Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 20:32

Pas évident d'intégrer l'actualité politique dans le défi de la quatrième de couv' d'un Harlequin fictif! L'exercice est pour le moins polarisant... C'est pourquoi je me suis proposé, comme troisième et ultime version, de prendre Harlequin comme cadre de l'histoire. Il y aurait de quoi faire un joli roman de chick lit...

Version "Méta-Harlequin"

Travailler comme rewriter pour Harlequin ? Il y a six mois, j’aurais dit non ! A présent, cependant, je crois que ça pourrait m’intéresser: il me faudra bien trouver quelques sous pour me payer les chaussures Louboutin de mes rêves avant qu'elles ne soient démodées. C’est pratique, cet emploi: il paraît que le travail est facile, qu’on doit simplement traduire des scènes passionnées, et que ça laisse beaucoup de temps pour les loisirs. Enfin, je crois savoir que le chef de service est un mec plutôt bien fichu, avec un look d’enfer et des pectoraux en plaque de chocolat. Mais est-il aussi bon, aussi intègre qu’il en a l’air ? Est-ce que je dois vendre mon âme à Harlequin simplement pour les beaux yeux vert d'eau de ce bonhomme ? Peut-être vaut-il mieux que j’écoute davantage les stagiaires… l’un d’entre eux est par exemple craquant, avec ses petits airs de garçon innocent. J’aimerais bien le croquer – à condition, bien sûr, qu’il me laisse cinq minutes de répit pour écrire, enfin, le roman qui me vaudra le prix Goncourt et me rendra célèbre!

Pour rappel, le présent blog évoque deux romans publiés par Harlequin, dans la collection Red Dress Ink:
Journal d'une apprentie séductrice de Betsy Burke et Héritière malgré moi de Lynn Messina. Quant à la (véritable) couverture de Harlequin qui illustre le présent billet, disons qu'elle a le mérite de ne tromper personne sur la marchandise... 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
<br /> Décidément, je vois que tu y prends goût... (et nous aussi !)<br /> <br /> <br />
D
<br /> ... heureux que ça te botte! Je me suis bien amusé à rédiger ces textes - en y ajoutant la contrainte d'un thème tiré de l'actualité et qui parle à tout le monde, dans deux cas.<br /> <br /> <br />
C
<br /> tu glisses vraiment du côté obscur... ;o)<br /> <br /> <br />
D
<br /> ... un côté obscur donnant sur la cour! <br /> <br /> <br />
M
<br /> J'aime beaucoup ta version :)<br /> Je rigole bien en lisant ces pseudo-4ème de couv'<br /> <br /> <br />
D
<br /> Merci pour ta lecture attentive!<br /> Il y a effectivement des tentatives assez cocasses, ou bien dans l'esprit du genre.<br /> <br /> <br />
K
<br /> cette méta version est la meilleure des trois (c'est mon avis et je le partage...)<br /> <br /> <br />
D
<br /> Merci du compliment!<br /> <br /> <br />
A
<br /> Attention à ne pas prendre le goût de certaines tournures....<br /> <br /> <br />
D
<br /> <br /> C'est un risque; mais là, il faut rester dans le style...<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.