Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 20:54

nullCommenté par MétapoYann Savidan.

 

Avez-vous déjà vitupéré Nicolas Sarkozy? Préférez-vous agonir François Bayrou ou Ségolène Royal d'injures? A moins que vos cibles ne soient Roger Salengro ou Napoléon III... toutes ces personnalités ont en commun d'apparaître, en qualité de "victimes", dans le "Petit dictionnaire des injures politique", publié par les éditions L'Editeur il y a quelques semaines. Fruit du travail de dix-neuf auteurs dirigés par Bruno Fuligni, ce dictionnaire de poche recèle quelques vacheries, mercuriales ou fléchettes empoisonnées que le lecteur dégustera à petites doses à l'heure où, en France, la campagne présidentielle décolle - y compris la campagne des petites phrases.

 

Les auteurs ont bien cerné leur sujet: les injures recensées dans ce dictionnaire s'adressent à des personnalités politiques françaises uniquement, ayant exercé leurs fonctions depuis la Révolution française (y compris Louis XVI), jusqu'au premier semestre 2011 en gros. Quelques personnalités sont célèbres, d'autres sont largement oubliées; c'est pourquoi les auteurs ont présenté chacun des hommes politiques injuriés, en introduction au chapitre qui leur est consacré. Certains surnoms sont aussi recensés, parmi les mieux attestés. Quelques chapitres sont par ailleurs consacrés à des groupes d'acteurs: clergé, francs-maçons, parlementaires. énarques, etc.  

 

L'ouvrage est préfacé par Bruno Fuligni lui-même. Le texte d'introduction constitue un survol de la notion d'injure et des formes que celle-ci peut prendre. On aurait aimé quelques pages de plus pour cette mise en bouche, qui rappelle aussi, brièvement, la limite pas toujours claire entre sphère publique et sphère privée. C'est que les injures ont été recueillies aux sources les plus diverses: lettres, procès-verbaux de débats parlementaires, discours (parfois longuement cités), interviews, etc.

 

Le régal vient ensuite... le lecteur retrouvera des extraits de discours, parfois assez longs et circonstanciés; il trouvera aussi des injures qui claquent par leur brièveté et leur efficacité. Parcourir ces phrases assassines offre un plaisir malicieux, celui de découvrir aussi les trésors d'habileté que certaines personnes peuvent mettre en oeuvre pour envoyer une vanne, taquines ou franchement vachardes. Défaut nécessaire de la démarche: ce recueil ne remet pas les injures dans leur contexte, ce qui en rend certaines un rien obscures. Mais qu'importe: il y a déjà largement de quoi se délecter.

 

Pratique à plus d'un titre, ce livre recèle enfin un index des personnes qui insultent - ce qui est utile pour retrouver des citations de telle ou telle personnalité dont on aura reconnu le mordant. Et au fil des pages, c'est bien un arc-en-ciel de méchancetés que le lecteur découvre - ou redécouvre, tant certaines petites phrases présentes dans ce livre sont restées dans les mémoires.

 

Collectif, Petit dictionnaire des injures politiques, dir. Bruno Fuligni, Paris, L'Editeur, 2011.

 

Merci aux éditions L'Editeur et à Marianne Ferron pour l'envoi.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Livres - essais
commenter cet article

commentaires

L'irrégulière 10/12/2011 11:54

Rien que la couverture m'a fait rire... ça doit quand même être très savoureux...

Daniel Fattore 10/12/2011 21:38



Ah oui, la couv' n'est pas piquée des vers. Mais il y a tout aussi savoureux à l'intérieur du livre, qui pèse quand même ses 500 pages, mine de rien. Croustillant, en effet.



Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.