Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 19:24

PhotobucketJessica Lisse n'a pas dix-huit ans lorsqu'elle a publié, aux éditions Filàplomb, son premier récit d'imagination. Il s'agit d'une petite nouvelle, intitulée "Tout le monde sait que la bonne humeur sent les fleurs", publiée en 2007. L'ouvrage est pétri de qualités, du reste aussi remarquées dans le cadre d'un concours littéraire, qui dénotent un talent certain pour l'écriture.

 

L'histoire est rapidement résumée: il s'agit de deux adolescentes qui, de leur province, se rendent à Paris pour assister à un concert et fêter les 17 ans d'un personnage nommé Jessica. Expérience d'exception: apparemment, c'est une première réjouissante pour les deux filles, une grande aventure même: "c'est presque comme voleter jusqu'à la lune."

 

Et cette réjouissance va bien au texte, qui privilégie volontiers l'image pour dire les choses. Le lecteur est saisi par la bonne humeur, d'emblée, à voir rire les deux filles: "Nous rions. Rions. Rions", répétition du mot qui fait écho à des éclats hilares. Et il y a aussi la dégustation de moments qu'on a tendance à négliger, tels l'attente du départ du train, les frasques pratiquées à la va-vite ou le sucre qu'on ramasse du bout du doigt sur les tables des bistrots. Côté bonne humeur, il y a également le cadeau insolite que reçoit Jessica pour son anniversaire.

 

Quelle est la vision que l'auteur renvoie de Paris? La page de couverture, signée Jessica Lisse, en donne un aperçu, avec la tour Eiffel en arrière-plan. Il y aussi les bistrots, que les deux héroïnes croient tous connaître ou presque. Il y a les grandes écoles, la silhouette des artistes, les écrivains, un garçon qui leur lâche "Salopes" en guise de bienvenue - clin d'oeil à la mauvaise humeur supposée du Parisien? La visite a quelque chose d'agréablement superficiel, de touristique...

 

... et la prose de l'auteur fait bien sentir que tout passe vite, comme les Parisiens parlent et vont vite dit-on, mais de manière différente. La plus grande partie du livre décrit le tourbillon d'une visite enchantée ("Il faut donc courir.") dont on cherche à profiter au maximum; elle se prolonge en raison de l'attente impatiente (donc toujours trop longue) du concert, qui constitue le sommet de l'aventure et passe trop vite - comme il est rapidement décrit, en quelques traits. Ensuite, l'histoire s'achève très rapidement, trop même, comme un bon moment qui trouve trop vite sa fin. Et grâce à un style où les phrases sont souvent courtes, le lecteur court avec les deux jeunes filles.

 

Cet ouvrage prometteur porte donc bien son titre: c'est un moment de fraîcheur qu'on appréciera lors d'une course en train... ou en métro parisien!

 

Jessica Lisse, Tout le monde sait que la bonne humeur sent les fleurs, Paris, Filàplomb, 2007.

Le site de l'auteur: http://www.jessicalisse.com.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Nouvelles
commenter cet article

commentaires

mamalilou 21/08/2010 23:06


de la bonne humeur et de la fraîcheur? bon je vais essayer de voir si je peux mettre la main dessus quand même...
bon dimanche


Daniel Fattore 22/08/2010 20:55



Bon courage dans votre quête! Mais c'est effectivement un chouette petit livre, qui se dévore (et carbure) à cent à l'heure.
Merci de votre passage par ici!



Sébastien L 16/08/2010 14:41


oui, j'avais lu les commentaires, c'est dommage. j'en serai ravi, on se tient au courant: avec la rentrée, j'ai encore une belle pire à lire !


Daniel Fattore 16/08/2010 20:05



Une belle pile pour la rentrée? C'est pareil pour moi! Cela, sans compter le reste... Bien du plaisir face à la déferlante! ;-)



Sébastien L 14/08/2010 21:08


Un talent à suivre ? Ton billet me donne très envie de découvrir ce petit livre, qui plus est, l'illustration est plutôt attrayante !
en plus, installé à Paris depuis un an maintenant, le sujet ne peut que me parler !
bon dimanche !


Daniel Fattore 14/08/2010 21:12



A suivre, en effet! J'apprends seulement que l'éditeur a cessé ses activités, ce qui rendra malaisée l'acquisition de ce tout petit livre.
S'il le faut, je te le prête volontiers! Il me faudrait simplement une adresse postale.
Bon dimanche à toi.



Filaplomb 13/08/2010 16:42


Je me demande bien comment CodePromotion pourrait avoir acheter le livre. Amusant ! :-)


Daniel Fattore 13/08/2010 20:28



En effet!
Peut-être un exemplaire d'occasion? :-)



Codespromotion 13/08/2010 16:33


Merci de m'avoir fait découvrir ce livre à travers cet article! J'ai acheté le livre hier et je dois dire que j'aime vraiment beaucoup! Auriez-vous d'autres livres à me conseiller dans le meme
genre?


Daniel Fattore 13/08/2010 20:28



N'hésitez pas à farfouiller sur mon blog: plein de livres y sont recensés et chroniqués. Merci de votre visite.



Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.