Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2008 4 15 /05 /mai /2008 21:34

J'ai commis le présent texte pour le concours des "Nuits Intimes" 2006/2007, sur suggestion de l'écrivain Catherine Gaillard Sarron. Parmi les lauréats de ce concours, on trouve Mélanie Richoz, mais aussi la Belge Fanny Charpentier. Mon texte a été remarqué, ce qui m'a valu un prix assez généreux en chocolat... mais aussi sa mise en musique par Thierry Romanens et The Melting Fodge Project. Le résultat dépote assez bien...

Lettre à un être cher

Cher ami de toujours, 

Il est temps que je t’écrive ces quelques mots pour te dire à quel point tu comptes dans ma vie, une existence faite de tristesses et de désillusions à laquelle tu confères de précieuses étincelles de tendresse. Sans toi, que mon foyer serait froid ! Mais quand j’y reviens, après une rude journée de dur labeur, et que j’ouvre la porte, tu éclaires ma pauvre maison de ta féconde et chaleureuse lumière – cette petite lumière qui, au bout d’une route rocailleuse, m’attire comme une phalène. Naturellement, tu sais très bien me prendre par les sentiments, même quand il me semble ne plus en ressentir, tant je me sens vidé.

Ii tu savais mon cher, de quel bonheur chacun de tes dons m’inonde ! Ai-je envie, au crépuscule vespéral, d’une bière bien fraîche de ma marque préférée ? Toi, tu vas me la livrer, sans jamais te plaindre. Deux ? Complaisant, tu n’hésites pas à me l’offrir. Trois, quatre ? Aucun souci… Parfois bien sûr, tu me signales, quinaud, qu’il n’y en a plus. Dans ces circonstances, rarissimes il faut le dire, je te suis infidèle puisque je vais rechercher ce gouleyant plaisir chez Fred, au bar du coin. Mais je finis toujours par revenir vers l’être le plus important à mes yeux : toi. De temps à autre, tu me proposes un peu de viande froide, ou des yaourts, voire le pétillement d’une bouteille de champagne, les soirs où l’ambiance choisit de m’envelopper de ses amples velours de romantisme passionné. Une pizza chaude ? Ce n’est pas ta tasse de thé, nous le savons tous les deux. Mais tu ne me tiens pas rigueur d’en commander une chez Vittorio ; tu es même le premier à me rappeler son numéro de téléphone en me présentant, quand j’en ai besoin, sa carte de visite. Ce travail d’équipe suffit à faire de nos soirées télévision autant d’expériences inoubliables… alors qu’elles seraient si mornes sans toi.

Mais comme tout le monde, il t’arrive de tomber malade. Une tragédie, alors, fond sur notre modeste demeure. Mais qu’à cela ne tienne ! J’appelle mon ami Lucien, l’électricien. Lui connaît mieux encore que moi les secrets de ton cœur, et tout se passe comme si tu goûtais profondément les moments privilégiés où ses efforts se déploient sur toi, où ses doigts experts inspectent ton intimité engourdie. Chacune de ses visites te redonne vie. En récompense, tu n’hésites pas à lui offrir une de ces bières bien fraîches dont tu as le secret. Et tu sais très bien ne pas m’oublier.

Oui, mon cher ami, tu mérites bien une déclaration enflammée. Pour apporter autant de joies au vieux garçon endurci que je suis, il n'y a que toi, mon frigidaire, qui saches y faire.

Le blog de Fanny Charpenter: http://emmastuyts.skynetblogs.be/
Le site de Melting Fodge: http://www.fodge.ch/fodge-music/francais/artists/melting-fodge.html

Partager cet article

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Textes originaux
commenter cet article

commentaires

Filleke 19/05/2008 16:27

Mais que c'est réjouissant, tout ceci !

Daniel Fattore 20/05/2008 21:22


Tout frais, faut-il vous l'emballer? ;-)


liliba 16/05/2008 23:04

La chute m'a bien fait rire, ainsi que Lucien l'électricien !!! Nonobstant, beau texte, même sorti du congélo...

Daniel Fattore 17/05/2008 09:07


Merci de votre lecture... et à bientôt!


Michel Bosseaux 16/05/2008 09:22

Bonjour,

Votre blog, ainsi que cet article, sont cités dans la sélection du jour sur "Le tour des blogs", à l'adresse http://www.letourdesblogs.net/article-19601600.html.
Vos remarques et impressions sur la manière de présenter votre blog (ainsi que les autres) sont les bienvenues.

Cordialement.

Daniel Fattore 16/05/2008 19:43


Génial! Merci beaucoup pour ce coup de projecteur. Comme dit sur votre blog, je garde tout ça au chaud.


Marie 16/05/2008 08:22

J'aime beaucoup ta lettre. J'aurais bien aimé l'écouter, mais pareil que Marie-Catherine : pas d'extrait, et je n'ai pas trouvé où l'acheter.

Daniel Fattore 16/05/2008 19:44


Merci! J'ai mis un lien vers un bulletin de commande en ligne; par ailleurs, le disque doit être disponible chez les disquaires, moyennant commande peut-être. Effectivement, pas d'extrait du
"Frigidaire", snif...


Marie-Catherine 16/05/2008 06:48

Un frigidaire bien... aimable !
Bravo pour cette lettre, Daniel, elle mérite bien des chocolats... et d'être mise en musique par Thierry Romanens and Co.
Ca me plaît bien ce que ces messieurs font - et la qualité technique n'enlève rien (au contraire). Bien sûr, je suis un peu déçue qu'il n'y ait pas un extrait de ta lettre à toi, mais je n'ai aucun mal à imaginer que ton texte colle tout à fait à leur style de musique.
Quand brancheront-ils une vente en ligne de leurs morceaux ? ;-)

Daniel Fattore 16/05/2008 19:44


Merci! Je m'étais bien amusé à la pondre.
J'ignore s'il y aura une vente en ligne des morceaux; mais le disque est disponible, en ligne ou, sans doute, chez les disquaires - moyennant commande, peut-être.


Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.