Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 20:15

Sixième sur onze, avec treize fautes: on dira que je suis arrivé au milieu du classement de la dictée de Saint-Vaury, catégorie "seniors confirmés" - l'événement a eu lieu samedi, comme je l'annonçais brièvement. Reste que les éléments s'étaient pas mal ligués contre les candidats, qui ont, à mon humble avis, tous mérité le prix, petit ou important, qu'ils ont reçu au terme de l'exercice - sans compter le rituel petit pot de confiture offert à tout le monde avant l'épreuve.

Il y avait en effet du sport dans le texte concocté conjointement par Louis-Claude et Jacqueline Bayol, organisateurs de l'événement depuis neuf éditions annuelles déjà. D'abord, le texte était sensiblement plus long que d'habitude, ce qui a pu nuire à la concentration de certains - même si, en concours, on aime en avoir un maximum! Et puis, il y avait la difficulté du texte, particulièrement corsé pour cette année. Les lexiques explorés? Celui de l'architecture (avec des cirrhes et des maîtres baux un peu partout, sans compter les colonnes torses!), celui des accessoires de la liturgie (saint chrême, haire, et l'inévitable mais plus facile goupillon), et quelques emprunts au domaine de la botanique et de la zoologie, toujours féconds en pièges. Qui sait ce que sont un typha, un thlaspi, un phragmite?... Enfin, le texte décrivait une découverte de Saint-Vaury, ce qui a pu faciliter le travail de certains candidats locaux. Encore que...

 

Et du côté des candidats de la catégorie des seniors confirmés, il y avait aussi du beau monde, entre autres Daniel Malot, "bête à concours" comme il se décrit lui-même, arrivé à Saint-Vaury tout auréolé de son titre de champion du monde décroché à Québec le week-end précédent. Deux fautes... un résultat impressionnant! Il est suivi par Guillaume Terrien, Grenoblois bien connu du monde des dictées.

A refaire l'an prochain? L'avenir le dira! Cette dictée constitue à chaque fois un beau défi, recommandable à tout un chacun, d'autant plus que l'organisation est soignée: il y a à chaque fois un petit concert pendant les corrections, et une chouette agape pour clôturer la remise des prix - qui vont du petit livre ou de la casquette jusqu'à l'armoire pour chambre d'enfants!

A propos, qui a envie d'écluser un verre d'Alicante Bouschet?

Photo: http://www.encreuse.com
Le site de la Dictée des Amériques: http://www.dicteedesameriques.com
Le site de Guillaume Terrien:
http://www.orthogrenoble.net

Partager cet article

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Langue française
commenter cet article

commentaires

mary+dollinger 09/05/2009 19:23

Vous ne m'avez pas dit que vous étiez un professionnel de l'orthographe ! Congratulations.

Daniel Fattore 09/05/2009 22:11


Le jour où nous nous sommes vus à Genève, j'ai même participé à deux dictées... Merci de vos félicitations! J'apprécie effectivement ce genre de concours.


Alex-Couassous 08/05/2009 08:38

Champion du monde et il fait 2 fautes ? Je suis déçue...

Daniel Fattore 08/05/2009 23:12


C'est qu'il ne suffit pas de maîtriser le Robert, le Larousse et le Grévisse: parfois, il faut aussi connaître la psychologie du dicteur... c'est souvent à cela près que ça se joue - cela dit, je
m'avance un peu, ne sachant pas où M. Malot a fait ces deux fautes.
Notez que puisque je parle de psychologie de l'auteur de la dictée, un ou deux accords de participes passés n'étaient pas évidents dans la dictée, parce que rien, dans le texte, ne permettait
de savoir à quoi ils se rapportaient...


Christine Laverne 08/05/2009 01:31

merci de cette précision pour A(a)licante!
Le principal est que le vin soit bon ^^

Puisque la zoologie est également utile, j'aurais peut-être une chance, tout compte fait!

Daniel Fattore 08/05/2009 23:18


... disons que lire des livres dans tous les domaines, en étant attentif aux mots qu'on ignore, permet déjà de déjouer bien des pièges. Et si l'on plafonne, reste à lire le Robert!

Quant au vin, j'essaierai d'en trouver une bouteille - cela pourrait faire l'objet d'un billet.


Océane 06/05/2009 23:22

Bah quand même c'est super ! Beau classement ! J'ai regardé un peu les liens que tu ma donné pour les dictées, je me fait peur :)
Et j'ai répondu à ton tag, très sympa, le 2 mai !

Daniel Fattore 07/05/2009 21:27


Merci beaucoup! Note que sur le site de la Dictée des Amériques, tu peux faire les dictées en ligne, et te les faire corriger immédiatement après. Un excellent exercice!
Je vais aller feuilleter le tag! A bientôt...


Christine Laverne 06/05/2009 20:34

Toutes mes félicitations!!
Pour les plantes, j'aurais su ^^ (normal, la botanique et moi sommes amis)
mais je serais tombée dans les nombreux autres pièges très certainement!
tchin-tchin pour le verre d' alicante Bouschet (majuscule ou pas à alicante? je pencherai pour minuscule car c'est un cépage.. mais ma foi il ne faut jurer de rien)

Daniel Fattore 07/05/2009 21:26


Amie de la botanique? Cela fait un énorme avantage pour ces concours, la botanique étant un fonds de commerce inépuisable pour les rédacteurs de dictées, avec sans doute les noms d'insectes
(odonates, agrions, malmignattes et autres joyeusetés).
Quant à alicante Bouschet, le Larousse donne Alicante avec majuscule, le Robert avec minuscule; mais en tout cas, il faut une majuscule à Bouschet, qui a créé ledit cépage.


Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.