Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 22:34

Dix-huit mille candidatures. Tel est, à quelques jours de l'échéance, le bilan de la vaste opération de recherche de l'oiseau rare lancée par l'office du tourisme du Queensland (Australie) afin de pourvoir ce qui a été vendu comme le meilleur job du monde: gardien de l'île Hamilton, sise au coeur de la Barrière de corail, présentée comme un bijou. De quoi relativiser les quelques centaines de CV reçus pour certains emplois à pourvoir sous nos latitudes...

On sait d'ores et déjà que les candidatures émanent de plus de 200 pays - étonnant quand on sait que les Nations Unies, qui rassemblent pour ainsi dire tous les Etats du monde, en comptent environ 195. On trouvera probablement des Français, des Belges, des Canadienes et Québécois même, dans cette galère (mes lecteurs venus de ces pays me le confirmeront); on sait en revanche avec certitude que des Suisses ont tenté leur chance. La crise a dû par ailleurs doper les candidatures, attirant de nombreux chômeurs à la recherche de quelque chose de meilleur.

Par la bouche de Nicole McLaughton, porte-parole, l'employeur se dit stupéfait par les moyens mis en oeuvre par les candidats pour attirer leur attention. Il est demandé, en particulier, d'envoyer une vidéo d'une minute où les postulants expliquent, en anglais, pourquoi ils sont particulièrement aptes à remplir la mission: aucune crainte des requins, un goût prononcé pour la langue anglaise, une belle expérience de baroudeur sans frontières, un amour soudain et inexplicable pour les coraux, etc. Certains candidats ont même eu les honneurs de la presse de leur région, ce qu'ils n'ont pas manqué de signaler à leur (peut-être) futur employeur. D'autres ont créé un site Internet spécialement pour faire valoir leur candidature.

La suite des opérations? Cinquante postulants seront présélectionnés, puis onze personnes auront l'insigne honneur de passer un entretien d'embauche sur place, à partir du 3 mai. Réponse définitive le 6 mai! 

Et si vous voulez tenter votre dernière chance, foncez: vous avez jusqu'à dimanche, sur le site
http://www.islandreefjob.com.  

Photo:
http://mypetjawa.mu.nu/archives/cat_australia.php

P. S. : merci à Cécile de Quoi de 9 d'avoir relayé mon premier billet à ce sujet!

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
120 h !!! Si je ne m'abuse ça fait 5 jours non stop ! Quelle horreur... cela me conforte dans l'idée d'un record peinard sur un truc pas encore tenté...
D
<br /> Exact - justement, le journal de ce matin tartinait sur ces cinq jours.<br /> <br /> Sinon, il y a aussi des records de grandes collections, assez délirants (trèfles à quatre feuilles, entre autres)... le monde du record est infini.<br /> <br /> <br />
C
lol c'est mignon...<br /> Moi je m'attaquerais plutôt à un nouveau record, un truc qui n'a jamais été fait (pas de risque d'échouer !)
D
<br /> Ces temps-ci, dans ma région, il y a un DJ qui tente un record d'endurance dans son métier: dépasser 120 heures d'animation non-stop. Jouissif, non? Les danseurs seront fatigués avant lui...<br /> <br /> <br />
C
Vu le nombre de candidatures, c'est sans doute le recrutement le plus sélectif jamais réalisé... On attend le nom de l'heureuz(e) élu(e) dans le Guiness Book !
D
<br /> D'une manière ou d'une autre, effectivement, ce truc risque de se retrouver dans le Livre des Records... Quand je pense que dans ma jeunesse, je rêvais d'y être... Deux exemples: j'ai joué 24<br /> heures non-stop au Monopoly avec des amis - mais le record est bien au-delà. Et j'ai essayé de tenir un Guinness Book à bout de bras le plus longtemps possible - tenu une minute, le record étant<br /> fixé à huit et des broquilles. Un record physiquement difficile, mais facile du point de vue de l'infrastructure requise. Bon, j'avais douze ans...<br /> <br /> <br />
C
ah zut, j'ai laissé passer le dead line (et pourtant you see, côté angliche j'étais ready !)
D
<br /> Aoh yeah! Et côté blog, tu as aussi des arguments...<br /> <br /> <br />
T
bof pas pour moi !
D
<br /> <br /> Pas forcément pour tout le monde, en effet... mais comme job, on a déjà vu pire!<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.