Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 21:27

Manu ne l'a pas ressenti avec sa nouvelle acquisition. Cécile devrait se méfier. Nicolas n'en parle pas, la Tribune de Genève si... pourtant on l'a identifié: c'est le syndrome du stress informatique - cerné par une étude américaine récente. Sa conclusion? "Les consommateurs d'aujourd'hui accros au numérique sont de plus en plus dépassés et énervés par les problèmes techniques dans leur vie quotidienne". L'idée extrême, c'est que si vous avez une irrépressible envie de bazarder votre ordi par la fenêtre, c'est que vous êtes atteint jusqu'à l'os.

 

Diagnostic...

Certes, l'étude admet que quand tout va bien, les ordinateurs sont un truc formidable. Mais elle met aussi en évidence le fait que ce qui rend les utilisateurs malades, ce sont les lenteurs au démarrage, les pannes en général et l'exaspération suscitée par les interventions d'informaticiens. Ca sent le vécu, n'est-ce pas? Le syndrome viendrait aussi du caractère compliqué et frustrant des appareils, d'autant plus que, selon l'étude toujours, 94% des personnes interrogées en dépendent pour leur vie quotidienne, qu'il s'agisse de travail ou de loisirs... ou des deux. Et les deux tiers des mêmes personnes interrogées ont souffert de ce syndrome au cours de l'année écoulée, ou ont dû contacter un technicien (aux compétences trop limitées - on connaît ça aussi). L'étude affirme par ailleurs: "nous pensons qu'il est grand temps que ces sociétés du secteur technologique commencent à faire attention à ce qui suscite du stress et des douleurs chez les consommateurs pour y remédier".

 

... et réactions

Le journal "Le Matin" a également abordé le problème - en publiant la même dépêche d'agence, si je me souviens bien. C'est là qu'un lecteur-commentateur a cru bon de jeter un pavé dans la mare en déclarant qu'avec Mac, cela ne serait pas arrivé... Je suis partial dans cette affaire, puisque j'ai déjà réussi à faire planter des Mac en y insérant des disquettes, ce qui fait de moi un sujet au syndrome. Plus sérieusement, j'ose espérer que les auteurs de l'étude n'ont fait aucune distinction entre appareils PC/Microsoft et Mac. Après tout, la seule chose qu'on puisse concéder, c'est que les sources d'énervement ne sont pas les mêmes sur ces deux types de machines.

 

Tout cela me fait par ailleurs penser à certains éléments mis en avant dans "La Tyrannie technologique", ouvrage collectif tout bleu publié par les éditions L'Echappée en 2007. Les auteurs mettent en avant certains phénomènes qui peuvent inquiéter. Il y a par exemple l'idée finalement paradoxale qui consiste à faire confiance à une machine qu'on ne maîtrise pas entièrement et "pense" de façon très différente d'un humain. Ils considèrent aussi qu'on est entré dans une société des écrans - télévision et ordinateur - qui se développe au détriment des contacts réels (les auteurs n'ont manifestement jamais connu les DLE, organisés par Internet mais débouchant sur des rencontres réelles, dans de vrais bistrots, dénichés par une vraie personne, avec de vrais bons petits plats et des échanges de vrais livres...). Cela, sans oublier les effets de meute que peuvent créer certains réseaux constitués sur les points communs entre membres, où tout le monde pense pareil et où tout avis divergent, quasi par surréaction, est éjecté manu militari avec l'étiquette infamante de "troll" parce que le seul langage écrit ne suffit pas à rendre toutes les nuances d'une affirmation (en particulier l'humour, que les émoticones seuls ne peuvent représenter). Acteur ou spectateur, vous avez certainement connu cela, amis visiteurs.

 

Alors, tous malades? A quand le remboursement par la Sécu? Pour ma part, je vais aller finir le dernier Cecily von Ziegesar avec un verre de porto. L'ivresse de la lecture et l'agréable griserie de l'alcool sont quelque chose de bien réel, constatable à merci et que ni les sites Internet des producteurs d'alcool, ni les liseuses, Kindles et autres e-books ne sauront remplacer. Sans compter qu'un livre en papier ne risque pas de tomber brusquement en panne au moment de la scène fatidique...

 

Collectif, La tyrannie technologique, Paris, L'Echappée, 2007.

Photo:
Ammassi

Partager cet article
Repost0

commentaires

G

Cette soumission passe par les images, et quelles images ! Des images témoignant d'une réalité qu'il est donné à si peu de monde de voir.


