Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 17:27

Les macarons "made in Paris" par excellence, cités par Myriam Thibault dans son recueil de nouvelles, pourraient-ils devenir typiquement suisses? Ladurée a décidé, c'est désormais de notoriété publique, de transférer en Suisse la part de sa production destinée à la clietèle internationale. En Suisse? Pas n'importe où: à Enney (commune de Bas-Intyamon), en Gruyère, au pied du château du même nom, à deux pas de chez moi. Outre le caractère irrésistible de la friandise, qu'on se figure que l'installation d'une fabrique de macarons au pied du château de Gruyères, en vue de produire pour le monde entier, ne fait pas dque des heureux. Voyons voir...

 

... voici les faits: depuis toujours, Ladurée produit ses macarons destinés à la clientèle étrangère sur site: au Japon pour le Japon, en Russie pour la Russie, etc. Problème: la production locale empêche Ladurée d'avoir une qualité constante pour ses macarons, compte tenu des matières premières. Résultat: au terme de travaux qui sont sans doute fort pertinents, Ladurée a décrété que c'est en Gruyère qu'on ferait les meilleurs macarons, destinés à la clientèle internationale. Miam!

 

Reste que l'idée est restée en travers de la gorge de certains activistes écolos suisses, en particulier Franz Weber, qui n'a pas manqué d'émettre son avis (défavorable) au projet: il ne faudrait pas défigurer, en construisant inconsidérément une usine de production agro-alimentaire,  le paysage de Gruyères, qui comprend la vue sur le château historique... Argument recevable; mais à ce tarif, on peut geler toute construction dans toute région un tant soit peu marquée par l'histoire! Un argument plaide en défaveur de M. Weber: le fait que le terrain prévu pour la production de macarons est en zone industrielle depuis presque vingt ans. Pourquoi cet homme, grand copain des bébés phoques et de Brigitte Bardot, ne s'est-il donc pas mobilisé avant en vue d'un dézonage? Cela, sans oublier que l'arrivée de Ladurée en Gruyère créera environ 90 emplois, ce qui est toujours bon à prendre, et que la population a très majoritairement accepté l'idée. Face au paysage, les emplois font le poids! Déjà qu'Amgen a échappé au canton de Fribourg....

 

Bon à prendre? On ne croit pas si bien dire, dans la mesure où la région a déjà des atouts à faire valoir dans le domaine de l'agro-alimentaire: Cailler, filiale de Nestlé, produit du chocolat à Broc, donc tout près, et la Gruyère est le pays natal du véritable fromage éponyme. Monaco et Paris, actuels lieux de production de Ladurée, ont-ils de tels arguments à faire valoir? Hum-hum. Autant dire qu'en frappant à la porte de la commune d'Enney, Ladurée a tapé juste. Et que ses macarons à la crème double vont séduire plus d'un client, dans le monde entier. Ce qui fera plaisir à tout le monde.

 

Question subsidiaire; et si Berthillon faisait pareil?  

Partager cet article

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Plaisirs de bouche
commenter cet article

commentaires

J-C 05/11/2010 09:22


Presque un an sans évoquer de plaisir de la bouche... pour en arriver à Ladurée Suisse, ouf !
A quand le vin ?!


Daniel Fattore 06/11/2010 21:02



Il faudra que je revienne à cette thématique des plaisirs de la table! J'ai une ou deux idées en boutique; affaire à suivre donc!



zarline 04/11/2010 11:57


En grande fan de La Durée, je soutiens totalement l'idée du magasin d'usine et des macarrons à la double crème. Gourmande moi, meuhh non ;-) A ce que j'ai compris, ils produiront seulement la pâte
d'amande en Suisse, mais je me trompe peut-être.


Daniel Fattore 04/11/2010 21:01



Pareil pour moi! Pougnier et Sprüngli n'ont qu'à bien se tenir!
En revanche, j'avais cru comprendre que la production des macarons destinés à la clientèle non-française serait entièrement assurée à Enney... Informations contradictoires?!



Ferocias 03/11/2010 22:40


Des macarons sans trou donc si c'est fait à Gruyère!


Daniel Fattore 04/11/2010 00:35



Garantis sans trous! :-)



liliba 02/11/2010 17:31


Un macaron au gruyère ?


Daniel Fattore 02/11/2010 20:55



Que voilà une suggestion intéressante. Et qu'en dirait Cécile? ;-)
Et avec les macarons franco-gruériens, Sprüngli, à Zurich, va avoir de la concurrence...



Alex-Mot-à-Mots 01/11/2010 13:29


Méfiez-vous, à ce rythme, vous allez devenir un temple de la gastronomie.


Daniel Fattore 01/11/2010 18:28



Le macaron pourrait en effet venir renforcer le menu de bénichon...



Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.