Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 14:44

hebergeur imageC'est finalement Lystig qui aura publié l'ultime billet dans le cadre du Défi Frédéric Dard. Elle nous parle de "Sérénade pour une souris défunte", un roman au titre très ravélien qu'elle a croqué en moins d'une journée... Cela se passe ici:

 

http://loiseaulyre.canalblog.com/archives/2010/12/31/20004209.html

 

Une bonne trentaine de volontaires ont joué le jeu durant l'année; bravo et merci à elles et à eux! Entre les lectures communes et les billets, il n'y a pas eu de temps pour s'ennuyer. Bien joué!

 

Naturellement, il est toujours possible de lire ou de relire Frédéric Dard; une lecture commune se dessine du reste autour de "L'Histoire de France", et une intégrale est en cours de publication pour les inconditionnels. J'espère que tout au long de l'année qui vient de s'achever, le défi aura pu faire naître quelques sourires chez vous, amis lecteurs.

 

Et je songe actuellement à un nouveau défi pour 2011. Affaire à suivre donc! Ouvrez l'oeil... et le bon!

Partager cet article
Repost0

commentaires

L

Merci !

Ah oui, un challenge "Histoire de France" ???? ce serait une bonne idée !

BONNE ET HEUREUSE ANNEE

je te souhaite : bonheur, santé ; inspiration et rédaction livresques !


D


... le challenge sera différent; je verrai s'il aura du succès!

Bonne et heureuse année à toi, Lystig! Et à tout bientôt!



Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.