Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 21:39
 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitLe titre du dernier roman de Marc Augé est tout un programme: "Quelqu'un cherche à vous retrouver". Telle est la phrase clé de ce récit où chacun cherche son chacun, où les histoires individuelles se suivent, s'entrecroisent, s'écrivent à l'insu les unes des autres. C'est en effet la narratopsychologie qui sert de point de départ - un point de départ en forme de science de fantaisie permettant à Claire, personnage clé de ce récit, de se rapprocher d'un professeur à la retraite, Julien Arnaud. Comme toute fantaisie, il convient de l'exposer - on pourrait dès lors craindre un appareil théorique lourd en début de roman, mais l'auteur parvient à le rendre vivant en plaçant l'exposé dans la bouche du personnage de Claire et en l'illustrant à partir du film "Casablanca", célébrissime.

De quoi être intrigué! L'auteur joue sur la curiosité du lecteur pour le faire avancer dans sa lecture. Il faut dire que l'assertion "Quelqu'un cherche à vous retrouver" constitue une énigme à la réponse assez prévisible, trop pour accrocher le lecteur à elle seule. C'est ainsi que l'auteur présente ses personnages de manière énigmatique, par petites touches appelant d'autres questions: qui est ce vieux monsieur qui approche une jeune femme qui, de son côté, recherche précisément le contact avec lui? Lâchée par petits éléments, l'information rend le lecteur curieux, lui donne envie d'avancer, surtout en début de récit.  

La rencontre entre Claire et Julien sert dès lors de prétexte à raconter la vie du vieux professeur, personnage clé également, mais d'une autre manière: alors que Claire joue le rôle à la fois cordial et lisse de la thérapeute qu'elle prétend être, esquivant les questions personnelles dans un premier temps, Julien se livre: mariage raté, temps passé en Algérie. Et au détour d'une phrase, survient le coup de théâtre... qui constitue, en page 75, le tournant du roman. C'est que la quête de Claire vise une cible précise: savoir qui est son père... ce que Julien n'est pas. Ce dernier lui donne un coup de pouce dans sa recherche. Il sera donc encore question de Berlin, de la Libération, des écoles parisiennes, du Quartier Latin en ébullition en Mai 68, des insomnies que Julien occupe à inventorier, par exemple, les femmes qu'il a eues - ou qui l'ont eu. L'une d'entre elles, ou une descendance inconnue, chercherait-elle à le revoir? 

Certes bref (131 pages), ce roman met en scène des personnages attachants: un professeur qui aime à se raconter (ce qui permet d'intégrer des histoires dans l'histoire), une jeune femme curieuse et définitivement énigmatique, un autre professeur interprétant le marxisme de manière fort personnelle, et même le petit copain de la jeune femme, Armand - qui tend à démontrer que le monde est petit - et tout le monde semble s'apprécier. Un roman foncièrement optimiste donc, qui se dévore grâce à un style fluide et soigné qui fait alterner avec bonheur, en de brefs chapitres, les dialogues et les paragraphes longs. Et une question quand même, pour finir: et si c'était Julien lui-même qui, en fin de récit et au soir d'une vie plutôt subie que vécue (d'une manière qui est parente de celle de Frédéric Moreau, personnage de "L'Education sentimentale" de Flaubert, dont il est question à une ou deux reprises dans ce roman), était parvenu à "se (re)trouver"? Et si Claire avait hérité, au terme de ce récit, de deux papas pour le prix d'un? A vous, lecteur, lectrice, de le découvrir.

Marc Augé, Quelqu'un cherche à vous retrouver, Paris, Seuil. 2009.

Cet ouvrage a été commenté dans le cadre de l'opération "Masse Critique" lancée par
Babelio, que je remercie au passage, de même que les Editions du Seuil.

Il constitue par ailleurs le septième ouvrage (sur sept requis) de mon challenge du pour-cent littéraire, organisé par
La Tourneuse de Pages. Mission accomplie! Mais j'ai encore de la réserve...   



Partager cet article
Repost0

commentaires

Laziz 29/11/2016 18:03

Si vous êtes sur votre réserve, je vous invite à cliquer sur mon nom et de lire ce que j'écris à son sujet, c.à.d. sa philosophie de vie. Voici le début: "Je lis ce qui suit dans Le Point : « Nous pourrions faire l’expérience d’un monde sans Dieu. Nous réglerions ainsi l’un des problèmes fondamentaux de l’humanité : la violence exercée au nom de Dieu. » Si cela avait été la réflexion d’un internaute quelconque sur un site de discussions j’aurai trouvé que cela en reflète bien l’esprit, car on peut y dire tout et son contraire. Malheureusement ce n’est pas le cas puisque Marc Augé est un anthropologue, successeur de Fernand Braudel et François Furet à la tête de l’École des hautes études en sciences sociales. Oui, cette balourdise est de son cru. Un lycéen de 16 ans aurait commis une niaiserie similaire, on aurait mis son professeur sur la sellette." Bien à vous

DF 03/12/2016 20:50

Je ne me suis pas intéressé à Marc Augé davantage que ce roman. Dommage? Dieu ou pas Dieu, je pourrais y revenir à la première occasion. Mais si je me souviens bien, "Quelqu'un cherche à vous retrouver" est assez loin des questions de théologie.

deparlà 25/11/2009 19:04


oui, titre et chronique accrocheur, mais finalement, as tu vraiment vraiment aimé ou moyen ?


Daniel Fattore 25/11/2009 21:44


Plutôt bien aimé! Peut-être pas le roman du siècle, mais à retenir quand même. J'en ai peu entendu parler par ailleurs...


Constance 22/11/2009 17:02


Billet alléchant. Je le note.


Daniel Fattore 25/11/2009 21:50


A essayer, en effet! J'ai lu peu de chose sur ce roman, un peu oublié apparemment.


Alex-Mot-a-Mots 18/11/2009 13:56


Bravo pour le challenge ! Reste plus qu'à faire le 2% maintenant...


Daniel Fattore 18/11/2009 22:26


En cherchant bien, je devrais pouvoir grappiller quelques fractions. Quant à arriver à 2%, c'est à voir, mais sur l'année, peut-être...


Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.