Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juillet 2008 6 19 /07 /juillet /2008 21:12

... aurait-on envie de dire, joueur, au terme de la lecture de "L'Annonce faite à Joseph", premier roman d'Ivan Sigg, auteur et artiste dont j'ai déjà eu l'occasion de parler. Cet ouvrage a paru en 1999, et a dû faire rigoler dans pas mal de chaumières.

De quoi s'agit-il? L'auteur s'attache à retracer les quinze premières années, soit les années d'enfance, du petit Vladi, fils de Joseph (psy au tempérament sanguin voire stalinien qui déborde sur son fils) et de Marie (instit), couple de communistes convaincus. Le récit s'étend donc principalement des années 1960 à 1975, avec un excursus en 1956 (il faut bien raconter comment les parents se sont connus!) et en 2056 (il faut bien dire comment Vladi est mort).

Avant tout, saluons l'aspect confortable de la lecture: l'auteur a choisi de décliner son roman en "clichés" qui sont autant de brefs chapitres. Il propose ainsi au lecteur de feuilleter son albume de famille, y compris les photos perdues. Et comme une photo est censée immortaliser un événement exceptionnel, le récit ne manque pas d'action et de hauts faits évoluant entre Rabelais et le Cervantès du Don Quichotte. Cela, naturellement, avec quelques piques aux Allemands de l'Occupation, aux Suisses alémaniques (que l'auteur nomme "Suisses allemands"), aux communistes de France et d'URSS, etc.

Ayant lu également "La Touffe Sublime", je n'ai pas pu m'empêcher de comparer... le propos de "L'Annonce" ne se prête pas, en tout cas pas toujours, à la truculence qui caractérise "La Touffe sublime". Mais patience! Le lecteur sera servi. L'enfance du petit Vladi sera marquée par l'ingestion de vers blancs, par l'apprivoisement du territoire qui lui est imparti dans la "Voleveau" familiale, par l'apprentissage traumatisant de la natation, et par quelques piliers que sont, notamment, Pif et son gadget et la science-fiction. Il y a quand même quelques pages mémorables, à l'exemple de la mise du fenouil au vide-ordures.

En revanche, la prose de l'auteur ne saurait décevoir, et le jeu de mots le plus débridé et (parfois) le plus improbable  vous attend à tous les coins de page. Vous aimez les calembours à la chaîne? Vous serez servi. Les à-peu-près démentiels qui s'enchaînent? Il y a de quoi faire, de quoi se marrer même. Et de quoi se demander où l'auteur va chercher tout ça: à "Notre Père qui êtes odieux", titre de chapitre, répond tout naturellement un autre chapitre dont le titre est "Notre Mère qui êtes osseuse". Parfois, il vaut la peine de relire deux fois une phrase ou l'autre pour être sûr de n'avoir rien oublié... Tout cela donne à la moindre frasque de Vladi un côté épique et hénaurme, jouissif même, que n'auraient renié ni un Rabelais, ni un Albert Cohen. Et je vous laisse découvrir quel sens l'auteur donne au mot "crevette"... avec tous les potentiels que cela recèle.

Etonnant au début, l'ouvrage finit donc, au bout de ses 206 pages (avec générique de fin et table d'orientation)  par emporter l'adhésion hilare du lecteur... Bonne lecture, et bonne rigolade!

Dessin: une planche de Pif le Chien par Cabrero Arnal.
www.pif-collection.com

Partager cet article
Repost0

commentaires

Ivan Sigg 21/07/2008 15:11

Bonjour Daniel
merci pour cette belle critique qui dit tout de façon joyeuse et habile - la qualité comme les défauts - et surtout ton plaisir de lecteur.
ce livre a été écrit avec les pieds...
...dans le plat familial !
On y trouve rires au LITRE ET RATURES à chaque ligne.
en incendiaire des allures,
je te salue en l'écr-IVAN

Daniel Fattore 21/07/2008 21:29


Je t'en prie! J'ai passé un bon moment avec ce livre - à la fois différent, et fidèle à ce que je connais de tes écrits. Je me réjouis du suivant - dont tu m'avais parlé en son temps.


liliba 20/07/2008 09:22

ah ah, votre commentaire met l'eau à la bouche, et étant plutôt curieuse de nature, je vais me mettre en chasse de ce livre...

Daniel Fattore 21/07/2008 21:20


... j'ai pu l'obtenir récemment. Donc en dépit de sa publication il y a près de dix ans, vous devriez pouvoir le trouver en librairie, moyennant une commande - donc un petit délai. Mais il vaut la
peine d'être patiente!


Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.