Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 19:00

... parce que, grâce à la complicité de Benjamin et de sa voiture (merci!), j'ai pu participer à une deuxième dictée samedi dernier dans l'après-midi, à Grenoble. Aussitôt terminée l'épreuve de l'hôtel de ville, nous nous sommes rués à l'assaut des routes, en direction du festival des jeux de Grenoble, où nous attendait la dictée du club d'orthographe de Grenoble. Troisième participation pour moi - et la deuxième sur le mode intensif stéphano-grenoblois, après 2007...

 

Le grand organisateur de ce deuxième concours d'orthographe est Guillaume Terrien, patron du site Orthodidacte d'apprentissage et de polissage de l'orthographe. Pour l'occasion, il s'est assuré les services d'un rédacteur et dicteur suisse, Olivier Dami - qui a également réussi à passer entre les gouttes de la grève pour venir dicter son texte à quelque 134 candidats, toutes catégories confondues: les candidats avaient de 10 à 92 ans et venaient parfois d'assez loin, à l'instar d'un couple de Martigues, habitué de ce concours, ou d'une candidate du Morbihan.

 

Et dès le début de la dictée, on se dit que si l'on s'en sort, c'est que Dieu existe: l'auteur a concocté la description d'un mariage à l'église, en robe blanche, où tout se met à aller à vau-l'eau: la robe de la mariée qui bâille méchamment, quelques confusions malvenues entre "pale et tavaïolle" de la part d'un prêtre si terne (et non pas "citerne", hum hum...), Mendelssohn et Pachelbel joyeusement revisités... Sachant que les (nombreuses) majuscules comptaient comme fautes entières en cas d'erreur (comme toutes les autres joyeusetés d'ailleurs: accents, traits d'union), la note est rapidement assez salée, d'autant plus que le champ lexical liturgique est assez peu usité dans les concours d'orthographe, plus friands de noms d'insectes ou de cryptogames.

 

"Vous parlez d'un mariage!" est sans doute l'un des premiers textes qu'Olivier Dami a dictés; il est cependant joyeux, bourré d'humour - on préfère donc sourire par avance des pièges sur lesquels on ne manquera pas de trébucher! Cela m'est arrivé six fois sur ce texte, ce qui m'a valu une deuxième place poulidorienne, une fois de plus! En catégorie "seniors confirmés", c'est en effet Pascal Métayer, candidat de Grenoble, qui a remporté la palme avec cinq erreurs. Alléluia!

Partager cet article
Repost0

commentaires

A

Alléluia au singulier, donc.
Bravo encore pour cette seconde place poulidorienne. Mais quel trajet pour cette dictée.


D


Effectivement, les trajets furent à chaque fois sportifs cette année. En parlant de cyclisme, une équipe de Lire à Saint-Etienne, sous la houlette de Claude Bussy, avait l'habitude de faire une
grande balade à vélo le dimanche matin de la fête du livre; cette année, ils ont dû l'écourter en raison de la neige, descendue très bas...



D

Poulidor était un sympathique coureur ;-)
Et être deuxième c'est quand mm bien mieux qu'être dernier !
bises


D


Exact; mais entre candidats, c'est aussi devenu une blague, les éternels seconds devenant les Poulidor de l'orthographe.
Ce qui n'empêche pas que si Poulidor n'a pas remporté le Tour de France, il a gagné plusieurs autres épreuves importantes.
Bises à toi! :-)



M

Pourquoi j'ai pas su qu'ils faisaient des dictées quand j'habitais Grenoble? Pas juste... J'espère que tu as apprécié ma ville de coeur!


D


Pourtant, le domaine orthographique est très vivace à Grenoble! Outre la dictée du club d'orthographe de Grenoble (http://www.orthogrenoble.net), il y a
aussi la Dictée du Coeur, organisée par le Club Soroptimist local en faveur de l'enfance - sans oublier les dictées d'été à La Garde en Oisans et celle qui se tiendra le 28 mai prochain à
Champagnier.
Pour ce qui est de samedi dernier, la dictée s'est tenue à Alpes Expo, lieu peu représentatif de la ville de Grenoble; mais j'ai effectué plusieurs chouettes séjours au centre de Grenoble, dans
le cadre d'autres concours. Belle ville, en effet, et agréable! Cela, sans oublier un mémorable repas à l'Auberge Napoléon... hmm!



D

Et elle trouve le moyen de faire une faute à dictée!(C'est pas moi, c'est le diable qui se cache dans mon clavier!)


D


Ah, les aléas du clavier hanté! ;-)



D

Tant de kilomètres pour subir cette épreuve de la dictéz? On ne serait pas un peu masochiste?En tout cas, bravo pour cette brillante seconde place!


D


Merci pour tes messages!
Pour ce qui est du masochisme, on nous a déjà traités de "stakhanovistes de l'orthographe"... il est vrai que faire deux concours dans ces conditions sur une journée, c'est sport.



Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.