Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 19:57

Un retour en enfance pour les adultes désireux de pervertir joyeusement quelques mythes: voilà ce que propose Pierre Dubois avec "Les Contes de Crimes", recueil de textes librement inspirés des récits, en particulier de Grimm mais aussi de Perrault, qui ont bercé l'enfance de tout un chacun. Le titre laisse deviner la recette: des contes avec du sang, un chouïa de sexe, du scandale, des sous (quand même un peu), et même un peu de sport - donc les cinq S qui constituent les piliers de la presse de boulevard.

 

Mais brisons là ces considérations, pour entrer dans le vif du sujet. L'auteur possède en effet l'art du gros mélange, ce qui éclate par exemple dans sa version de "Riquet à la Houppe": on y retrouve des ingrédients issus du conte d'origine, mais aussi un vaillant petit tailleur présenté en assassin de jeunes femmes, et un improbable chirurgien esthétique. Plus loin, on retrouve rien de moins que Roger Ackroyd, recyclé en détective, qui fait des apparitions périodiques avec son comparse, C. Marmaduke Perthwee; Jack l'Eventreur est même la vedette d'un des contes. Enfin, n'oublions pas quelques allusions plus ou moins fines à Sherlock Holmes...

 

L'auteur campe par ailleurs ses récits en Belgique, en France (un peu) et en Angleterre. On aurait certes attendu un peu plus d'Allemagne, vu la paternité revendiquée des frères Grimm. Mais qu'importe: ça fonctionne, et démontre l'universalité des trames narratives des contes.

 

Le fantastique fait également partie des ressorts de ces contes, ce qui est presque normal puisqu'un conte, généralement, se situe plutôt dans le merveilleux. Quelle différence? Dans le merveilleux, le surnaturel est admis comme une évidence alors que le fantastique préfère faire survenir le merveilleux dans un monde ordinaire, et laisser planer des doutes. C'est bien cette piste-là qu'emprunte Pierre Dubois, et elle se reflète dans les choix verbaux utilisés.

 

L'auteur joue en effet sur une vaste palette de vocabulaire, et adore les mots rares, qu'il sert à tour de bras. Parfois, il sert également des néologismes, ce qui fait qu'une zone grise se constitue rapidement, où le lecteur se demande si tel ou tel mot existe réellement. L'exercice est original, même s'il peut paraître pesant à la longue. La richesse de langage s'étend entre autres aux champs lexicaux de la nourriture, renvoyant l'image d'une Belgique gourmande, et à l'usage d'archaïsmes parfois un peu ronflants qui donnent à l'ensemble une patine de faux vieux souvent agréable, même si elle glisse parfois dans les clichés (par exemple "pâlichonne enfant" (p. 52), collocation utilisée par Arlette Cousture dans "Saynète à deux temps", texte de la Dictée des Amériques 1997).

 

Alors alors? Eh bien, pourquoi pas! C'est divertissant et ça dépote, grâce à un bon rythme narratif et à quelques passages cocasses, voire délirants. Il semblerait que l'auteur ait produit d'autres recueils du même acabit, pour ceux que ça tente.

Pierre Dubois, Les Contes de Crimes, Paris, Hoëbeke, 2000.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Laetitia la liseuse 04/12/2008 11:39

Je ne connaissais pas ce titre. J'avais noté il y a quelque temps et toujours du même auteur, "Comptines assassines". Je pense que celui-ci - vu ce que vous en dites - ne peut que me plaire.

Daniel Fattore 06/12/2008 20:21


Sans doute, en effet! C'est un truc joliment troussé dans l'ensemble. Bonne lecture - et merci de votre visite et de votre commentaire!


liliba 28/11/2008 13:50

Cocasse ou délirant, c'est tout ce qu'il me faut !

Daniel Fattore 28/11/2008 21:18


On est pile là-dedans. Donc je pense que vous serez comblée. Et le mieux, c'est que l'auteur en a écrit plusieurs comme ça - donc si vous en redemandez, il y en aura encore.


Karine :) 27/11/2008 23:39

Oh oh, que vois-je... une utilisation de contes! Je veux ça! :))

Daniel Fattore 28/11/2008 21:17


... et c'est du lourd, de l'exubérant: ça fonctionne bien. Peut-être qu'Amazon en a encore un exemplaire qui traîne: l'ouvrage a paru en 2000.


A_girl_from_earth 21/11/2008 20:37

Oooh! Ca me plait ça! Tout à fait pour moi! J'adore les contes et en particulier ceux revisités. Je note tout de suite!

Daniel Fattore 21/11/2008 20:38


... et en plus, c'est joyeux. Bonne lecture, mais avant... bonne quête! Le livre date en effet un peu.


Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.