Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 22:17

 Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit
En complément au tag d'hier soir, j'ai quand même envie de partager une sensation qui ne touche pas directement aux cinq sens évoqués par les cinq questions, mais qui m'a renvoyé directement en enfance de manière aussi sûre qu'une madeleine de Proust.

D'abord, le contexte: lorsque j'étais à l'école primaire, toutes les classes étaient invitées à participer à des représentations du
Cirque Knie, cirque national suisse, qui passait invariablement chaque année dans la petite ville où j'ai fait mes classes. Sur le moment, je n'ai pas eu l'impression de vivre des expériences marquantes: certes, les clowns m'amusaient (un clown américain m'a particulièrement fait marrer, dans les années1982), mais j'étais un peu largué par tout ce public qui tapait des pieds pour manifester son immense bonheur d'être là. Autant dire que dès que les représentations n'ont plus été obligatoires, et la crise de l'adolescence aidant, j'ai laissé cela aux fanatiques, sans grand regret.

L'affaire a rebondi en 2000 ou en 2001, mais plus probablement en 2001: mes nécrologies personnelles me disent que ce n'était pas après, et mon épopée chez les brocanteurs et ailleurs me dit que ce n'était pas avant. C'est en effet alors que je rédigeais une pige pour "
La Liberté", au bureau de Bulle, qu'un collaborateur du cirque est venu distribuer des billets gratuits aux journalistes. Un journaliste en place m'a passé les siens, n'étant pas lui-même disponible pour la soirée de représentation. Sans croire au miracle de l'émerveillement, je me suis dit: "Pourquoi pas? Ca fera toujours une occupation intelligente pour une soirée."

Je suis parti pour cette représentation sans grandes attentes: ce qui m'a peut-être émerveillé lorsque j'étais gosse ne fonctionnerait sans doute plus alors que j'approchais de la trentaine; la magie aura sans doute disparu. Résultat... j'ai retrouvé tout l'émerveillement que peut procurer une représentation de cirque: le comique des clowns et des comiques (et là, le groupe bernois
Flügzüg avait fait fort avec des numéros de jonglage au ralenti, se moquant de la lenteur un peu lourdingue des Bernois...), et surtout les prouesses d'un groupe d'acrobates chinois. Cela, sans oublier la rencontre de plusieurs amis, fidèles des représentations du Cirque Knie à Bulle. Bref... j'ai passé une excellente soirée!

Mais sachant que le goût de la Madeleine de Proust est unique, et qu'à mordre dedans sans relâche, on ne fait que perdre son goût (et puis, j'ai troqué le thé pour le rioja, ce qui change la donne), je n'ai pas remis ça les années suivantes. Reste le souvenir...

Toute personne intéressée à participer au tag de Lili Galipette est évidemment la bienvenue! Ca se passe ici: http://lililectrice.canalblog.com/archives/2009/12/15/16142585.html

Illustration: une affiche du cirque Knie, par Hans Erni.  

Partager cet article
Repost0

commentaires

Cécile de Quoide9 16/12/2009 22:37


parfois c'est plus compliqué de rendre les choses vraies crédibles, tu verras...


Daniel Fattore 18/12/2009 13:38


Ouais... je suis en train de me creuser les méninges pour savoir ce que je vais mettre comme vérités et contre-vérités à mon sujet.


Cécile de Quoide9 16/12/2009 14:18


tagué en retour : bien fait ! na !


Daniel Fattore 16/12/2009 22:27


Hé hé! Il va donc falloir que je me remette à gamberger... Merci d'avoir pensé à moi!


Lili Galipette 16/12/2009 08:03


Très joli billet!
Et merci de me faire autant de publicité!


Daniel Fattore 16/12/2009 22:28


Je t'en prie! C'est là une preuve que j'ai l'esprit de l'escalier: un élément supplémentaire qui cadre bien avec ton tag, mais auquel j'ai pensé avec 24 heures de retard.
Merci d'avoir pensé à moi!


Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.