Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 21:03

Rovos Rail - Observation car par falinksaJ'ai déjà dû le dire quelque part sur ce blog, mais les vins, quels qu'ils soient, ont le mérite de faire voyager celui qui les boit. Le voyage peut être proche quand on vit dans un pays viticole, voire dans un canton qui produit du vin (le canton de Fribourg est connu pour son Faverges, mais aussi pour quelques breuvages du Vully et de Cheyres), mais aussi lointain. Et c'est là que l'enjeu devient intéressant: quelle agence de voyage peut donc vous offrir, pour une dizaine de francs, une odyssée dans des pays aussi lointains que la France, l'Espagne, le Chili ou... l'Afrique du Sud?

L'Afrique du Sud renvoie à l'Européen occidental moyen un tableau contrasté. Le premier mot qui viendra à l'esprit de bien des gens sera certainement "Apartheid", une forme pas forcément souhaitable de discrimination, de triste mémoire. Sans doute les cicatrices de ce régime, sans doute fondé sur des raisons historiques qu'il eût été convenable de dépasser (tel fut le combat de Nelson Mandela, entre excès et succès), ne sont-elles pas toutes refermées! Mais il suffit de gratter un peu pour trouver d'autres éléments qui font davantage rêver. Je pense en particulier au train de luxe Rovos, qui parcourt toute la pointe sud du continent africain, mais aussi au vignoble sud-africain, qu'on retrouve un peu partout sous nos latitudes... et dans nos linéaires de supermarché.

Est-ce à dire que la production locale se résume à des produits industriels sans intérêt gustatif? J'ai envie de répondre par la négative, ne serait-ce que pour le dépaysement que des vins aussi exotiques peuvent apporter à celui qui les déguste. Je viens d'achever une bonne bouteille d'un Kirstendal Pinotage 2008 West Cape série limitée qui, a priori, ne paie pas de mine. Et pourtant: le breuvage mérite un commentaire. Sa robe est soutenue sans être franchement sombre - un beau rubis dans un verre. Au goût, ce vin rouge offre l'agréable surprise d'une boisson douce sans être écoeurante, produit de la recherche d'un juste milieu entre les vins franchement épicés (il ne l'est pas vraiment... sauf si l'on cherche bien) et les vins qui, sans vergogne, exploitent les vertus du fruit. S'il fallait évoquer des goûts, on penserait aux fruits rouges et aux fraises. Ce juste milieu permanent permet à ce vin rouge de se faufiler entre toutes sortes de plats, et conviendra à une consommation quotidienne... pour ceux qui apprécient et supportent!

A noter, en conclusion, que le foie sera sans doute plus (agréablement) sollicité que le porte-monnaie, dans toute cette histoire!

Photo: Flickr/falinska

Partager cet article

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Plaisirs de bouche
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.