Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 05:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Alex, Amos, Anjelica, Ankya, Armande, Azilis, BénédicteBookwormCagire, Caro[line], Celsmoon, Chrestomanci, Chrys, ClaudiaEdelwe, Emma, Emmyne, Esmeraldae, Ferocias, Fleur, George, Hambre, Herisson08, Hilde, Julien, Katell, L'or deUns chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, Marie, Mariel, MyrtilleD, Naolou, Restling, Roseau, Saphoo, Schlabaya, Séverine, Soie, Sophie57, Tinusia, Violette, Yueyin, Zik

 

Irak

 

J'ai commandé une télévision

Un réfrigérateur

Une cuisinière

Une machine à laver

Un aspirateur

Une cireuse

Un mixer

un moulinex

Ils doivent livrer aujourd'hui

En hélicoptère

Je leur ai fait un croquis

J'espère qu'ils trouveront

Il y a aussi un vaporisateur

Un diffuseur

Une machine à café

Un climatiseur

Un grill

Un humidificateur

Une tondeuse à gazon

Un séchour à cheveux

Un fouet électrique

Un fer à vapeur

On va me livrer tout ça

Je leur ai fait un croquis

Mais c'est difficile à trouver

Je prendrai un drap je peindrai un drapeau américain

Je ferai la hampe avec un bout de bois

Pour faire des signaux

CA TOMBE COMME DES BOMBES

Tout pour hacher couper râper moudre laver écraser aspirer vaporiser

Tondre sécher broyer cirer débiter trancher fouetter aplatir

Battre cuire cirer fondre pulvériser

 

Michel Viala, Poésie choisie, Orbe, Campiche/CamPoche, 2009.

  

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.