Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 avril 2008 3 09 /04 /avril /2008 19:58

"Avec un titre comme celui-là, pas besoin de vous faire un dessin", écrit l'auteur de ce livre, en dédicace au service de presse. Avec un truc pareil, la couleur est donnée, et elle tache - chemises blanches s'abstenir. Mais je vais vous apporter deux ou trois éléments pour mieux capter l'enjeu.

Il y a en effet, dans le monde du livre, des ouvrages qui passent totalement inaperçus. Faiblasses, mous, blafards, gris, on pourrait parler d'une foule anonyme de livres. Et parmi les livres qu'on a peu vus, il y a quelques années, il y a eu "La Touffe Sublime" d'Ivan Sigg, paru chez Julliard. Je n'ai guère retrouvé de recensions à son sujet dans les poubelles du Web. Or, celui-là est ENORME! Plantons le décor: il s'agit de quatre compères, artistes du visuel, qui décident de s'associer afin de devenir "les Beatles de l'art", sous le nom collectif de "La Touffe sublime". Ils vont de succès en succès, exposent leurs grands formats partout dans le monde, et finissent par splitter, comme tout bon groupe à succès qui se respecte.

Pour mieux cerner ses personnages et leur caractère, l'auteur a choisi de leur donner des surnoms d'animaux. On se retrouve donc avec un héron, un blaireau (si, si!), un ours et un loup. Chacun des peintres en a les caractéristiques, physiques ou psychiques, et l'auteur les fait évoluer et se confronter sans vergogne, à deux, trois, quatre, ou plus au gré des amours (physiques, non mais avec un titre comme ça, vous croyez qu'on en reste à jouer au Scrabble?) de rencontre. La ménagerie se retrouve dans des situations impossibles, chapitre après chapitre; s'il est un événement mémorable, c'est celui où l'un des protagonistes capte la radio dans l'avion parce que ses plombages font galène...

Il y a sans doute une part de vécu dans ce récit, puisque l'auteur est lui-même artiste peintre. "La Touffe Sublime" est naturellement mené à un rythme d'enfer; la déconne est au rendez-vous à chaque coin de page. Truculent dans le ton, bourré d'une verve salutaire, il se dévore avec force éclats de rire. Attention: ça laisse des taches. Mais je vous souhaite une bonne lecture... si vous retrouvez cet ouvrage.

Ivan Sigg, La Touffe Sublime, Julliard, 2003.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Ivan Sigg 22/05/2008 19:48

Bonjour Daniel
j'avais griffonné 350 dédicaces pour le service de presse différentes (dont la moitié avec un dessin) lors de la sortie de ma Touffe Sublime! Aucun retour en 2003! Ventes : 350 ! Ca fait pas un livre culte ! Bien content que tu te retrouves avec une telle dédicace dans les mains, que tu te sois régalé et que tu en fasses profiter les autres. Mon premier roman s'appelle "l'annoncefaite à Joseph" et je crois qu'il prête à rire aussi. Le troisième est déposé chez Eloïse d'Ormesson (première lecture très positive)et j'attends le verdict...
Pour voir mes boulots de peintre voici mon site et mon blog
www.ivan-sigg.com.
ivansigg.over-blog.com
Merci encore à toi, grand lecteur !
art-micalement
Ivan Sigg

Daniel Fattore 22/05/2008 21:40


Merci de votre message!
Sincèrement, je l'avais trouvé excellent! Vigoureux, savoureux, je me marrais tout seul en lisant "La Touffe Sublime", ce qui ne m'arrive pas souvent. La scène où l'un des artistes capte la radio
grâce à ses plombages dans l'avion est à verser. Je reste très, très étonné de ce que tu m'annonces: peu de ventes, zéro retour, en dépit d'un envoi massif à la presse! Alors que ça
mérite...
Je note l'existence de "L'Annonce", et suivrai avec attention l'affaire du troisième ouvrage, chez Héloïse d'Ormesson. Merci du tuyau, et bonne continuation!


Marie 10/04/2008 19:19

Effectivement, ça donne envie ;-) !

Daniel Fattore 10/04/2008 22:31


... et c'est que le prénom! C'est truculent au possible, complètement allumé, ça dépote les géraniums!


Pffftt... 10/04/2008 13:46

c super tentant en effet...je vé tenter(mince répétita-bis, désolée) de noter ces références là dans un coin de bout de carnet...mais kan même vous en lisez vachement des boukins Daniel ! ça + "la liberté" ça en fait beaucoup des mots ki s'impriment dans votre ciboulo ! En attendant, à bientôt de vous relire attentivement !!!

Daniel Fattore 10/04/2008 22:30


"La Touffe Sublime" est énorme, formidable, en effet. Et on en a très peu parlé.
Je lis vachement de bouquins, en effet... j'ai du temps dans les transports publics, en particulier, et sinon c'est une passion qui m'accompagne depuis l'automne 1988. Bientôt vingt ans de
bouquins!
Quant à "La Liberté", je la lis, assez vite, et j'écris aussi dedans - mais sur la musique. Donc les mots s'impriment dans le canard...
Encore merci de vos fidèles passages!


Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.