Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 18:45

hebergeur imageLu par Francis Richard.

Défi Premier roman.

 

Vous le savez comme moi: il s'en passe de belles sur Facebook. L'arnaque amoureuse est une forme de relation virtuelle favorisée par ce genre de réseau social. Née au Brésil, l'écrivaine Nadine Richon se sert de cette trame, faite de chantages affectifs visant à soutirer de l'argent à la victime, pour développer un premier roman au titre en forme d'oxymore: "Crois-moi, je mens". Présenté comme "une fable moderne", il interroge son lectorat sur son rapport au réel et au mensonge. Quitte à jouer avec lui, comme tout bon romancier sait le faire.

 

Le mensonge ne commence pas directement dans le monde d'Internet: la narration commence par donner la parole à Violette, une sexagénaire isolée qui vit sa vie par procuration après avoir perdu son emploi. En faisant intervenir dès la première phrase la figure de l'acteur de cinéma Gary Cooper, l'auteure plonge son lectorat dans les images fallacieuses qui nous entourent: le cinéma et ses contes ne sont pas moins mensongers que l'internet. Sauf que le genre cinématographique repose sur une convention: tout le monde connaît la part d'invention que tout film recèle. Avec Facebook, c'est beaucoup plus flou. Et lorsqu'un gars fait mine de s'intéresser à la vieille dame, l'arnaque commence, sur un levier classique résumé par la citation d'André Comte-Sponville placée en exergue de ce roman: "Quoi de plus passionnant que d'aimer ou d'être aimé?"

 

hebergeur imageCe qui pourrait n'être que le roman somme toute ennuyeux de solitudes juxtaposées devient fascinant dès lors que s'installent en parallèle, dans une polyphonie bien ordonnée, un certain nombre de personnages. Cette polyphonie permet d'éviter l'écueil du manichéisme, en donnant corps à un arnaqueur qu'on pourrait croire froid, sans scrupule et, en définitive, sans visage. Quitte à prendre le risque de lui trouver des excuses, en effet, l'auteur a l'habileté d'aller voir qui est ce bonhomme, ce qui peut motiver ses démarches illicites, et pourquoi. Difficile, cependant, de démêler le vrai du faux, l'arnaqueur aux noms multiples étant également habile à construire des scénarios à l'attention de ses correspondantes.

 

La polyphonie permet par ailleurs d'offrir à chacun de ses personnages une voix qui témoigne de leur personnalité. Le contraste est maximal entre Violette, la sexagénaire que tout le monde a oubliée, et Catherine, quadragénaire, beaucoup plus déterminée. Ce que trahissent, d'un point de vue formel, des points d'exclamation et, surtout, le choix de la première personne du singulier, qui lui donne tout de suite une plus forte présence. Les figures masculines de l'arnaqueur et d'Alexandre/Sacha, qui lui prête malgré lui sa plastique d'ancien hardeur, font dès lors figure de contrepoints.

 

Il est du reste à noter que l'homme le plus "vrai" de ce roman est justement Alexandre, acteur d'un genre cinématographique menteur s'il en est, et que c'est grâce à lui que Violette fera la jonction entre le réel et le virtuel, bouclant par le cinéma ce qui s'est ouvert avec du cinéma. Avec "Crois-moi, je mens", Nadine Richon signe ici une entrée réussie en littérature, tout empreinte de tendresse pour des personnages qu'elle dessine avec un sens de la nuance qui n'exclut en aucun cas la précision.

 

Nadine Richon, Crois-moi, je mens, Orbe, Bernard Campiche, 2014.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Danielle 13/01/2017 16:46

Madame,

Merci pour cette analyse précise dont j’ai hélas trop tard compris les mécanismes. En effet, je sors de mon silence avec une phobie pour les ordinateurs puisque en mars 2015, j’ai été approché par un homme, puis par un autre (son ami) et durant 1 an j’ai versé l’équivalent de 80 000euros sans me rendre compte de l’escroquerie. C’est en recevant un chèque volé que j’ai tout découvert. J’ai porté plainte mais je n’ai eu de honte et effondrement psychologique. Depuis je vois un psychiatre, je ne sors plus et je n’approche plus aucun site de rencontre. Cela m’aura couté une telle souffrance que je ne vis plus qu’au jour le jour. C’est ainsi que j’ai cherchait de l’aide sur les forums et j’ai vue l’adresse de la brigade de recherche en cybercriminalité. Cette structure m’a beaucoup aidé. Etant donné que j’étais toujours en contact avec eux, ils ont eu à entamer des démarches pour faire arrêter les usurpateurs d’identité de … (censuré par l’administration du site – ne jamais citer de noms !)… J’ai reçu mon remboursement grâce à cette brigade. J’étais arrivé à un stade malheureux de ma vie ou tout était devenu difficile pour moi, même pour manger. On ne sait vraiment pas a quoi s’attendre sur internet donc je suis très
méfiante a partir de ce moment, je crois que l’amour virtuel n’existe pas.

