Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 19:05

hebergeur imageLe politologue Florent Parmentier ne cache pas être tombé sous le charme de la Moldavie et de ses habitants lorsqu'il y est allé pour la première fois, pour des raisons professionnelles. Dès lors, la passion est très présente dans son petit livre "Moldavie: les atouts de la francophonie". Paru aux éditions Non-Lieu en 2010, ce petit livre se veut aussi une porte d'entrée vers un pays méconnu et un espace de découverte d'un lieu francophile insoupçonné.

 

Méconnue, la Moldavie l'est en effet si, d'après l'auteur, l'on considère l'image qu'il renvoie dans la presse occidentale, voire dans les esprits du grand public, entre crime organisé et régime politique instable. Cela, sans parler de l'image du "pays le plus pauvre d'Europe" qu'elle fait naître dans certains esprits. L'auteur nuance tout cela, préférant montrer plusieurs exemples méconnus mais positifs - qui se présentent selon lui par grappes, ce qui lui permet de relever la très forte culture viti-vinicole du pays et de rappeler que les caves du producteur de mousseux Cricova sont classées au patrimoine mondial de l'Unesco.

 

Dans sa démarche, l'auteur déborde parfois du cadre national moldave, que ce soit en parlant de la Roumanie et de la Russie (l'histoire régionale et nationale de ces trois pays s'imbriquant étroitement), ou en évoquant, de manière assez longue pour un si petit ouvrage, les institutions de l'Union européenne - peut-être afin de les faire connaître à un public roumanophone, après traduction?

 

Les traits d'union avec la France et la culture française sont mis en évidence, qu'il s'agisse d'éléments anecdotiques en apparence, telle la présence d'un buste de Dimitrie Cantemir en face du Panthéon de Paris, ou essentiels, telle la présence culturelle persistante du français dans la région. Tel est l'héritage vivace du temps où la Moldavie s'appelait la Bessarabie; le français est encore enseigné comme première langue étrangère dans certaines écoles, des bibliothèques françaises ont vu le jour et l'Alliance française, parmi d'autres organisations francophiles, est présente et active. Réciproquement, l'auteur présente volontiers le mouvement des "Moldaviens", groupe de personnes aimant la Moldavie et se réunissant à intervalles réguliers afin d'agir, dans la mesure de ses moyens, et d'informer (par exemple au moyen du site Moldavie.fr).

 

L'évocation de soutiens français récents à la Moldavie, par exemple au moment de son admission au sein de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), permet à l'auteur d'évoquer quelques défis qui attendent la Moldavie, ainsi que des opportunités que l'OIF recèle pour cet Etat. Cela s'exprime en termes de réseaux, de coopération, de jumelages (les jumelages entre localités de France et de Moldavie sont présentés assez en détail, entre autres à travers l'exemple de Grenoble/Chisinau, particulièrement peu actif - malheureusement, selon l'auteur). Enfin, l'auteur pose la question d'une candidature de Chisinau à l'organisation d'un Sommet de la Francophonie, qui pourrait s'avérer un élément fédérateur et, pour ce pays d'ores et déjà plurilingue (roumain, mais aussi ukrainien, russe, bulgare, gagaouze, etc.), une occasion de se profiler sur la scène internationale afin d'avancer ses pions.

 

C'est donc un ouvrage essentiellement constructif et optimiste que le lecteur découvre ici. Certes, c'est bref; plutôt qu'une analyse approfondie, "Moldavie: les atouts de la francophonie" constitue donc plutôt un recueil de pistes offertes à celle ou celui qui entend mieux connaître ce pays - et, pourquoi pas, l'aimer. Pistes encore enrichies d'une biographie succincte qui permettra à chacun d'aller plus loin.

 

Florent Parmentier, Moldavie: les atouts de la francophonie, Paris, Non-Lieu, 2010.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.