Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 20:02

... ou plutôt la production de devoirs via un site Internet! L'initiateur du projet a en effet bouclé son site, peu après sa mise en oeuvre, que j'ai évoquée il y a peu de jours. Il affirme n'avoir subi aucune pression; mais l'air ambiant n'était sans doute pas très propice au développement de ce business (qui aurait pu être lucratif, paraît-il, au vu des commandes reçues): même un certain Xavier Darcos y est allé de son commentaire, condamnateur comme on peut s'y attendre.

Le site Internet en question va jusqu'à publier une lettre de son créateur, déclarant en substance qu'il a compris que sa démarche n'avait rien de pédagogique. "Les nouvelles technologies doivent servir à nous améliorer et non à nous assister", conclut-il, avant de mentionner que les frais engagés par les clients seront remboursés sur simple courriel. J'essaie d'imaginer quelle débauche de courriers cela va entraîner...

Cela dit, on pourrait se demander pourquoi un homme d'affaires jeune mais déjà expérimenté dans le secteur des services s'est lancé dans une telle galère sans se poser des questions d'ordre pédagogique ou simplement moral: avant de lancer un produit, on se demande quand même un tout petit peu quel impact il pourra avoir! Cela, d'autant plus qu'il a fait montre d'une grande sûreté de lui au moment du lancement - témoin l'article paru dans l'organe du Figaro (1).

L'exemple type du lancement d'un produit raté, faute d'étude de marché? Plus j'y pense, plus je me demande si l'initiateur du site n'a pas plutôt voulu se faire un gros coup de pub pour son site principal (que je ne mentionnerai pas non plus, pour ne pas couper dans cette combine). La stratégie serait la suivante: vous lancez un truc énorme, susceptible d'intéresser les grands médias nationaux et de générer un buzz important sur Internet, en n'oubliant surtout pas de présenter également, liens et coordonnées à l'appui, la maison mère - en l'occurrence un site spécialisé dans les services à la personne. Tout cela paraît cohérent aux intéressés; on laisse entendre que la maison mère est d'une certaine importance (personnellement, je n'en avais jamais entendu parler avant cette curieuse affaire, et pourtant Dieu sait que je surfe!), et hop: la notoriété appelle la notoriété, donc le papier. Et l'on se fait voir à bon compte dans Le Figaro... Un seul élément ne cadre pas: il n'y a pas de lien vers la maison mère sur le site qui vient de boucler, après une journée d'activité.

Le pétard est mouillé? Qu'importe: pourvu qu'on en parle!

(1) Le site a par ailleurs eu les honneurs d'un autre journal français, dont le titre rappelle un grand événement de l'histoire de France du vingtième siècle. Celui-ci pousse le vice jusqu'à citer la concurrence, liens et désignation exacte des sites à l'appui. Cela, sans oublier de mentionner qui est gratuit et qui est payant... Ca, c'est de l'enquête journalistique!  

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Air du temps
commenter cet article

commentaires

Alex des Couassous 11/03/2009 19:48

Il était pourtant passé par des juristes pour savoir si son site était légal. En tout cas, il l'a fermé au grand dame des élèves...

Daniel Fattore 11/03/2009 22:20



J'aimerais bien voir la tronche des juristes! ;-) Dans mon lycée, la tricherie (et l'aide non autorisée en est une forme) était punissable, et cela était stipulé par un règlement qui avait
donc force de loi... Enfin, la fermeture rapide du site fait de cette affaire un non-événement, finalement.



Léthée Hurtebise 09/03/2009 10:47

Je ne suis pas mécontente du retrait de ce système tout aussi dévalorisant que frauduleux : une seule chose me chagrine. On dit que les élèves vont être remboursés... pour leur peine, moi je ne les aurais pas remboursés. J'aurais rendu les sous, mais à une oeuvre de charité. Non mais je rêve. Les deux versants sont fautifs dans l'histoire : ceux qui donnent des idées pareilles, et ceux qui veulent en profiter...

Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.