E-mails : brig.cybercriminalite@gmail.com / brig.cybercriminalite@netc.eu

Merci de m’avoir lu.

Salutations.

sylviane 10/05/2016 05:39

J’ai été victime d’une grosse arnaque. La coupable était une femme qui se dit être femme d’affaire du milieu pétrolier qui devait se rendre urgemment en afrique.Dès son arrivée, elle m'a fait signe de vie et nous avons dialogué sur skype pendant quelques semaines. Suite a cela, elle m'a dit qu’elle a été victime d’une agression et me demandait de l’aide, c’est a partir de cet instant que mon calvaire a commencé, j'ai dépensé jusqu'à 12.800 euros. Compte tenu de la situation, j’ai porté plainte auprès de ma gendarmerie mais rien n'a été fait car le coupable étant en afrique ainsi donc je me suis rapprocher du service interpol luttant contre les arnaques sur internet en afrique qui a pris mon dossier en main et cette personne qui se faisait passer pour un français a été arrêté puis j'ai récupéré mon argent ainsi que des dédommagements. Soyons vigilants sur internet et surtout sur les réseaux sociaux, alors si vous pensez être victime d'une arnaque, vous pouvez prendre contact avec le service Interpol et ils vous aideront à arrêter votre arnaqueur, voici leur adresse mail:

interpol.police.antiarnaque@gmail.com

Ouvrons les yeux et faisons attention aux faux profils.

DF 11/05/2016 23:23

Merci de votre témoignage, Sylviane et Sylvia - êtes-vous la même personne? En effet, traquer les faux profils et les vrais escrocs n'est pas évident du tout. Un ami écrivain, Fabien Feissli, également journaliste, est allé jusqu'en Afrique pour mettre le nez dans les arnaques nigérianes pour le compte de la presse suisse. Je vous invite à le lire:

http://www.lematin.ch/suisse/On-est-desempares-on-ne-comprend-pas/story/12808386

ou

http://www.lematin.ch/suisse/C-est-une-veritable-guerre/story/14949921

Bonne soirée!

sylvia 16/12/2015 18:45

J’ai été victime d’une grosse arnaque. Le coupable était un homme qui se dit être homme d’affaire du milieu pétrolier qui devait se rendre urgemment en afrique.Dès son arrivée, il m'a fait signe de vie et nous avons dialogué sur skype pendant quelque semaine. Suite a cela, il m'a dit qu’il a été victime d’une agression et me demandait de l’aide, c’est a partir de cet instant que mon calvaire a commencé, jai dépensé jusqu'à 12.800 euros. Compte tenu de la situation, j’ai porté plainte auprès de ma gendarmerie mais rien n'a été fait car le coupable étant en afrique ainsi donc je me suis rapprocher du service interpol luttant contre les arnaques sur internet en afrique qui a pris mon dossier en main et cette personne qui se faisait passer pour un français a été arrêté puis j'ai récupéré mon argent ainsi que des dédommagements. Soyons vigilants sur internet et surtout sur les réseaux sociaux, alors si vous pensez être victime d'une arnaque, vous pouvez prendre contact avec le service Interpol et ils vous aideront à arrêter votre arnaqueur, voici leur adresse mail:

interpol.police.antiarnaque@gmail.com

Ouvrons les yeux et faisons attention aux faux profils.

DF 16/12/2015 20:12

Merci de votre témoignage, Sylvia!

Alex-Mot-à-Mots 25/04/2014 11:03

Un premier roman qui a l'air fort maîtrisé.

DF 16/12/2015 20:11

C'est le cas - et ça parle d'aspects pas forcément plaisants d'un outil que nous sommes nombreux à utiliser.

Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.