Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 21:07

hebergeur imageLu par Agathe, AleXa, Art Souilleurs, Biblioblog, Chaplum, Claude Le Nocher, Emeralda, Les ados et la lecture, Morgane, Mrs Pepys, Neph, Philippe Poisson, Sharon, Sophie, Stemilou.

Défi Thrillers et polars.

 

La Première guerre mondiale est un sujet d'actualité. Il est dès lors pertinent de se plonger dans les enquêtes de François-Claudius Simon, imaginées par Guillaume Prévost et qui trouvent leur cadre dans l'immédiat après-guerre. "La valse des gueules cassées" est le premier d'une série de trois romans; il est paru en 2010 chez NiL. Il était grand temps que je m'y mette...

 

Rappelons brièvement l'intrigue de "La valse des gueules cassées": en 1919, des cadavres horriblement défigurés sont retrouvés à Paris, et le Quai des Orfèvres est sur la brèche. Ces cadavres rappellent de façon évidente les "gueules cassées", militaires revenus de la guerre défigurés ou mutilés. A qui profite le crime? Un fond d'horreur s'installe...

 

hebergeur imageVivace d'esprit, François-Claudius Simon est aussi un débutant dans la police; l'auteur insiste sur ce point en allant jusqu'à décrire la première journée de travail de son personnage. Originale, la mise en scène d'un débutant l'est indéniablement: l'auteur a pas mal de latitude pour montrer un personnage humain, pas encore routinier, qui fait des erreurs et a des coups de génie. Et qui osera démasquer le coupable... Tout cela le rend éminemment sympathique.

 

"La valse des gueules cassées" est un polar classique, où le coupable n'est connu qu'à la fin, au terme d'une vaste enquête de terrain, assortie d'un brin de réflexion qui permet de trouver et d'assembler progressivement les pièces du puzzle. Il est agréable de lire un roman qui n'est pas bourré de gadgets technologiques - il y a là une vraie ambiance de lutte des policiers contre les coupables, avec les moyens du bord (la police scientifique débute) et sur fond de guerre des polices. Et c'est l'humain, non l'informatique, qui finit par faire la différence!

 

L'auteur excelle du reste à créer des caractères qui sonnent vrai, chacun à sa manière - qu'elle soit détestable, comme ce couple Maupin pétri de préjugés racistes primaires, ou franchement sympathique, comme la logeuse de François-Claudius Simon. On trouvera aussi, au fil des pages, une socialiste féministe au tempérament bien trempé (à une époque où les socialistes de tous les sexes étaient considérés comme de dangereux agitateurs), et d'anciens combattants qui manient l'humour pour mieux vivre avec les mutilations qu'ils ont subies.

 

Les éléments de terrain permettent aussi à l'auteur de montrer une époque, ce qu'il fait avec érudition et sensibilité - sans lourdeur, avec un parfait naturel. L'actualité elle-même est présente, entre autres par le biais de la figure de Landru, qui crée un contrepoint réel et familier à une enquête imaginée. Le titre du livre, quant à lui, trouve une concrétisation littérale plutôt terrible dans ce roman alerte et accrocheur, qui soigne les ambiances et est constamment traversé par le souci de faire revivre une époque particulière et les gens qui l'ont vécue.

 

Guillaume Prévost, La valse des gueules cassées, Paris, NiL, 2010.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ravine 12/11/2014 13:22

Rien que la couverture me donne envie, on croirait vraiment que ce François-Claudius Simon est un personnage qui a réellement existé. Et puis j'avais bien aimé L'Assassin et le Prophète du même auteur, donc je suis très tenté.

DF 12/11/2014 22:03

Essayez, ça se lit facilement et c'est du solide. A noter que l'auteur, depuis, a écrit d'autres romans avec François-Claudius Simon. J'ai "La Berceuse de Staline" sur ma pile à lire...

Alex-Mot-à-Mots 22/06/2014 17:19

Un roman policier avec une ambiance ? Je suis preneuse.

DF 22/06/2014 18:43

... et un soupçon d'actualité, vu les commémorations relatives à la Première guerre mondiale. A goûter; et si tu aimes, il y a plusieurs tomes... même si celui-ci tient très bien tout seul.

Sharon 22/06/2014 11:11

J'ai acheté le tome 4 hier - et je l'ai lu dans la foulée.

DF 22/06/2014 16:52

C'est juste que la présence d'un tome 4 m'a surpris: le premier volume annonçait seulement trois volumes... enfin, tant mieux: nous retrouverons ce personnage de François-Claudius une fois de plus.

Sharon 22/06/2014 15:44

Oui, après la Valse des gueules cassées, nous avons Le bal de l'Equarrisseur, le quadrille des maudits et La berceuse de Staline.

DF 22/06/2014 14:30

Quatrième, carrément? On dirait donc que la série s'est prolongée...

Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.