Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 06:00

Idée de Celsmoon.

Avec: Abeille, Alex, Amos, Anjelica, Ankya, Azilis, Bénédicte, Bookworm, Cagire, Caro[line], Chrestomanci, Chrys, Edelwe, Emma, Esmeraldae, Ferocias, Fleur, George, Herisson08, Hilde, Katell, L'or des chambres, La plume et la page, Lystig, Maggie, Mango, Marie, MyrtilleD, Saphoo, Séverine, Tinusia, Violette, Yueyin.

 

ÉCRAN

 

Une ombre coule sur ta main

La lampe a changé ta figure

La pendule bat

                         Le temps dure

Et comme il ne se passe rien

Celui qui regardait s'en va

                    Le monde se retourne et rit

Pour regarder tout ce qui vit

 

                    On marche encore dans le doute

Un tournant au bout de la route

                                         Une forêt

Un pont sans arches

                     Et la maison où je vivrais

Il faut partir coûte que coûte

Et l'ombre qui passait

                            Celui qui regardait

Le monde qui riait

                            S'évanouissent

Au fond contre le mur

                     Des silhouettes glissent

 

Pierre Reverdy (1889-1960), Plupart du temps, I, Paris, Poésie/Gallimard, 1969.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Daniel Fattore
  • Le blog de Daniel Fattore
  • : Notes de lectures, notes de musique, notes sur l'air du temps qui passe. Bienvenue.
  • Contact

Les lectures maison

Pour commander mon recueil de nouvelles "Le Noeud de l'intrigue", cliquer sur la couverture ci-dessous:

partage photo gratuit

Pour commander mon mémoire de mastère en administration publique "Minorités linguistiques, où êtes-vous?", cliquer ici.

 

Recherche

 

 

"Parler avec exigence, c'est offrir à l'autre le meilleur de ce que peut un esprit."
Marc BONNANT.

 

 

"Nous devons être des indignés linguistiques!"
Abdou DIOUF.