Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 05:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Alex, Amos, Anjelica, Ankya, Azilis, Bénédicte, Bookworm, Cagire, Caro[line], Chrestomanci, Chrys, Edelwe, Emma, Esmeraldae, Ferocias, Fleur, George, Herisson08, Hilde, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, Marie, MyrtilleD, Saphoo, Séverine, Tinusia, Violette, Yueyin.

 

La Camargo

 

A Mme Saint Pol Roux

 

L'exquise Bouquetière aux sourires discrets,

Camargo, la danseuse adorable, c'est Elle!

Sa main pâle, doigts fins, nous offrant des oeillets

S'enrubanne au frisson câlin de la dentelle.

 

Fanfreluchés un peu sous le bleu des lacets

Vers le tulle mutin givré de brocatelle,

On devine en leur grâce éblouissante et frêle,

Ses seins blancs et neigeux enclos au corselet.

 

Une toque enfantin caprice, à son oreille

Se penche, bride au vent, sur ses cheveux poudrés

Et ses yeux sont naïfs et sa bouche est vermeille.

 

Dans la pourpre du soir tendre et crépusculaire,

Avec le charme doux de ses longs cils nacrés

La belle au front câlin s'ingénie à nous plaire.

 

Emile Boissier, Anthologie poétique, éd. Jean-Pierre Fleury, Cluj-Napoca, Casa Cărţii de Ştiinţă, 2009. Préface d'Olivier Mathieu.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Daniel Fattore - dans Dimanches poétiques
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.