Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 20:35

hebergeur imageLu par Blablablamia, Bertrand Guillot, Yv.

 

"Traîne-savane", c'est un livre où il est question de David Livingstone, mais aussi d'une belle histoire d'amour au coeur du Congo - une histoire qui se termine par un mariage, comme il se doit... "Traîne-savane", c'est aussi un livre que Guillaume Jan vient de publier aux éditions Intervalles (merci à elles pour l'envoi!), offre à son lectorat un voyage exceptionnel dans un Congo en quatre dimensions - puisqu'aux trois dimensions familières de l'espace, vient s'ajouter celle du temps.

 

D'un point de vue formel, "Traîne-savane", en effet, se présente comme un récit de voyage, faisant alterner la narration des péripéties du narrateur et des considérations et réflexions sur les choses vues. Mais l'auteur apporte une dimension supplémentaire à ce récit en lui offrant la profondeur de l'histoire. Les chapitres relatant le voyage du narrateur alternent en effet avec des chapitres qui relatent l'existence de l'explorateur écossais David Livingstone. Le lien entre les deux? L'Afrique bien sûr; mais l'auteur a par ailleurs la présence d'esprit de créer tout un jeu d'échos entre les deux récits parallèles. Et puis, il y a l'errance, les moments où l'on se perd: "Monsieur Guillaume" se perd beaucoup, comme David Livingstone autrefois.

 

A noter d'ailleurs que le lecteur finit par prendre rendez-vous, d'un chapitre à l'autre: ceux consacrés à David Livingstone portent systématiquement une citation tirée du "Don Quichotte" de Cervantès en exergue. Il y aurait du reste quelque chose à dire sur le jeu des exergues et des titres de chapitre: ceux-ci sont souvent des citations ou des titres de livres, repris tels quels ou à peine modifiés. Au hasard, on reconnaît "Ailleurs si j'y suis" d'Antoine Laurain (le seul roman de lui que je n'ai pas lu...!), "Tristes tropiques" de Claude Lévy-Strauss, "Noces suivi de l'été" d'Albert Camus, etc. Certaines références de l'auteur sont du reste indiquées en fin d'ouvrage; on y retrouve un certain Philippe Jaenada, qui fait une apparition dans "Traîne-savane".

 

Un livre qu'on aimerait nommer "roman", ou "récit vécu"... quelle est la part du réel dans "Traîne-savane"? Jamais ce livre ne se présente comme un roman, et la densité de la narration suggère un vécu réel - jusqu'au mariage de "Monsieur Guillaume" avec Belange chez les pygmées. Cela dit, l'auteur n'avoue jamais que ce "Monsieur Guillaume", c'est lui. On admettra donc que si roman, donc (re)création artistique, il y a, c'est certainement dans l'agencement du récit en vue de créer une émotion chez le lecteur. Celle-ci sera pétrie d'empathie pour le Congo, un pays présenté comme fichant le camp après une histoire douloureuse, parfois victime de lui-même. Elle sera pleine d'inquiétude dès lors qu'il s'agira de suivre les parcours croisés de David Livingstone et de "Monsieur Guillaume" à travers les contrées sauvages de l'Afrique. Elle sera faite de joie lorsque le narrateur mettra son coeur à nu, avec la naïveté explosive des jeunes amoureux.

 

Cela, sans oublier le dépaysement, bien sûr, de rigueur dans un tel ouvrage, qui présente le Congo comme le pays de tous les paradoxes, où l'on se "sape" à l'européenne à grands frais alors qu'on n'a pas de quoi nourrir sa famille, où l'on fait preuve d'un optimisme sans faille malgré la misère noire. Là aussi, l'émotion est présente: il arrive que le lecteur sourie, mais aussi qu'il ressente une indéniable amertume, suscitée par ce que l'auteur donne à voir. Captivante et colorée, sa plume sait donner au lecteur l'envie de tourner les pages - et, pourquoi pas, de partir à son tour, pour découvrir ce que la savane et ceux qui y vivent peuvent lui apporter.

 

Guillaume Jan, Traîne-savane, Paris, Intervalles, 2014.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.