Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2008 4 31 /07 /juillet /2008 23:00

Récupéré un tag... avec lequel je vous laisse, puisque je serai absent jusqu'à lundi soir. Il consiste en ceci: ouvrir le livre le plus proche de soi à la page 123, compter cinq phrases, et noter celle-ci. L'ouvrage trouvé est "Le Passage à niveau" d'Olivier Mathieu - auto-édité, hors commerce! La cinquième phrase étant extrêmement courte, je cite tout le paragraphe:

Cinq jours durant, ainsi, du 26 juillet au 3 août, la vie s'appela Sara sous les étoiles, la lune, le soleil. Aubes et crépuscules. Toute l'existence de Jean-Philippe, le jumeau de Robert Pioche, avait duré autant. Cinq jours. Cinq jours, ce peut donc être le temps de toute une existence.

Que du vrai. Et que du beau. Et, même si c'est un pur hasard, c'est de saison.

D'autres textes de cet écrivain sous http://www.fattore.com/NouvellesLitteraires.htm

Partager cet article

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Tags
commenter cet article

commentaires

Sabine 08/08/2008 16:21

[As-tu trouvé, sur le présent blog, l'article que j'ai consacré à la Bibliochaise?]

Oui, je l'avais découverte avec amusement (effarement quand j'ai vu le prix) dans un magazine de design (Ideat, je crois) et je vais de ce pas déposer un commentaire.

[Sinon, une question me taraude toujours l'esprit, depuis que je suis allé à cet hôtel: les sièges de l'hôtel Europa d'Innsbruck sont-ils de véritables "oeufs" d'Arne Jacobsen?]

On en voit là :

http://www.splendia.com/pagehotel.php?hotelid=32502&lang=FR&gclid=CMeRlKq3_pQCFQdLtAodYA1yZg

C'en sont, mais à mon avis, vu l'état, ce sont des rééditions récentes et pas des fauteuils d'époque. Il n'empêche que si on m'en offfrait un, je ne ferais pas la fine bouche !

Daniel Fattore 08/08/2008 23:25


Copies? Après tout, ce n'est pas grave, tant que le confort y est. Dans le genre design, il y a un petit bar de Fribourg, "Le Belvédère", qui est meublé grâce à ce genre d'objets: le propriétaire
les a collectionnés au fil des ans, et il en fait profiter sa clientèle. Il y a un peu à boire et à manger, mais le style est plaisant.
Ah, et un petit Arne Jacobsen... pourquoi pas? Hmm....


Sabine 07/08/2008 13:01

J'oubliais : le design, j'adore !

Je suis une fan du design scandinave (Hans Wegner) et des années 50.

J'aime beaucoup Eames.

J'apprécie aussi certaines productions des années plastique.

Daniel Fattore 07/08/2008 22:08


Alors on est deux... As-tu trouvé, sur le présent blog, l'article que j'ai consacré à la Bibliochaise? Sinon, une question me taraude toujours l'esprit, depuis que je suis allé à cet hôtel: les
sièges de l'hôtel Europa d'Innsbruck sont-ils de véritables "oeufs" d'Arne Jacobsen?


Sabine 07/08/2008 12:58

Rassure-moi : ta soeur Sabine n'est pas née un 17 mai 1975, quand même ?!

Je traduis pour l'édition - de l'allemand et de l'anglais.
Des ouvrages pratiques, des beaux livres et des romans.

Tu peux voir mon site pro ici :

http://sabine.wyckaert.biz/

Attention, il est non exhaustif, et bien trop linéaire à mon goût.

Du coup, je suis en train de me créer un autre blog qui reprendra toutes mes publications. Il est encore en chantier :

http://sabine.wyckaert.over-blog.com/

Daniel Fattore 07/08/2008 22:03


... non, quand même pas! Et elle traduit pour une compagnie d'assurances. Il y a de la demande dans ce métier en Suisse...
Tu touches donc à la traduction littéraire; c'est génial! Les places sont chères... Je m'en vais consulter incessamment tous tes sites; merci du tuyau!


Sabine 06/08/2008 19:22

L'Acte inconnu, pièce de Valère Novarina chez P.O.L

" J'ai vu le monde : adoré et détesté son contenu. "

J'avoue, j'ai dû en feuilleter plusieurs avant de trouver quelque chose d'exploitable...

Daniel Fattore 06/08/2008 22:30



J'ai quant à moi sauté sur le premier ouvrage qui me tombait sous la main, mais ai repris tout un paragrape, parce que la phrase qu'il aurait fallu citer n'avait aucun sens hors contexte (trois
mots, aucun verbe). Vu comme ça, c'est effectivement exploitable!
Merci de votre visite par ici, par ailleurs! Je connais Valère Novarina de nom, mais ignore son oeuvre. Une lacune à combler?



Sabine 06/08/2008 18:34

Bonsoir Daniel,

Je suis tombée sur ton blog par la grâce des méandres d'Internet...

Première coïncidence, je suis aussi hébergée par over-blog !

Deuxième coïncidence, j'ai commencé à poster des articles le 23 mars et toi le 26 mars !

Troisième coïncidence, je suis également traductrice.

En dehors de ça, je pense que tu pourrais avoir envie d'aller faire un tour sur mon blog, qui parle essentiellement de nouvelles, plus généralement de littérature, sans oublier des textes dont je suis l'auteur(e) et des billets d'humeur réguliers (c'est l'été pour tout le monde).

http://quellesnouvelles.over-blog.com/

De mon côté, j'irai voir régulièrement ce que devient ton blog (j'essaie de nourrir quotidiennement le mien pour que ça en vaille la peine).

A bientôt j'espère ?

Amicalement,
Sabine / Quelles Nouvelles

Daniel Fattore 06/08/2008 22:39


Bonsoir Sabine! Merci de ton courriel... les voies de l'Internet sont impénétrables! J'aimerais ajouter une double coïncidence à l'impressionnante liste que tu me soumets: ma soeur s'appelle
Sabine... et elle est aussi traductrice (et terminologue). Quelles sont tes spécialités en matière de trad'? En ce moment, je me partage entre chemins de fer et design.

Je m'en vais explorer ton blog plus avant - le peu que j'en ai vu me paraît en tout cas intéressant! Encore merci beaucoup de ta visite et de tes commentaires.


Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.