Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 05:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Alex, Amos, Anjelica, Ankya, Armande, Azilis, BénédicteBookwormCagire, Caro[line], Celsmoon, Chrestomanci, Chrys, ClaudiaEdelwe, Emma, Emmyne, Esmeraldae, Ferocias, Fleur, George, Hambre, Herisson08, Hilde, Julien, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, Marie, Mariel, MyrtilleD, Naolou, Restling, Roseau, Saphoo, Schlabaya, Séverine, Soie, Sophie57, Tinusia, Violette, Yueyin, Zik

 

C'était la veille de notre fête dans la montagne

Où tu buvais le vin dans ma coupe.

Nous montions vers la coline depuis le fleuve

Soudain le vert du ciel devint bleu et transparent

Comme su rles rivages des pays du midi. Une lueur

Dorée et irréelle faisait d'arbres et maisons

Le séjour des Bienheureux .. Instant intemporel

Où le paysage devient spirituel et le rêve présence.

Un frisson nous enveloppa .. Instant du plus grand heur

Qui couronnait toute une vie terrestre la résumant

Et ne laissait plus de place à l'envie de la splendeur

De la mer parsemée d'îles de la mer divine.

 

Stefan George (1868-1933), L'Etoile de l'alliance, Paris, Le Fleuve et l'Echo/La Différence, 2005, traduction de Ludwig Lehnen.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Dimanches poétiques
commenter cet article

commentaires

La plume et la page 07/06/2011 00:34


Voici un texte "aérien". Intéressant.


Daniel Fattore 08/06/2011 20:31



Merci beaucoup, de la part de l'auteur!



Alba Kertz 06/06/2011 08:56


On lit une première fois, perplexe. On y pense, on s'y voit, on ressent. On a envie, non, besoin de relire encore et encore. Alors peu à peu on est sous le charme. Le ciel, la fraîcheur, les yeux
se ferment étrangement, pour mieux voir... Et le miracle se produit, on se trouve dans ce décor, cette sérénité, on y respire, la main dans celle d'un être aimé. Un joli texte qui peut être d'amour
ou de simple amitié, peu importe lorsque les sensations sont partagées. Merci, Daniel !


Daniel Fattore 06/06/2011 21:21



Merci de votre (re-)lecture attentive et de votre fidélité! C'est toujours un plaisir pour moi de sortir ces dimanches poétiques.



mango 05/06/2011 08:23


Bonheur d'un instant fugitif et merveilleux: beau poème d'un auteur que je ne connais pas.


Daniel Fattore 05/06/2011 16:35



J'ai moi-même découvert ce poète dans le cadre de mes études de musicologie: Stefan George a écrit un poème qui a inspiré "La nuit transfigurée" d'Arnold Schoenberg. J'ai eu plaisir, dès lors, à
le garder en mémoire et à le découvrir plus avant.
Merci pour ta lecture attentive!



Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.