Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 19:17

PhotobucketLes autoroutes de l'information, tout le monde connaît; elles constituent même le titre d'un excellent roman d'Yves Rosset, commenté ici. Dans son ouvrage "http:// - avez-vous déjà lu un blog?", Frankie Ventana choisit de les quitter un instant afin de parcourir les ruelles, les chemins de traverse et les voies de ce qui paraît rare, un poil éloigné des grands axes. La forme? Comme le titre le suggère, il s'agit ici d'un recueil de chroniques de blogs, brutes de décoffrage, avec leurs coquilles mais aussi leur spontanéité et leur fraîcheur, composé dans une police  Comic Sans un rien insolite pour un livre, mais qu'on voit régulièrement sur les blogs (par exemple le titre de ce billet).

Les sujets abordés témoignent d'une diversité certaine. Les cinq premières chroniques parlent de personnes ou de groupes de personnes: la pianiste Hélène Grimaud et son loup, Frankie face au mythe d'Icare, Alice et Lewis Carrol... D'autres chapitres abordent des thématiques rares ou fréquentes telles que l'alcool, le refus des dogmes religieux ou étatiques (par l'exemple de l'évangile de Judas), l'art subtil du jeu de go, les rues de Paris (un sujet classique, mais qui reste instructif), etc. Leur point commun est que l'auteur parvient à chaque fois à amener des éléments qui surprennent et, surtout, titillent la curiosité du lecteur - incité, ce faisant, à interroger ses certitudes (ces fameuses "autoroutes de l'information") et à creuser plus loin, au risque finalement tout à fait acceptable d'en sortir, peut-être, plus sage. 

Une ou deux figures, sans doute les favorites de l'auteur, sont récurrentes dans ce livre. Il y a par exemple Jim Morrison, cité çà et là, qui se voit par ailleurs dédier tout un chapitre invitant à changer de point de vue sur sa poésie. Il y a aussi Omar Khayyam, dont l'auteur cite quelques brefs poèmes - dont le sujet est parfois le (bon) vin.

On l'a compris, les billets ici recueillis ne sont pas forcément en phase avec l'actualité - et c'est ce qui leur permet de paraître vivants, intemporels, même un certain temps après leur publication sur Internet. Il est en effet toujours temps de réfléchir aux grands thèmes... et aux petits également. Cette option évite le goût de fleurs séchées que peuvent avoir d'autres recueils du genre, trop ancrés dans l'actualité. Pour ne rien gâcher, la plume de l'auteur est habile, joue avec les mots et les sens (le billet "Le no man's land de l'alcool" est à ce titre emblématique - à lire
ici), suggère parfois un point de vue mais ne force rien. Le lecteur est ainsi accroché et suit le propos jusqu'au bout les "tribunations de Frankie", qui n'hésite pas à se présenter comme la locutrice de ces billets.

Frankie Ventana, http:// - Avez-vous déjà lu un blog?, Paris, Kyklos, 2009.

Livre commenté dans le cadre des partenariats
Livraddict; merci à ce site, ainsi qu'aux éditions Kyklos! Il en est par ailleurs également question chez La Grande Stef, chez Melcouettes et chez Mes Livres Et Moi.

Le blog de l'auteur:
http://lestribunationsdefrankie.20minutes-blogs.fr/

Partager cet article
Repost0

commentaires

liliba 05/03/2010 20:53


Je vais déjà faire un tour sur le blog ; le livre me tente bien, mais j'ai déjà tellement de retard partout qu'il me faut être un peu parfois raisonnable !


Daniel Fattore 05/03/2010 22:59


Raisonnable? Euh, ça veut dire quoi, cet adjectif?
Sérieusement, je pense effectivement que le blog peut te donner un avant-goût de ce que fait Mme Ventana. D'un autre côté, en lisant le livre, tu vas sans doute retrouver l'un ou l'autre billet,
d'où une impression de doublon? A suivre!
Personnellement, j'ai découvert Frankie Ventana sur papier, et je ne l'ai pas regretté.


mamalilou 27/02/2010 12:05


là tu m'as donné envie d'y fourrer le nez...:))
bon je file sur ce blog...
toute belle journée à toi


Daniel Fattore 28/02/2010 20:24


Le blog constitue en effet un bel avant-goût (et après-goût) du livre. Bonne visite, et bonne journée à toi.


Lystig 27/02/2010 08:26


je suis de plus en plus en retard dans mes lectures... pas attaqué "le secret bancaire"... ni a fortiori San A !!!


Daniel Fattore 28/02/2010 20:23



... reste que je me réjouis de vous lire là-dessus - mais que tout cela reste un plaisir!



Inma Abbet 25/02/2010 14:18


Bonjour, très, très captivant votre article. Ce qui m'intéresse dans la forme du blog, au-delà de la question de la liberté de parole et de l'intérêt que son contenu peut présenter, est le fait que
les articles soient conservés, qu'il en reste quelques traces, justement, en dehors de l'actualité. C'est quelque chose qui commence à se voir aussi dans d'autres domaines. Les articles
scientifiques, par exemple. J'ai vérifié avec surprise et admiration qu'il était possible de retrouver et de lire un article à propos de je ne sais plus quelle question sur les dinosaures, datant
de 1980. Au niveau de l'utilisateur lambda, cela me rappelle ce qu'une amie m'avait dit il y a une dizaine d'années lorsque je lui parlais des passionnantes discussions par 'chat' interposé que
j'entretenais à l'époque avec divers correspondants : "Mais tout cela va certainement disparaître, il ne restera aucune trace de vos conversations". Elle avait raison, et voilà que les blogs
changent cet aspect de la communication virtuelle pour l'usager. Mais la conservation du contenu des blogs passe inévitablement par le papier, ou par un tout autre support qui deviendra avec le
temps une source de problèmes concernant la propriété et le droit d'auteur. Avec les numérisations de livres, d'ailleurs, cette boule de neige a déjà commencé à rouler...


Daniel Fattore 25/02/2010 23:47


... merci de votre visite et du compliment!
 
Effectivement, la prise de conscience de la durabilité des données qui traînent sur le Web est récente! Elle est d'autant plus paradoxale que quelques années, à l'échelle de l'Internet, c'est déjà
une éternité: on tient un blog quelques mois, on l'abandonne... et quelqu'un retombe dessus en googlant votre nom. Et je ne serais pas étonné qu'en fouillant un peu les poubelles du Net, on puisse
retrouver les mots échangés sur des chats il y a quelques années.

Quant aux articles scientifiques, il y a effectivement quelques bons sites qui en recensent. J'ai pu trouver pas mal de choses sur la bureaucratie représentative dans Google Books, par exemple.

Au plaisir!  


Océane 23/02/2010 12:04


Quelqu'un qui cite Omar Khayyam ne peut être mauvais :)


Daniel Fattore 23/02/2010 21:11



Je me cultive... merci de ta visite! Il y a effectivement quelques citations d'Omar Khayyam dans ce livre. L'auteur doit aimer ce poète.



Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.