Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 19:46

Cross ATX Fountain Pen Victoria Purple par Video ElevenTrois dictées en une journée, qui dit mieux? Tel fut le gymkhana auquel je me suis adonné samedi, de même que quelques autres fondus de l'exercice, dans le cadre du Salon du Livre. On dirait que l'exercice de la dictée, s'il rebute les écoliers, suscite un intérêt sans précédent sur les stands de la grand-messe annuelle genevoise du bouquin.

 

La dernière dictée de la journée, à savoir celle de la demi-finale du 21e championnat suisse d'orthographe, a été concoctée par Francis Klotz. Exercice des plus ésotériques, il m'a valu une relative contre-performance à sept ou huit fautes. La fatigue, sans doute... ou quelques pièges particulièrement habiles placés cà et là sous forme de majuscules intempestives ou brillamment absentes ("rose-croix", mais "Grand Maître"). Cela, sans compter quelques accords un peu traîtres. Parmi les candidats, il a été possible de reconnaître tous les cadors de la dictée ou presque - et en particulier Guillaume Terrien, désormais webmestre et patron du site http://www.orthodidacte.com, déjà évoqué dans ces colonnes. Le championnat suisse conserve ainsi son caractère international! Il devrait se poursuivre en Valais à la fin de l'été; affaire à suivre donc.

 

Le succès fut davantage au rendez-vous à l'occasion de la dictée de la Tribune de Genève, mitonnée par Eveline Jaques autour de la restauration d'un navire, "La Suisse", qui sillonne le Lac Léman depuis un siècle. Moins exclusive, cette dictée a accueilli une trentaine de personnes... et a sûrement refusé du monde. Sur ce coup-ci, après une épreuve menée à un rythme intensif qui ne permettait aucune minute de déconcentration, je suis arrivé deuxième, derrière Guy Deschamps, venu du Calvados, tout auréolé de son titre à Saint-Vaury, pour disputer quelques joutes orthographiques. Pas de quoi se noyer sur ce coup-ci; mais pour ma gouverne, je saurai qu'à part au Théâtre de la Gaîté, l'orthographe "gaîté" n'a plus cours, remplacée par "gaieté" qui a fini par s'imposer. C'est ainsi que je suis parti avec quelques objets fort utiles: une clé USB (toujours pratique) et un coffret combinant un jeu d'échecs et un set de dégustation de vins - tout est là, sauf la bouteille. Je jouerai donc aux échecs le verre à la main la prochaine fois...

 

... la troisième dictée, celle de L'Hebdo, a été la première de ma journée - un coup gagnant puisque pour celle-ci, j'ai décroché le pompon, sous forme d'une belle plume Caran d'Ache. Rédigée par le journaliste de télévision Darius Rochebin (ancien enseignant, soit dit en passant), la dictée présentait des difficultés plutôt attendues pour les briscards de l'orthographe; mais elle a certainement donné du fil à retordre à la septantaine de candidats réunis (sans compter les candidats refusés, là aussi, faute de place...). Ici, il était question de chèvres bréhaignes et étiques, mais aussi de Maurice Druon et de Marc Bonnant. Cela, sans oublier un petit parcours d'obstacles autour des participes passés. Avis aux amateurs de peoples: Christian Lüscher, homme politique genevois et ancien candidat au Conseil fédéral, n'a pas hésité à mouiller sa chemise (et à tomber la veste) pour déjouer les chausse-trapes rochebiniennes.

 

Celles et ceux qui ont fait ces trois épreuves ont eu, on l'imagine, un horaire des plus minutés durant leur journée au Salon du Livre: une dictée chassait littéralement l'autre, sans compter les remises de prix. Merci à la Tribune de Genève d'avoir resserré son horaire pour permettre aux inconditionnels de se rendre à la dictée de Francis Klotz - et merci à Jean-Marie Vodoz d'avoir tenu la scène de L'Hebdo pendant que les participants de la dictée du matin revenaient de celle de Francis Klotz pour la remise des prix... j'espère que vous avez suivi: ce genre d'explication est, je l'accorde, aussi tortueux que les allées du Salon du Livre de Genève... 

 

Photo: Video Eleven/Flickr. Moi aussi, j'ai une plume Cross pour écrire mes dictées - un excellent instrument, fin (donc permettant d'écrire plus petit) et glissant bien sur le papier - mais je l'ai malencontreusement oubliée au bureau pour ce coup-ci. Les organisateurs de ces trois épreuves devraient publier des photos sur Internet prochainement.

Partager cet article
Repost0

commentaires

N

Félicitations ! Je suis inconditionnelle des dictées, j'ai d'ailleurs gagné à plusieurs reprises en catégorie junior quand j'étais encore au lycée. Depuis, le temps me manque, mais c'est une
activité qui me plaît beaucoup !


D


Ah, il faut vous y remettre! La joute orthographique est sympathique, et elle se déroule souvent dans un cadre très convivial. Et il y a sûrement des concours près de chez vous! Bonne
continuation donc...



R

(Je vais m'expatrier en Suisse :) )
Félicitations, Daniel !


D


Vive la Suisse! Merci pour ces félicitations...



A

Félicitations ! Ce doit être bien fatigant tout de même !


D


Ah, ce fut assez sportif, j'en conviens! Mais au final, c'est gratifiant... Merci!



D

J'ai été impressionné par votre dictée, il y a décidément des athlètes de l'orthographe!
Amitiés
Darius Rochebin


D


... merci de votre visite sur ce blog! Et merci du compliment!
J'ai été très heureux de participer à votre dictée - ce fut un bon démarrage pour la journée. Et effectivement, il y a des athlètes, pour ne pas dire des acrobates, de l'orthographe: d'autres ont
participé aux trois concours de la journée.
Avez-vous l'intention de réendosser le rôle de "dicteur"?
Encore bravo pour le concours de samedi, et pour le texte!
Amitiés à vous.



F

Je suis admiratif !


D


Merci...!



Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.