Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 20:25

... une question qui est loin d'être innocente dès qu'il s'agit de Jacqueline de Romilly, helléniste distinguée et membre de l'Académie française, qui signa il y a quelques années "Pourquoi la Grèce". En 2008, elle collabore avec Monique Trédé afin de faire paraître, chez Stock, le petit ouvrage indispensable "Petites leçons sur le grec ancien" - dont le titre aurait aussi bien pu être, justement, "Pourquoi le grec?".

Pourquoi le grec, justement, alors? En collaboration avec Monique Trédé, Jacqueline de Romilly répond ici à une question d'emblée présentée comme essentielle, que ce soit par une exergue d'André Chénier ("Un langage sonore aux douceurs souveraines. Le plus beau qui soit né sur des lèvres humaines.") ou par les premières phrases du chapitre 1: "Ceux qui s'emploient à écarter de l'enseignement, en France ou ailleurs, l'étude de la langue grecque, s'imaginent volontiers qu'il s'agit simplement de la langue employée dans un tout petit pays qui avait perdu son indépendance dès avant l'ère chrétienne et que cette langue n'eut d'existence que dans un passé lointain." Le petit ouvrage "Petites leçons sur le grec ancien", vous l'avez deviné, s'attachera avec talent à démontrer qu'évincer le grec ancien est une grave erreur...

... et les auteurs vont convaincre leur lectorat. Leur langue est accessible et loin de toute technicité aride; elle se met au service d'une excellente vulgarisation, ce qui est la marque de ceux (et celles!) qui maîtrisent réellement leur sujet. Le style est à la fois limpi de, accessible et vivant. Pour Jacqueline de Romilly et Monique Trédé, le grec ancien est une langue universelle et intemporelle dans laquelle l'Europe actuelle puise ses racines culturelles et littéraires.

Tout cela, les auteurs l'exposent en abordant plusieurs aspects au fil de chapitres clairement structurés. Il y a d'abord l'histoire et l'expansion de la langue, puis les mécanismes de son enrichissement et de la constitution de son vocabulaire, sans oublier ses beautés intrinsèques - ce qui, au fond, constitue le génie propre de la langue - à travers ses constituants: noms, verbes, particules. La démonstration frappe grâce à de nombreux exemples tirés de ce que le grec nous a légué de mieux: sa littérature. Celle-ci, justement, est aussi évoquée dans ses spécificités; ses mécanismes pourraient inspirer certains auteurs d'aujourd'hui.

Un bon moment de lecture et de réflexion, donc! Toute personne intéressée par les langues anciennes lira cet ouvrage avec profit; et en particulier, sa langue particulièrement accessible (sans toutefois tomber dans l'infantilisme) le rendra sans doute pertinent et motivant pour des lycéens désireux d'approfondir leurs connaissances des langues anciennes.

Ouvrage commenté dans le cadre de l'opération "Masse critique", orchestrée par le site Babelio.

Jacqueline de Romilly/Monique Trédé, Petites leçons sur le grec ancien, Paris, Stock. 2008.

Photo:
http://www.canalacademie.com

Partager cet article
Repost0

commentaires

tilly 23/01/2009 17:01

merci Daniel pour ta visite chez moi :)
- c'est infernal cette opération masse critique !
- on a a peine rendu sa copie, qu'on se met a lire les livraisons de nos collègues critiques amateurs !
- et ça ne s'arrête pas la, on s'aperçoit que parmi ceux-ci certains sont eux même des écrivains, des poètes, et on se met a les lire...

Daniel Fattore 24/01/2009 17:51


Je t'en prie! C'est bien grâce à Babelio que je suis passé chez toi...
Effectivement, cela permet de découvrir de nouveaux livres, ce qui n'est jamais perdu... mais rend vite addictif.
Et de mon côté, j'écris aussi un petit peu...


céline 20/01/2009 23:57

Votre livre babelio vous a bien diverti donc !
Je ne suis pas une passionnée de
langues anciennes, mais je trouve l'étude de la
formation du français très intéressante.

Daniel Fattore 24/01/2009 17:56


Il m'a fait passer un bon moment, et m'a rappelé quelques bons souvenirs, en effet! En la matière, Jacqueline de Romilly signe ici, avec Mme Trédé, un ouvrage "grand public"; dans le genre, les
livres de Henriette Walter ont aussi leur charme.

Mais en ce qui concerne la formation de la langue française, si vous aimez la philologie bien "hard", je vous conseille l'ouvrage de phonétique de Bourciez...


kalistina 11/01/2009 00:36

C'est donc toi qui as reçu celui que je briguais!
Moi qui ai dans l'idée de me remettre, un jour -lointain, sûrement!- au grec ancien, tu me donnes très envie d'aller emprunter ce livre.

Daniel Fattore 12/01/2009 21:00


Emprunte sans arrière-pensée: tout au plus risques-tu... de te remettre au grec ancien!


liliba 07/01/2009 21:56

Je n'ai pas fait de grec à l'école (trop paresseuse...) et ai toujours eu une moyenne exécrable en latin... et je le regrette amèrement maintenant, car je sens que ces bases linguistiques me manquent pour ma culture littéraire, pour pouvoir affiner mon vocabulaire, avoir un style plus pur, plus concis...
L'appauvrissement de la langue française ne serait-il pas du, plus qu'à l'apport du franglais ou d'autres langues à la mode comme le verlan, à cette impasse que nous faisons de nos jours sur l'apprentissage de langues mortes, certes, mais dont le français est emprunt, et ne pourra pas se défaire ?

Daniel Fattore 07/01/2009 22:12


Pas de grec... ah là là! ;-) Je te conseille ce petit livre, cependant: il est très accessible.
Le latin et le grec me semblent effectivement constituer un apport énorme au français qu'on pratique - ne serait-ce que pour des raisons orthographiques. Cela, sans oublier la culture que ces
langues véhiculent... mais lorsqu'il s'agit de penser en termes économiques, ça ne compte guère.


sybilline 07/01/2009 09:48

Tu as choisi là une auteur exceptionnelle dont l'ouvrage doit être, en effet, passionnant!
Où en serait notre langue, notre théatre, notre philosophie sans ce prodigieux patrimoine que nous lont légué les grecs?

Daniel Fattore 07/01/2009 21:29


Exceptionnel, en effet: c'est érudit, mais c'est admirablement vulgarisé, ce qui est pour moi un signe que l'auteur maîtrise supérieurement son sujet. Un tout bon petit livre!


Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.