Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 20:28

Tagué par Euterpe! Dans la foulée, je tague Cécile, ClaraIvanLiliba, Lili Lectrice, L'Ogresse et Océane (sept, c'est un chiffre parfait, paraît-il).  Les règles du jeu sont sur le blog d'Euterpe (cliquer sur son nom pour accéder au billet et signaler le vôtre).

 

L'idée lancée par Euterpe est de répondre à la question suivante: "Qui est la femme de la Renaissance que vous êtes au fond de vous-même?" Réponse à développer sur votre blog...

 

nullQuestion audacieuse, lancée à la cantonade par l'instigatrice du tag, sans considération pour le sexe des destinataires... mais hop: homme dans la blogosphère, je relève le défi. Et ma réponse est: Francesca Caccini!

 

Certes, l'Italie de Francesca Caccini avait déjà connu sa Renaissance, mais question époque, globalement, au sens large, ça colle. Née le 18 septembre 1587 à Florence, décédée à Lucques en 1640, Francesca Caccini est une compositrice et musicienne italienne, fille de Giulio Caccini, qui est lui aussi un musicien fameux que de nombreux chanteurs de chorales connaissent. Francesca Caccini était à la fois luthiste, claveciniste et cantatrice - une artiste accomplie.

 

nullFrancesca Caccini s'est forgé un nom dans l'histoire de la musique en composant "La Liberazione di Ruggiero dall'isola d'Alcina". Ecrit sur un livret de Ferdinando Saracinelli, créé à Florence en 1625, c'est, de façon vraisemblable, le premier opéra jamais composé par une femme.

 

Il se trouve que j'ai eu la chance de l'interpréter comme choriste (partie de basse) à la fin des années 1990, à Guin (Suisse), puis à Neuburg an der Donau et à Ratisbonne (Allemagne) - le tout, sous la direction de Gabriel Garrido, dans le cadre d'un projet lancé par le chanteur fribourgeois Alain Clément, responsable d'une organisation qui s'est donné pour objectif de faire revivre la musique baroque.

 

L'épopée de Neuburg/Ratisbonne a du reste connu son lot d'épisodes épiques, entre le choriste qui repère LA pizza intéressante du menu et les averses qui ont noyé l'un des deux hôtels où les chanteurs étaient logés, contraignant l'organisation à trouver des solutions de dernière minute. Ou alors, les grands moments de mise en place de l'intonation, conformément au tempérament mésotonique... Cela, sans oublier la recontre d'interprètes à la fois formidables sur scène et affables en coulisses.

 

Illustrations: Jean-Claude Brenac, Wikipedia (cette illustration m'avait servi dans le cadre d'une première version de mon site principal).

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L

rassure-toi, je me suis faite tagguée !!!!
mais je suis plus haut moyen-âge !!!!


D


Hé hé! Je me réjouis de découvrir ton billet.



L

très très joli choix !


D


Merci! Bon dimanche!
Si le coeur t'en dit, pourquoi n'essayerais-tu pas aussi? :-)



M

Sympathique ce tag :-))


D


... et instructif qui plus est!



M

Merci de me faire découvrir cette magnifique femme. :)


D


Je t'en prie! Cela me rappelle de bons souvenirs...
... et si le coeur t'en dit, n'hésite pas à te joindre au tag! :-)



L

j'ai répondu ! http://liliba.canalblog.com/archives/2011/08/13/21765083.html


D


Vu - joli coup, Lucrèce Borgia! :-)



Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.