Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2015 7 02 /08 /août /2015 05:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Alex, Amos, Anjelica, Ankya, Azilis, Bénédicte, Bookworm, Cagire, Caro[line], Chrestomanci, Chrys, Edelwe, Emma, Esmeraldae, Ferocias, Fleur, George, Herisson08, Hilde, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, Marie, MyrtilleD, Saphoo, Séverine, Tinusia, Violette, Yueyin

 

La crème de Chavannes-les-Forts

(petit poème en vers de onze pieds)

 

Je n'oublierai jamais ton corps onctueux

Environnant ma langue tout comme un lierre,

Ton goût suave et savoureux, ton moelleux,

Dans les jardins divins de Bouloz-la-fière,

Sublime crème de Chavannes-les-Forts,

Tôt dégustée sur un couple de meringues,

Chez mes chers amis au tempérament dingue,

Aux talents de maîtres-queux et au coeur d'or!

 

Quand sera terminé le temps du boulot,

Ah! emporter au Ciel Chavannes-les-Forts

Et sa crème et les meringues de Bouloz

Et les Clerc, qui sont à eux seuls des trésors,

Oublier stress, soucis, sueur, peine et deuils

Et laisser sur la terre tous nos cercueils

En corbillard fribourgeois à croque-mort

Pour aller déclamer Là-Haut ce poème,

La bouche toute embardouflée de la crème

Céleste et douce de Chavannes-les-Forts!

 

Jacqueline Thévoz (1926- ), De la Terre au Ciel, Sierre, Editions A la Carte, 2015.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Dimanches poétiques
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.