Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2014 7 07 /09 /septembre /2014 05:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Alex, Amos, Anjelica, Ankya, Azilis, Bénédicte, Bookworm, Cagire, Caro[line], Chrestomanci, Chrys, Edelwe, Emma, Esmeraldae, Ferocias, Fleur, George, Herisson08, Hilde, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, Marie, MyrtilleD, Saphoo, Séverine, Tinusia, Violette, Yueyin.

 

Nuit et soleil

S'entremêlent aux battements de la vie.

 

L'obscurité

Entrouvre la porte

D'un matin de juin

Alourdi par l'absence.

 

Sous un ciel désentoilé

Comme une certitude

Le vent

Dissipe mes tourments

En volutes poétiques.

 

Là-bas au fond du jardin

Ces pierres usées

Ne sont-elles pas l'étendard

                                             De vos paysages blancs?

 

Comme une première fois

L'oiseau libre

M'a offert

Un autre regard

                           Sur les rivages de l'enfance.

Nuit et soleil.

 

Danielle Risse (1951- ), Enfance volée, Vevey, L'Aire, 2013.

 

La poétesse Danielle Risse présentera son recueil "Enfance volée" à l'occasion d'une soirée lecture et musique organisée par la Société fribourgeoise des écrivains. Cette manifestation aura lieu le 16 septembre 2014 à 20 heures au Centre le Phénix à Fribourg. Bienvenue à toutes et à tous!

Partager cet article

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Dimanches poétiques
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.