Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 16:13

hebergeur imageGumières est un village aux confins du département de la Loire. Son histoire est fort longue déjà. Enfant du pays devenu Lyonnais d'adoption, l'auteur Alain Chassagneux a choisi d'en donner quelques aperçus. Le résultat s'intitule "Gumières, vent arrière et vent debout". Un ouvrage paru en 2011 aux éditions des Monts d'Auvergne.

 

Il s'agit d'un livre court, richement illustré en noir et blanc: l'auteur est allé chercher les photographies qui émaillent les pages de "Gumières, vent arrière et vent debout" dans différents fonds d'archives, ainsi que dans les affaires familiales. De nombreux portraits, souvent de personnes de la famille de l'auteur, donnent corps au récit, et lui donnent une dimension personnelle.

 

L'auteur adopte un style classique où les phrases longues ne sont pas rares. C'est une manière d'écrire exigeante pour le lecteur, verbeuse parfois. Soucieux encore une fois de personnaliser son propos, l'auteur glisse parfois un regard enfantin - on comprend assez rapidement que c'est le sien. A cela vient s'ajouter la personnalité d'un garde-chasse, vue par Constant Troyon (illustration en page 9).

 

Le voyage dans le temps s'avère volontiers pointilliste, l'auteur n'hésitant pas à avancer et à reculer à travers les décennies. Le lecteur pourra regretter qu'il ne soit pas davantage question de la Deuxième guerre mondiale, ni des périodes les plus actuelles: on n'aura pas de réponse à la question posée par la quatrième de couverture: "Gumières serait-il donc aujourd'hui rattrapé par le vent du progrès et condamné à son tour, à vivre résolument avec son temps?".

 

Cela dit, on retiendra les descriptions détaillées du temps de la Terreur (objets religieux cachés pour qu'ils échappent à la fonte - des épisodes qu'on retrouve dans d'autres localités de France), les épisodes de la Grande Guerre vécue par les villageois envoyés au front (des lettres sont abondamment citées), et même l'une des dernières anecdotes, portant sur l'éclipse totale de soleil du 15 février 1961. Enfin, l'auteur relève le rôle joué tout au long des ans par les acteurs religieux catholiques dans le village: foi, enseignement, mais aussi dissensions entre jansénistes, jésuites et catholiques ordinaires.

 

Au final, Alain Chassagneux offre un joli aperçu, un brin vagabond, parfois pittoresque, de l'histoire d'un village de France profonde. Cet aperçu est enrichi par un important travail de recherche et - c'est un clin d'oeil sympathique aux littéraires - par quelques citations d'écrivains d'ici et d'ailleurs, disséminées tout au long du texte.

 

Alain Chassagneux, Gumières, vent arrière et vent debout, Champetières, Editions des Monts d'Auvergne, 2011.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.