Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 23:59

... et fin, jusqu'à la prochaine fois, mais je ne saurais passer sous silence un événement d'actualité: le 6 février est, depuis 2001, la journée mondiale sans portable! Un événement peut-être pas très connu, mais qui présente le double avantage, sur ce blog, de se rattacher à l'actualité... et de parler d'un écrivain.

C'est en effet à l'initiative de Phil Marso, écrivain "indépendant", qu'est née la "journée mondiale sans portable". En 1999, il publie aux éditions Mégacom-Ik (c'est-à-dire chez lui-même) le roman policier "Tueur de portable sans mobile apparent", texte drôle et décousu qui brocarde allègrement les travers des aficionados de la téléphonie cellulaire. Deux ans plus tard, il lance sa fameuse journée. Et depuis, il surfe sur les phénomènes de société et sur les histoires de portable; il a notamment signé le premier roman écrit en langage SMS, et "traduit" en ce même langage les fables de La Fontaine ("la Font'N j'M"). J'imagine que le lecteur doit s'accrocher... L'oeuvre du bonhomme est suffisamment conséquente pour mériter une page sur Wikipedia; celle-ci a cependant failli passer à la trappe: trop confidentiel au goût de certains wikipédiens, peut-être?

Pourtant, Phil Marso a voulu que son initiative de journée mondiale sans portable soit connue, et n'a pas lésiné sur la communication, en ligne ou par voie de presse; je me souviens d'en avoir entendu parler dans un article du "Matin", ce fameux canard lausannois orange, pas forcément recommandable mais toujours plein de ressources. La presse nationale française s'en est fait l'écho également l'an dernier.

Plutôt que de prôner une opposition frontale, cette journée se veut une invitation à la réflexion autour de l'usage que les gens font de leur téléphone portable - avec, quand même, la proposition de le couper pendant 24 heures. Suggestion est même faite de ne plus envoyer de SMS dans les lieux publics pendant le week-end, histoire de prolonger la journée. Cette année, les affiches jouent avec l'actualité, et Phil Marso en profite pour sortir un nouveau livre sur la prévention des dangers du téléphone portable, s'adressant aux ados: "Braquage de neurones! Tu meurs?".

Et pourquoi le 6 février, me demanderez-vous enfin? Parce que c'est la Saint Gaston... et que naturellement, y'a l'téléfon qui son et y'a jamais person qui y répond!

Le site de la journée mondiale sans portable:
http://www.mobilou.info (où j'ai puisé le matériel iconographique du présent billet).

P. S. : l'événement a son groupe sur Facebook. A quand une journée mondiale sans Facebook?

Partager cet article

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Air du temps
commenter cet article

commentaires

sybilline 08/02/2009 10:21

C'est vrai cette histoire de Gaston ou c'est une création de ton esprit espiègle?

Daniel Fattore 08/02/2009 19:17


... si ce n'est pas vrai, c'est donc une création de l'esprit espiègle de Phil Marso! ;-)


Alex des Couassous 06/02/2009 19:08

Je me demandais pourquoi ce jour-là !
C'est donc la Saint Gaston...

Daniel Fattore 06/02/2009 22:21


... je me suis permis de garder le meilleur pour la fin!


Fantasio 06/02/2009 07:37

Je fais régulièrement MES journées sans portable. En fait je ne me sers que très peu de cet engin anti-social que j'oublie régumièrement dans des endroits aussi divers qu'improbables.
Ce ne serait pas le 6 février plutôt que le 6 janvier la saint Gaston ?

Daniel Fattore 06/02/2009 09:09


... lapsus révélateur... et corrigé! Merci de ton attention.

Et pour moi, c'est toujours la journée sans portable, puisque je n'ai pas ce genre d'instrument. Je serais capable de l'oublier ici ou là également...


Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.