Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 21:15

J'ai déjà eu l'occasion d'évoquer une pizzeria guérétoise. Le temps d'un billet, évoquons l'autre extrémité du monde de la restauration, en parlant du "Coq en pâte", sans doute le restaurant le plus ambitieux de Guéret. Un établissement qui, ce n'est pas à dédaigner, tient ses promesses.

Je m'y suis rendu samedi dernier, après la dictée, afin de passer un dernier bon moment à Chaminadour. "Le Coq en pâte" vous reçoit dans une imposante bâtisse aux allures rassurantes et cossues, qu'il faut gagner en remontant un chemin tracé à travers la pelouse. A l'entrée, l'accueil est assuré par un aquarium où nagent des homards - ils n'en sortiront que les pieds devant, ce qui est un peu triste bien sûr. Mais j'ai renoncé à en sacrifier un pour mon repas, sans trop de difficulté: me battre avec des crustacés servis sur assiette afin de trier ce qui se mange et ce qui ne se mange pas, ce n'est pas mon truc.

Même sans homard, cependant, le menu fut à la hauteur des espérances, et le service au niveau des ambitions affichées par ce restaurant - sans doute est-ce même là le meilleur moment que j'aie passé au "Coq en pâte", puisque j'y suis déjà allé deux fois auparavant. L'entrée? Le velouté d'asperges portait bien son nom; quant aux lamelles d'asperges crues, la serveuse attire mon attention sur le goût de noisette qu'elles recèlent. Moi, en mordant dedans, je me dis qu'elles ont surtout un goût d'asperges; et c'est au moment où je n'y pensais plus que je retrouve le fameux goût de noisette. Magnifique moment! Composé d'une pièce de boeuf limousin, le plat principal rappelle avec brio que l'on sait encore, dans la région, ce qu'est une race à viande (en Suisse, les éleveurs sont assez copains avec les Holstein, races de vaches laitières très spécialisées). Ajoutez à cela un véritable "à point" et vous imaginerez que j'ai passé un bon moment. Fait maison, le dessert (une panna cotta) épate également: le chocolat y est goûtu, de même que la masse, entrelardée de gelée pour varier les plaisirs.

Et avec ça? Dans les établissements de ce niveau, j'aime demander un verre de vin différent avec chaque plat. "Le Coq en pâte" a prévu le coup: il propose un "chariot des vins" et invite le client à se laisser guider par la sommelière, experte en la matière. Le chariot fait donc se côtoyer des valeurs sûres (bordeaux) et des découvertes (muscadet), pour le bonheur de la clientèle. Et puisqu'on parle de chariots, celui des fromages recèle quelques merveilles... y compris un tête-de-moine tout ce qu'il y a de plus suisse. Adopté: je dois donc faire partie du club très fermé des gens qui ont dégusté du tête-de-moine en France.

Et pour bien terminer le repas, rien ne vaut un café; et là aussi, ce restaurant propose le meilleur puisque j'ai pu craquer pour un montagne bleue, café jamaïcain rarissime et fameux. Ah, ça faisait longtemps! C'est d'autant plus méritoire que trop souvent, les gens boivent beaucoup de café sans savoir ce qu'ils ont dans leur tasse. Encore faim, après ça? Que nenni: non seulement c'est bon, mais avec ça, le client est vraiment calé. La quantité et la qualité vont donc de pair, et c'est une excellente chose. Une adresse remarquable, à retenir, donc!


Photo: http://www.panoramio.com/photo/6959438 / Haufas

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
It sounds fantastic
D

It's a really fine one, right!


Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.