Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2008 1 02 /06 /juin /2008 22:01

F10008hebdocoverageCette question, je me la pose depuis une dizaine de jours, depuis que j'ai reçu et feuilleté "L'Hebdo" n° 21, de la semaine du 22 mai 2008. Ce magazine romand se propose en effet de tirer le portrait des "cent personnalités qui font la Suisse romande", dans le cadre d'un espace de conférences nommé "Forum des 100". Acteurs médiatiques ou personnalités de coulisse, on a du joli monde, des espoirs et des personnalités qui n'ont plus rien à prouver. Mais certains choix, certaines options, me laissent songeur.

On peut déjà se demander ce que l'on entend par "faire la Suisse romande". En effet, personne n'est dupe: ceux qui sont présentés là ne "font" pas, concrètement, le pays. Ils en dessinent les contours présents, façonnent son avenir, déterrent son passé, donnent des impulsions. Ce sont des tronches, des esprits forts, tout ce qu'on veut. Mais au sens le plus concret du terme, ceux qui "font" vraiment la Suisse romande, rien à dire: ce sont les travailleurs, ceux qui mouillent leur chemise sur le terrain. Ceux-là mériteraient aussi qu'on leur consacre un Forum avec petits fours.

Il y a aussi un détail d'importance qui me chiffonne dans le classement des personnalités. Celles-ci sont en effet cataloguées en fonction de leur métier ou de leur fonction, leaders, espoirs, bâtisseurs, etc. Rien à dire, sauf sur un ou deux éléments que je m'en vais exposer. Il y a d'une part la catégorie "Artistes et provocateurs". Elle fait figure de fourre-tout où se côtoient Slobodan Despot, éditeur à l'enseigne de Xenia et révélateur d'idées, l'équipe de comiques radio de "La Soupe est pleine", le patriarche littéraire Jacques Chessex et la jeune auteur Anne-Sylvie Sprenger, le musicien Pascal Mayer. Tous excellent dans leur domaine; mais au fond, qu'ont-ils de commun? Cela, même si j'admets volontiers que dans leur acception la plus large, la culture et la création sont extrêmement protéiformes. Que fait par exemple le juriste et député Patrick de Preux dans cette catégorie, même s'il est présenté comme un homme atypique?

L'autre surprise vient quand on tourne la page. Là, on ouvre un nouveau classement intitulé "Penseurs et scientifiques". Hum hum... c'est là que je m'interroge: des personnalités comme Slobodan Despot sont-elles moins "penseuses" que l'historien Georges Andrey, auteur de "La Suisse pour les nuls", ou que les scientifiques de l'école polytechnique de Lausanne? Qui d'autre, plus qu'un artiste, s'échine jour après jour à penser le monde dans sa diversité et sa complexité? Et, demanderont peut-être certains, un théologien est-il vraiment un scientifique?

D'un côté, je me dis qu'il est difficile d'établir un tel classement, et que l'exercice finit toujours par vous renvoyer à l'impossibilité de coller une étiquette définitive sur la plupart des personnes. L'exiguïté du territoire romand doit par ailleurs poser un sacré problème à ceux qui recherchent cent personnalités, année après année, en essayant de ne pas toujours avoir les mêmes, pour les mettre en valeur. Mais mon interrogation persiste: à ce régime, n'a-t-on pas créé la catégorie "Artistes et provocateurs" pour y glisser en douce ce qui compte mais n'a pas trouvé place ailleurs? La suite à la prochaine édition du Forum...

L'Hebdo:
http://www.hebdo.ch
Le Forum des 100:
http://www.forumdes100.com

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.