D


Merci!



L

Pas de problème relationnel avec mon tout nouvel ordi, pour l'instant... Mais j'ai bien souvent pensé à balancer l'ancien, ça oui !!!


D


Les relations entre humains et PC sont souvent complexes... j'espère que tout va bien se passer, longtemps, avec ton tout nouvel ordi!



V

@ Daniel :
Je ne le sais que trop malheureusement. Combien de fois l'informaticien de ma vie ne m'a-t-il dit que "l'ordinateur ne fait que ce que l'homme lui demande de faire" ! Ouais... sauf quand il n'en
fait qu'à sa tête et n'écoute plus rien de ce qu'on lui ordonne de faire par tous les moyens possibles et imaginables ;)
Bon week-end à toi


D


Admettons que l'ordi ne fait que ce que l'humain lui a demandé de faire... il faudra alors prendre en compte le fait que l'utilisateur n'est qu'un parmi les nombreux hommes à lui donner des
ordres - du fabricant à l'informaticien, en passant par le vendeur, la personne qui s'occupe de le configurer, etc. Pas étonnant qu'après tant d'interventions, pas toujours ultra-coordonnées,
l'utilisateur final devienne fou!
Bonne semaine à toi!



V

Stress informatique dis-tu ? rhooo lala ! Moi j'ai la chance d'avoir mon informaticien attitré et qui répare Hector dès qu'il voit que je vais exploser.

Pas plus tard que le week-end dernier, Hector était pris d'une ronronite aigüe ! Je commençais en avoir marre donc je décide de lui ouvrir les entrailles et de voir ce qu'il y a à l'intérieur.
Jusque là tout va bien. Après quelques démontage du ventilateur et passages de l'aspirateur, je redémmarre Hector que je remercie d'être silencieux... mais ça n'a duré en tout et pour tout que 5
mn. Dès lors il s'est remis à vociférer je ne sais quelles injures me montrant clair et net que ce que j'avais fait ou rien c'était pareil.

J'explique ça à mon informaticien privé, qui dit qui ne voit pas d'où peut venir le problème. Sauf que dimanche soir je lui dis que si ça continue je le passe par la fenêtre ! (euh Hector hein pas
l'informaticien) Impensable, ça il ne supporte pas.

Donc lundi soir il passe à la maison, il redépouille Hector de tous ses attributs pour lui faire un nettoyage complet et une révision aux petits oignons. Après plusieurs démontages, remontages,
allumages, coupures, passages d'huile, d'aspirateur.... ça y est ! L'homme n'a qu'à passer la main et de suite Hector devient aussi silencieux qu'une nuit de pleine lune en plein désert (euh j'ai
jamais vérifié ceci dit ;))

Ouffff l'homme a sauvé Hector d'une défenestration assurée et du second étage ça n'aurait pas été beau à voir !

Donc j'en conclue que j'ai tous les symptômes du stress informatique :D


D


Ouille! On dirait que nous sommes en présence d'un cas pathologique avéré!  Ce que j'aime dans cette recherche,
c'est que quelqu'un a pris la peine de s'intéresser à quelque chose que chacun ressent à un moment ou à un autre lorsqu'il/elle est confronté à du matériel informatique en action. L'envie de
passer un PC capricieux par la fenêtre est un classique!

Une telle approche bâillonne par ailleurs une caste d'informaticiens trop prompts à déclarer, d'un air innocent (avec une auréole sur la tête, même, comme dans certains dessins animés), que la
faute vient toujours de l'utilisateur. Pas si simple... foi d'utilisateur!



S

Je viens du blog de Quichottine.
J'ai vu cet article dans la liste et je n'ai pas résisté, il est d'actualité pour moi, pas plus tard qu'en début d'après-midi, j'ai bataillé 45 minutes pour le faire démarrer, il a fallu que je
fasse un gros effort pour me concentrer et éviter la crise d'énervement.
C'est fou la dépendance créé par le net.
J'ai trouvé ce billet humoristique très bien, il ressemble a du vécu et traduit ce que l'on ressent quand tout ne fonctionne pas comme prévu.
Bonne soirée


D


Merci pour votre visite!
J'ai l'impression que le syndrome du stress informatique est d'actualité en permanence... tant ces petites bêtes qu'on appelle des ordinateurs ont des réactions étranges parfois. Vécu?
Totalement... L'usage de ces machins me rend parfois bestial - moins qu'il fut un temps, mais quand même.
Bonne soirée à vous!



Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.