Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 21:18

Fouassier DeuxLu par Goliath.

 

Les tâches décrites dans chaque nouvelle de ce recueil sont difficiles, évoque la quatrième de couverture. Et il faut aller jusqu'au bout, comme pour une course de fond. L'écrivain Luc-Michel Fouassier offre dans "Deux ans de vacances et plus" un bouquet de textes dont les personnages sont invités à aller au bout d'eux-mêmes. Il sera même question, dans "Rétroviseur", de refaire le voyage de noces de ses parents, un peu comme dans "Comme une perle en son écrin..." d'Alba Kertz!

 

À chaque fois, l'auteur, habile magicien des mots, est tout à fait capable de donner un sens nouveau à cette quête d'aboutissement déclinée sur sept nouvelles.

 

Témoin en est la première nouvelle du recueil, le remarquable texte "L'Accompagnateur". L'auteur invite son lecteur à une balade d'exception: une course d'ultra-fond, rien de moins. Comme narrateur, il propose celui qui fait le soutien moral et logistique d'un coureur - un fils qui suit son père, un second rôle par excellence. Les efforts de chacun sont décrits dans un esprit qui rappelle certaines pages de "Le cimetière de pianos" de José Luis Peixoto: chaque poignée de kilomètres a sa difficulté qu'il faut gérer, et l'auteur de "L'Accompagnateur" ne manque jamais de la dessiner avec précision. Cela, à la nuance près que "L'Accompagnateur" dessine les doutes de l'accompagnateur, soutien extérieur. Et son auteur, en un dernier retournement, donne à la figure du père toute sa grandeur: ce "Tu vois,... tu vaux quelque chose..." est une superbe manière de rendre hommage au suiveur, et un hommage infini à l'humble fils, dont l'effort est ainsi reconnu et magnifié.

 

L'auteur ne peut s'empêcher d'installer un personnage homologue d'écrivain dans son recueil. Est-ce un peu de lui-même qu'il a mis là? L'utilisation de la première personne du singulier et la description de difficultés indissociables du métier d'écrire paraissent des pistes qui vont dans cette direction. Techniquement, il est question d'un personnage à renommer ou d'une fin à refondre. Pour finir, intervient un retour au réel: l'épouse du narrateur va jouer son rôle pour mettre fin à "Une hésitation", avec pragmatisme.

 

Le lecteur goûtera aussi "Quatre vides, deux entamés", narration désabusée d'un repas de famille particulièrement ennuyeux dont il faut bien venir à bout. Le narrateur est bien campé, et l'on imagine sans peine une figure blasée, observatrice désabusée, éventuellement nourrie à l'alcool. Pour accrocher son lectorat, l'auteur choisit de jouer avec les noms d'animaux, en un exercice de style bref mais réussi: une noce, c'est, après tout, quelques dizaines de personnes qui s'observent, prêtes à se sauter dessus comme  des fauves.

 

Enfin, ce sont encore des solennités qui concluent un recueil qui emprunte son titre à Jules Verne. Cet écrivain est la figure directrice d'une nouvelle qui rend hommage aux dessins animés d'autrefois dans un style tout de connivence. Mais je m'égare: pour conclure le recueil, "Condoléances, escalator et nems" s'ouvre sur un office de funérailles, vu par l'ami du défunt. Celui-ci essaie, avec un succès particulier, de redonner vie à son ami Pascal.

 

L'écriture est classique et sans éclat, certes. Cela dit, dans cette manière discrète, l'auteur dessine les virages de vies humaines, accrochées par un événement ou un grain de sable qu'il saisit à la perfection. Ce peut être un décès, une fille qui ressemble à Isabelle Adjani, ou tout autre chose. Ce sont autant de destins d'aujourd'hui, précisément observés et bien rendus.

 

Luc-Michel Fouassier, Deux ans de vacances et plus, Louvain-la-Neuve, Quadrature, 2016.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.