Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 06:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Anjelica, Ankya, Azilis, Bénédicte, Bookworm, Caro[line],Chrys, Emma, Fleur, George, Herisson08, Hilde, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, MyrtilleD, Séverine, Violette.

 

Le Doudou

 

Il semble fatigué, son poil est défraîchi
Et d’un blanc éclatant, il a viré au gris.
Je l’ai pourtant lavé, bien plus que de raison,
Désirant tendrement que tes nuits sentent bon.

 

Il a perdu son nez à force de caresses,
De gestes maladroits et sans délicatesse
J’ai dû le remplacer par un bouton velours
Pour vite consoler ton cœur devenu lourd.

 

Je n’ai jamais compté le nombre de ces nuits
Passées à explorer les recoins de ton lit,
Recherchant affolée, quand tu faisais tes dents
L’oreille décousue par tes mordillements.

 

Ton profond désarroi, ton angoisse, étaient tels
Que tu battais l’ancien record de décibels.
Assise auprès de toi je recousais l’oreille
Pour apaiser tes cris et te rendre au sommeil.

 

Tu as grandi depuis, tu n’es plus une enfant,
Te voici jeune fille, presque adulte et pourtant
Tu n’as jamais voulu te séparer de lui ;
Il rassure toujours les affres de tes nuits.

 

Il a bien triste mine et n’est plus reluisant,
Néanmoins il demeure ton humble confident.
Il a subi le temps, souffert de ses attaques
Mais ton attachement, lui, est resté intact…

 

Liliane Rosati. Source: Webnet.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Dimanches poétiques
commenter cet article

commentaires

Alba Kertz 31/01/2016 16:47

Merci pour ce très joli et touchant poème, d'une actualité éternelle... J'ai pour ma part, dans une corbeille à souvenirs, une petite collection de Doudous; plus ou moins "usés" d'amour, de bisous, de caresses ou de larmes... Parfois de colères enfantines qui laissent présager de vigoureux tempéraments mais aussi des caractères prometteurs ! C'est une poésie de maman, incomparable, empreinte d'une tendresse infinie. Bravo ! Alba Kertz

DF 01/02/2016 20:46

Touchant en effet! Et en plus, le sujet est original, et traité avec pertinence.

Merci aussi pour votre message; je vous réponds tout prochainement.

Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.