Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2016 4 29 /09 /septembre /2016 23:11

Scavo Pape"Les ennemis du Pape" commence sur une scène forte: François échappe de justesse à un attentat fomenté par des islamistes aux Philippines. En bon journaliste, Nello Scavo embarque ainsi son lecteur directement dans l'action. Ce vaticaniste italien propose, dans un ouvrage solidement construit, un aperçu de celles et ceux qui ont des raisons d'en vouloir au pape François, alias Jorge Maria Bergoglio.

 

Pour ce faire, l'auteur agence son propos de manière concentrique: il part de ce qui est apparemment loin du pape et s'en rapproche progressivement, au fil des chapitres. Il est piquant de constater, dès les premières pages, que la CIA et ses "007" observent le pape François de très près, et pas d'un oeil amène, avant même son élection à la tête de l'Eglise catholique. Révélant force documents, l'auteur montre l'acuité des services secrets américains.

 

Les Etats-Unis sont du reste une constante du livre "Les ennemis du Pape", et il est par exemple intéressant d'observer les volte-face du parti républicain: face à François, il oscille entre le nécessaire soutien à l'industrie des armements, opposée au Pape, et la popularité de ce dernier.

 

Plus généralement, le lecteur voit les Etats-Unis comme des maîtres du monde prêts à faire taire ce qui peut s'opposer à eux et, en particulier, à leur puissance militaire. Pape de la paix, en effet, François se positionne sans ambages contre la lucrative industrie des armements. Et ses propos sonnent comme des déclarations de guerre que l'auteur analyse de près, parfois mot par mot.

 

Le lecteur des "Ennemis du Pape" devra passer par des parties complexes où l'auteur dépeint les rapports de force géopolitiques. Le Pape semble bien loin; mais c'est pour mieux s'en rapprocher, à l'occasion de cas spécifiques tels que le rapprochement entre les Etats-Unis et Cuba, où François a joué un rôle de facilitateur. L'auteur rappelle aussi le passage du Pape face au Parlement européen, émouvant, et en profite pour épingler les (rares) critiques de cette démarche, tel un certain Jean-Luc Mélenchon.

 

La parole du Pape porte, et comme François est parfois d'une inconscience assumée, il n'hésite pas à dénoncer des maux d'aujourd'hui. L'auteur analyse entre autres le versant écologiste du Pape qui, s'il s'articule assez naturellement avec le message du Christ, fait grincer quelques dents - aux Etats-Unis entre autres! Les multinationales telles que Monsanto sont ici citées comme adversaires de François, qui en dénonce les dérives qui répandent la misère pour le profit de quelques-uns.

 

Enfin, la dernière partie se concentre sur les ennemis proches du premier pape argentin. On se retrouve donc en Italie, où François ne s'est pas gêné pour excommunier des mafieux et ne s'est pas fait que des amis lorsqu'il a entrepris de faire le ménage dans les institutions bancaires du Vatican. Observant les coulisses de ce petit pays, l'auteur met en évidence un entourage ecclésiastique parfois bassement matériel (chipotant par exemple sur la taille d'un logement de fonction) ou accroché à des honneurs et prérogatives peu en phase avec le message de dépouillement de l'Eglise. Enfin, le journaliste n'oublie pas de citer les menées de l'ultra-gauche italienne, fort marrie de se faire doubler sur son propre terrain: la défense des pauvres. Mais dans cette démarche, l'ultra-gauche est-elle elle-même sincère?

 

Nourri d'informations émanant d'agents secrets anonymes dont les conversations allusives sont retranscrites, rehaussé de documents et de sources écrites italiennes ou américaines entre autres, Nello Scavo met en évidence un pape François politique, écouté et pris au sérieux, qui a compris que pour promouvoir la paix dans le monde, il faut savoir monter sur le ring et se battre. Impossible de ne pas repenser à "Le pape François, un combat pour la joie" de Jean-Louis de la Vaissière, qui dessinait le portrait d'un pape éminemment aimable. Nello Scavo dessine quant à lui un pape qui a le courage de déplaire - et pourtant, c'est la même personne: un homme qui aspire plus que tout à la paix et à la fin de la misère dans le monde, et qui est prêt à se battre jusqu'au bout pour ces causes.

 

Nello Scavo, Les ennemis du Pape, Paris, Bayard, 2016, traduction de Geneviève Lambert.

 

Merci à Babelio et aux Editions Bayard pour l'envoi.

tous les livres sur Babelio.com

Partager cet article

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Livres - essais Nello Scavo
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.