr, à l'occasion. Bref, plein de chantiers qui avancent! Je souhaite le meilleur à vos projets littéraires, et aussi tout de bon pour le salon de Toulon!
K
Comme je n'ai pas tellement goûté le poème sur la capitale, je me suis jetée avec gourmandise sur votre description gustative concernant ce vin de rêve... D'autant qu'on me conseille de n'en plus boire, en raison de certains remèdes chimiques dont je ne sais même plus à quoi ,ils servent - et donc, je tâte encore du bon vin par-ci, par-là et m'en trouve très bien. je dirais même mieux... Les vignes du Seigneur sont souvent des remèdes qui ont bien moins d'effets secondaires désagréables que ceux engendrés par les remèdes d'apothicaires... Pas votre avis ? J'espère que vous allez bien après avoir goûté à ce nectar... Car je me soucie toujours de vous comme vous voyez, bien qu'étant très occupée à essayer de vendre mon appart. de Bandol (encore du vin...) pour me loger à Aix en Provence (où j'ai vécu avec bonheur durant 37 ans, ville d'eau minérale... "acqua simplex". ) Mais il y a des théâtres, des musées, des salles de concerts, un festival Mozart annuel, toujours divin. Je ne veux pas finir ma vie idiote alors... Je vous adresse mes pensées bien amicales, ainsi qu'à vos proches ! (Le 1er juin, je suis invitée au Salon des Auteurs Régionaux de Toulon... nous serons une centaine, nous dit-on. Mon prochain bouquin n'avance pas vite... Et vous, n'avez-vous pas sorti quelque chose fleurant l'humour comme vous savez si bien faire ? )

Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.