Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 05:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Alex, Amos, Anjelica, Ankya, Azilis, Bénédicte, Bookworm, Cagire, Caro[line], Chrestomanci, Chrys, Edelwe, Emma, Esmeraldae, Ferocias, Fleur, George, Herisson08, Hilde, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, Marie, MyrtilleD, Saphoo, Séverine, Tinusia, Violette, Yueyin.

 

Chanson XXXIX

 

Si j'avais tel crédit,

Et d'Amour récompense,

Comme l'envieux pense,

Et comme il vous a dit:

Menteur ne serait dit,

Ne vous froide amoureuse,

Et moi, pauvre interdit,

Serais personne heureuse.

 

Quand viens à remirer

Si belle jouissance,

Il n'est en ma puissance

De ne la désirer:

Et pour y aspirer,

N'en dois perdre louange,

Ne d'honneur empirer:

Suis-je de fer, ou Ange?

 

Qu'est besoin de mentir?

J'ose encore vous dire,

Que plus fort vous désire,

Quand veux m'en repentir.

Et pour anéantir

Ce désir qui tant dure,

Il vous faudrait sentir

La peine que j'endure.

 

Votre doux entretien,

Votre belle jeunesse,

Votre bonté expresse

M'ont fait vôtre, et m'y tiens.

Vrai est que je vois bien

Votre amour endormie:

Mais langueur, ce m'est bien,

Pour vous, ma chère Amie.

 

Clément Marot (1496-1544), L'Adolescence clémentine, Paris, Poésie/Gallimard, 1987.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Dimanches poétiques
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.