Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 19:01

hebergeur image

Il y a eu la très sympathique soirée avec Alex, Didi et Dup à la pizzeria "Le Stromboli - L'Annexe". Il y a eu des auteurs à la pelle. Et bien sûr, il y a eu la dictée de Michel Courot. Tels furent les éléments clés de mon passage à la Fête du Livre de Saint-Etienne, vingt-sixième du nom, dont je suis rentré, comblé et lourdement chargé (livres, vins, cadeaux... et même de nouvelles chaussures!), lundi en début de soirée.

 

La dictée? Elle a eu un parfum de nostalgie, puisqu'il s'agissait de la dernière écrite par l'ami Michel Courot, ancien Dico d'Or, pour cette compétition devenue familière. Octogénaire, il a choisi de se consacrer à d'autres activités littéraires - la nouvelle peut-être, ou la poésie? Pour cette ultime finale, le dicteur ligérien a choisi de rendre hommage, sous la forme d'une lettre imaginaire, au chanteur Georges Brassens. Tout le monde (soit 153 candidats, toutes catégories confondues) s'est accordé à dire que le texte ne présentait guère de difficulté particulière - et de fait, nombreuses furent les personnes à avoir fait une seule faute (presque partout la même - un participe passé à l'accord un chouïa litigieux, perdu au milieu d'une fort longue phrase vers la fin du texte), parmi les seniors et anciens champions (dont j'étais, ce qui m'a valu un très beau prix, mais hors concours), et même zéro faute chez les juniors (qui ont échappé audit participe). En revanche, chacun l'a aussi trouvée fort poétique, cette dictée: parsemée de citations et de détournements des textes des chansons de Georges Brassens. Gageons que plus d'un candidat a dû, au terme de l'épreuve, entendre résonner dans sa tête, lancinant, le refrain du "p'tit coin de parapluie"... Merci à l'équipe de Lire à Saint-Etienne pour son accueil amical, et à Michel Courot pour ses textes, toujours attrayants!

 

Côté pizza, comme évoqué en début de billet, l'occasion a été belle de faire plus ample connaissance entre blogueuses et blogueurs! Ont été évoqués, pêle-mêle, les petites facéties de Blogspot, les auteurs présents à la Fête du Livre (et quelques absents) et la vie réelle ou virtuelle des convives - le tout, autour d'une pizza (j'ai pris le modèle atomique géant, de quoi tenir un siège) ou d'un plat de pâtes dans un cadre convivial. A refaire!

 

Et puis, la Fête du Livre de Saint-Etienne ne serait pas ce qu'elle est sans ses écrivains. J'ai certes renoncé à faire la queue pour obtenir une dédicace de Douglas Kennedy; en revanche, je suis fort heureux d'avoir pu voir Michel Butor de près, de l'entendre parler (on l'écouterait des heures: il a un ton et une attitude de bon grand-papa et argumente de manière simple et structurée sur des sujets essentiels de philosophie des arts...) à la Cité du Design et même de le chronométrer: dépourvus de montre, les organisateurs m'ont aimablement prié de leur prêter mon garde-temps... Pour en revenir aux livres, j'ai passé pas mal de temps avec les auteurs locaux - je pense à Carole Dailly, dont j'ai écouté les nouvelles avec bonheur à l'Atelier du Coin, ou à Sébastien Bouchery (des éditions Eastern), ou encore à Alain Chassagneux, également conquis par Michel Butor. J'ai aussi eu l'occasion d'échanger quelques mots avec Michel Schneider, dont j'avais apprécié "Marilyn dernières séances" et "Big Mother", avec Nora Khennouf (l'organisatrice, qui a publié un témoignage de lectrice chez Laura Mare) ou avec Jean-Christophe Rufin, parrain de la fête.

 

Bilan fort positif donc pour cette nouvelle visite de la Fête du Livre de Saint-Etienne, où je fais désormais figure de fidèle...

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
<br /> un petit bonjour en passant (je rattrape tous mes flux non lus...)<br /> @ tout bientôt<br /> <br /> <br />
D
<br /> <br /> Merci pour ta visite et à bientôt!<br /> <br /> <br /> <br />
Y
<br /> Je trouve qu'il y a pas mal de fêtes du livre maintenant ! C'est encourageant, ça prouve que les gens continuent de lire malgré les technologies mises à notre disposition :)<br /> <br /> <br />
D
<br /> <br /> Vrai! Et il y en a même qui sont spécialisées dans des thèmes littéraires assez pointus tels que "l'imaginaire". D'un point de vue commercial, la présence de l'auteur et la possibilité d'une<br /> dédicace est un argument de vente; et pour le lecteur potentiel, c'est toujours sympa.<br /> <br /> Cela dit, les liseuses (il s'en vendait sur un stand à Saint-Etienne, à prix promotionnel qui plus est) ne risquent-elles pas de tuer les "fêtes du livre" sous leur forme actuelle? Les fichiers<br /> informatiques sont impossibles à dédicacer... ce serait très dommage!<br /> <br /> <br /> <br />
D
<br /> Bonsoir, il est toujours agréable d'avoir de beau livre à voir plus qu'à lire !<br /> Bonne soirée et @ plus<br /> <br /> <br />
D
<br /> <br /> En effet! Je l'ai rapidement survolé, il faudra que je le feuillette plus attentivement à présent, mais ça m'a l'air d'être du beau.<br /> Bonne soirée à toi, et "à plusse"!<br /> <br /> <br /> <br />
D
<br /> Oui Daniel tu étais bien entouré par un trio féminin sympathique ;-)<br /> Et au fait tu as gagné quoi à la dictée ?<br /> Oui je sais je suis trop curieuse :-)et d'ailleurs peut-on la lire cette dictée ?<br /> Bises et bonne soirée ! RDV noté pour l'année prochaine !<br /> Amicalement<br /> <br /> <br />
D
<br /> <br /> Bonsoir Didi!<br /> J'ai gagné un beau livre de photographies du siècle dernier - bel objet à feuilleter!<br /> En revanche, j'ignore si la dictée a été publiée sur Internet. Il doit cependant être possible d'en obtenir une copie auprès de l'association Lire à Saint-Etienne (l'équipe de Jacques et Colette<br /> Plaine).<br /> A l'année prochaine, peut-être, en effet!<br /> Amitiés, et bonne soirée à toi.<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> Alors à l'année prochaine, finalement....<br /> <br /> <br />
D
<br /> <br /> Si Dieu le veut bien - affaire à suivre! :-)<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.