Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 06:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Alex, Amos, Anjelica, Ankya, Armande, Azilis, BénédicteBookwormCagire, Caro[line], Celsmoon, Chrestomanci, Chrys, ClaudiaEdelwe, Emma, Emmyne, Esmeraldae, Ferocias, Fleur, George, Hambre, Herisson08, Hilde, Julien, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, Marie, Mariel, MyrtilleD, Naolou, Restling, Roseau, Saphoo, Schlabaya, Séverine, Soie, Sophie57, Tinusia, Violette, Yueyin, Zik

 

Poème d'un ami poète que je vous recommande, mais aussi acrostiche virtuose...

 

Vos yeux, Mademoiselle...

 

Vos yeux, Mademoiselle, et vous le savez bien,

Ont enflammé mon âme et ma tête, ô combien,

Soumettant ma pensée à de vaines errances,

          Yo-yo qui chute et monte en folles aberrances,

          Excitant mon esprit, ravageant mon sommeil,

          Usant ma force vive en un songe vermeil...

          Xylophone emballé, mon coeur frémit, s'envole,

Mélange les mineurs à la chanson frivole,

Ebauche l'entrechat, s'effondre en un plié,

          Faussant la barcarole en un saut délié,

          Ouvrant l'allegretto quand tombe la finale,

          Négligeant les bémols, il fonce en bacchanale...

          Toute ma vie évoque épuisant garde-à-vous,

Rêverie éperdue en ne pensant qu'à vous,

Elégie amoureuse à l'ovale prunelle,

Virelai marchant court, étrange villanelle,

Eglogue enrubannée où Bacchus m'est soutien,

Raillant tous mes efforts de pauvre béotien...

          Je souffre mille morts de par votre pupille,

          Oubliant mes amis, mes devoirs j'éparpille,

          Unissant tout mon sort à ce fragile espoir:

          Revoir plus longuement ce chaud regard d'un soir,

Etre un peu mieux votre amant, échanger ces messages

Transmis sans se parler, entre nos deux visages...

          Ne lassez pas l'amour qui me porte vers vous, 

          Un de ces prochains jours, donnez-moi rendez-vous. 

          Il me faut l'avouer, avant la sénescence,

          Tout m'indiffère à part, dans vos yeux, l'innocence! 

 

Claude Seydoux, dans Collectif, Mélodies, Petit-Lancy, Cercle romand de poésie classique, 2002.   

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Dimanches poétiques
commenter cet article

commentaires

tinusia 18/03/2012 07:25

Belle ode aux yeux !!!

Daniel Fattore 20/03/2012 22:00



L'auteur, qui est un ami, appréciera! :-)



Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.