Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juillet 2010 7 25 /07 /juillet /2010 05:00

Sur une idée de Celsmoon.

Avec Edelwe, Mango, Abeille, Emmyne, Chrestomanci, Mariel, Laurence , Ankya, Herisson08, Anjelica , George, Uhbnji , Fleur, Esmeraldae, Armande, Satya, Zik, Lystig, Amos, Bookworm, Emma, Julien, Marie, Yueyin , Soie , Alex , Hambre , Katell , Mathilde, Schlabaya, Hilde, Saphoo, La plume et la page, Tinusia, Chrys, Roseau, MyrtilleD, Cagire, Caro[line], L'or des chambres, Violette, claudialucia, Séverine, Maggie, Sev, Naolou.

 

Complainte de l'organiste de Notre-Dame de Nice

 

Voici que les corbeaux hivernaux

Ont psalmodié parmi nos cloches,

Les aversesd 'automne sont proches,

Adieu les bosquets des casinos.

 

Hier, elle était encor plus blême,

Et son corps frissonnait tout transi,

cette église est glaciale aussi!

Ah! nul ici-bas que moi ne l'aime.

 

Moi! Je m'entaillerai bien le coeur,

Pour un sourire si triste d'elle!

Et je lui en resterai fidèle

A jamais, dans ce monde vainqueur.

 

Le jour qu'elle quittera ce monde,

Je vais jouer un Miserere

Si cosmiquement désespéré

Qu'il faudra bien que Dieu me réponde!

Non, je resterai seul, ici-bas,

Tout à la chère morte phtisique,

Berçant mon coeur trop hypertrophique

Aux éternelles fugues de Bach.

 

Et tous les ans, à l'anniversaire,

Pour nous, sans qu'on se doute de rien,

Je déchaînerai ce Requiem

Que j'ai fait pour la mort de la Terre!

 

Jules Laforgue (1860-1887), Les Complaintes et les premiers poèmes, Paris, Poésie/Gallimard, 1993, éd. Pascal Pia.

 

Je me lance dans les dimanches poétiques avec un poème de circonstance, puisque je joue aussi un peu d'orgue dans une paroisse non loin de chez moi...

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
<br /> je ne connaissais pas ce poème.<br /> bienvenue à la poésie !<br /> <br /> <br />
D
<br /> <br /> Merci! Et bonne continuation à tes dimanches poétiques à toi!<br /> <br /> <br /> <br />
H
<br /> Et bien toi aussi tu me fais découvrir un texte ! Merci<br /> <br /> <br />
D
<br /> <br /> C'est un plaisir! :-)<br /> <br /> <br /> <br />
B
<br /> Je ne connaissais pas. Merci pour la découverte. Et bienvenue aux dimanches poétiques !<br /> <br /> <br />
D
<br /> <br /> Merci! Je me réjouis de publier d'autres poèmes encore - et espère découvrir du nouveau pour et avec cette nouvelle rubrique.<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> Très beau. Merci de ce partage !<br /> <br /> <br />
D
<br /> <br /> Je t'en prie! Il y en aura d'autres, de Laforgue et d'autres.<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> Pas toujours facile Laforgue, pourtant je l'aime beaucoup!<br /> <br /> <br />
D
<br /> <br /> Un très vieux souvenir, ce poème... Pendant mes études, nous avions abordé brièvement Laforgue dans le cadre d'un cours sur l'influence de Schopenhauer sur la littérature française.<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.